Samy Paré n’a eu besoin que de 36 secondes pour procurer la victoire aux Chevaliers en prolongation.

Lévis égale le record de victoires

Il aura fallu une période de prolongation, mais les Chevaliers de Lévis ont égalé le record du meilleur début de saison de 16 victoires consécutives dans le midget AAA.

En fait, c’est seulement 36 secondes de plus dont Samy Paré a eu besoin pour procurer un gain de 5-4 aux Chevaliers aux dépens des Estacades de Trois-Rivières, dimanche après-midi, à l’Aquaréna de Charny.

Les Riverains du Collège Charles-Lemoyne, en 2000, sont la dernière équipe à avoir amorcé le calendrier du circuit midget AAA québécois avec 16 victoires de suite.

Mais qui avait gagné le championnat de la saison 2000-2001, quatre mois plus tard? Pas Charles-Lemoyne. Plutôt Lévis, justement. Et Sainte-Foy avait ensuite remporté les séries pour représenter le Québec au championnat canadien.

«On l’a dit à nos joueurs. C’est beau, mais aucun championnat ne s’est gagné en octobre», a affirmé l’entraîneur-chef Mathieu Turcotte, après cette troisième victoire à l’arraché dans la séquence de 16. Deux autres ont été acquises en fusillade.

«Et pour être honnête, Trois-Rivières a mieux joué que nous. Ce n’était pas notre meilleur match et les joueurs le savent. Mais on ne peut pas toujours être extraordinaires et on a trouvé une façon de sortir avec la victoire», s’est réjoui Turcotte.

Un grand leader

Selon le coach, le moment-clé est survenu lorsque Lévis tirait de l’arrière 3-2 et subissait une infériorité numérique, en fin de deuxième période. Même s’il venait de passer la minute et 47 secondes acculé dans sa zone à court d’un patineur, Nicolas Daigle a réussi à puiser l’énergie pour battre le défenseur des Estacades et niveler le pointage à 3-3.

La marque d’un grand leader, a souligné son patron. Capitaine Daigle inscrivait son deuxième but de la rencontre, où il a obtenu trois points, tandis que ses adjoints Paré et William Veillette ont aussi chacun marqué une fois.

Turcotte souligne que la saison passée, ses Chevaliers avaient réussi une séquence de 11 victoires d’affilée. Ce qui donne aujourd’hui à ses joueurs d’expérience les outils pour apprendre aux recrues à gérer une telle situation.

Des nouveaux venus comme le phénomène Joshua Roy, encore auteur dimanche d’un but et une aide, et Olivier Nadeau. Après 16 matchs, Lévis compte sur les quatre meilleurs pointeurs de la ligue en Roy (35 points), Daigle (32), Nadeau (29) et Paré (28).

Vendredi, ce sera l’heure de battre le record et de passer à un historique 17-0-0, lors d’une nouvelle visite des Estacades (9-3-2) à Lévis.

+

VEILLETTE SEUL MIDGET AU MONDIAL U-17

Après avoir marqué dans la 16e victoire record de Lévis, William Veillette a réussi le tour du chapeau des bonnes nouvelles, dimanche. L’attaquant de 16 ans des Chevaliers a été invité au Défi mondial des moins de 17 ans (U-17), ce qui en fait le seul midget parmi les 66 joueurs du Canada à ce tournoi. Tous les autres évoluent chez les juniors.

Le Canada formera trois équipes pour rivaliser avec les formations nationales U-17 des États-Unis, de la Finlande, de la République tchèque, de la Russie et de la Suède du 3 au 10 novembre, à Saint-Jean et à Quispamsis, au Nouveau-Brunswick. Le directeur du programme U-17 de Hockey Canada, Martin Mondou, lui a annoncé la nouvelle au téléphone. Mondou s’adonne aussi à être le directeur général des Cataractes de Shawinigan, équipe junior qui a retenu Veillette en deuxième ronde au dernier repêchage de la LHJMQ.

Veillette remplace Hendrix Lapierre, tout premier choix des Saguenéens de Chicoutimi au même repêchage, blessé à l’épaule jeudi dans un match contre les Remparts de Québec. Xavier Bourgault (Shawinigan) et Pier-Olivier Roy (Gatineau), deux anciens de Lévis, et Wiliam Dufour (Rouyn-Noranda), produit du Séminaire Saint-François, seront de la compétition.