Davante Adams a donné le ton pour les Packers, inscrivant un touché de 66 verges dès la première série du match sur une passe parfaite d'Aaron Rodgers. Green Bay n'a jamais regardé derrière, remportant facilement le match par la marque de 38-10.

Les vrais Packers de retour!

Aaron Rodgers a accumulé 246 verges de gains et 3 passes de touché et les Packers de Green Bay ont écrasé les Seahawks de Seattle 38-10, dimanche.
Le quart des Seahawks, Russell Wilson, a connu un premier match de cinq interceptions en carrière et les Packers (7-6) en ont profité pour signer une troisième victoire d'affilée et rester en vie dans la course aux éliminatoires.
Les Packers ont accumulé plus de 300 verges à l'attaque lors du premier match des Seahawks sans leur demi de sûreté étoile Earl Thomas, qui ratera le reste de la saison en raison d'une fracture à une jambe.
Rodgers a donné le ton dès la première série à l'attaque en rejoignant Davante Adams sur une passe parfaite pour un majeur de 66 verges.
Les Packers ont aussi marqué deux touchés à la suite d'interceptions.
Wilson a complété 22 de ses 39 passes pour 240 verges de gains et un touché. Deux interceptions ont été le résultat de passes ayant dévié contre les receveurs.
Les Seahawks (8-4-1), qui avaient pourtant pulvérisé les Panthers de la Caroline 40-7 la semaine dernière, ont gaspillé une occasion de s'assurer du titre de la section Ouest de la Nationale.
Les Packers avaient besoin d'une victoire contre une bonne équipe pour reprendre confiance. Ils ont affiché un visage complètement différent que lors de leurs défaites consécutives face aux Titans du Tennessee et aux Red­skins de Washington, il y a quelques semaines.
Rodgers, qui jouait malgré une blessure à la cuisse gauche, n'a pas semblé incommodé, complétant 18 de ses 23 passes.