Les équipes ont récemment repris l’entraînement à leurs complexes respectifs, mais les joueurs doivent s’entraîner individuellement, comme le fait Lionel Messi.
Les équipes ont récemment repris l’entraînement à leurs complexes respectifs, mais les joueurs doivent s’entraîner individuellement, comme le fait Lionel Messi.

L’Espagne emboîte le pas de l’Allemagne, rendez-vous le 8 juin

MADRID — Prenant appui sur l’exemple allemand, l’Espagne a donné son feu vert samedi à une reprise de son championnat de soccer dans la semaine du 8 juin, à rebours de la France où la saison a été définitivement stoppée.

Le retour à la compétition des stars mondiales du soccer, à Barcelone avec Lionel Messi, Antoine Griezmann et Luis Suarez, ou au Real Madrid avec Eden Hazard et Karim Benzema, c’est pour bientôt !

La Liga n’a pas encore communiqué de calendrier exact pour la reprise du championnat, mais son président Javier Tebas privilégie depuis une dizaine de jours la date du vendredi 12 juin pour les premières rencontres, alors que le championnat est à l’arrêt depuis le 12 mars.

Samedi, le premier ministre espagnol Pedro Sanchez a apporté le dernier signal positif : «La semaine du 8 juin, la reprise des grandes compétitions sportives et professionnelles, et en particulier la Liga, sera autorisée», a-t-il déclaré en conférence de presse.

L’Espagne est donc, après l’Allemagne, le deuxième des cinq grands championnats européens à annoncer une reprise des rencontres, stoppées depuis la mi-mars en raison de la pandémie de COVID-19 qui a contraint l’Europe à se confiner.

La Série A italienne et la Premier League anglaise espèrent imiter la Liga et la Bundesliga. Elles dépendent des décisions politiques, alors qu’une annonce est notamment attendue la semaine prochaine en Italie.

En France, la Ligue de soccer professionnel (LFP) a entériné la fin de la saison le 30 avril, le premier ministre Édouard Philippe ayant expliqué deux jours plus tôt lors de l’annonce du plan de sortie de confinement que «la saison 2019/20 de sports professionnels, notamment celle de soccer, ne pourra pas reprendre».

Infatigable contempteur de cette décision, qui le prive potentiellement d’une qualification européenne, l’Olympique lyonnais a salué l’exemple espagnol qui, «venant après celui de l’Allemagne», devrait selon lui permettre «de reconsidérer la décision prise en France de façon trop hâtive». Et le président de l’OL, Jean-Michel Aulas, d’en appeler à Emmanuel Macron.

«Ne pas baisser la garde»

En Espagne, le président de la Ligue de soccer Javier Tebas s’est dit «très heureux» de la décision de Madrid. «C’est le fruit d’un grand travail entre les clubs, les joueurs, les entraîneurs… Mais il est très important de respecter les mesures sanitaires. Nous ne pouvons pas baisser la garde», s’est-il réjoui.

En Allemagne, la reprise du soccer à compter du week-end du 16-17 mai a été actée le 6 mai par la chancelière Angela Merkel lors d’une réunion avec les présidents de régions, mais les clubs sont soumis à un protocole sanitaire draconien, avec des tests réguliers et des ballons à désinfecter souvent.

En Espagne, l’un des pays européens les plus touchés par la crise sanitaire avec plus de 28 000 personnes décédées, les clubs sont autorisés depuis le début de la semaine à s’entraîner par petits groupes.

La Liga se donne jusqu’à fin juillet pour disputer les onze dernières journées du Championnat. Le protocole sanitaire prévoit, comme en Allemagne, des rencontres à huis clos, avec moins de 200 personnes présentes dans le stade, des tests virologiques pour les joueurs à la veille de chaque match et la prise de température avant de monter sur le terrain.

En Allemagne, terminer la saison de Bundesliga doit permettre le versement de près de 300 millions d’euros de droits télés. Javier Tebas avait estimé début avril que si La Liga ne reprenait pas, les pertes pourraient s’élever à 1 milliard d’euros, contre 300 millions en cas d’une reprise sans spectateur.

Cette reprise est une bonne nouvelle pour l’Atlético Madrid, qualifié pour les quarts de finale de la Ligue des champions, et pour le Real Madrid et le Barça, qui doivent encore disputer leurs huitièmes de finale retour de C1, respectivement contre Manchester City et Naples.

Le président de l’UEFA, le Slovène Aleksander Ceferin, espère achever la Ligue des champions 2019/20 «d’ici à fin août», avec une reprise de la compétition reine du soccer européen au début du mois d’août.