La formation de Dave Parent a défait les Nomades du Collège Montmorency 26-21.

Les Titans ont trimé plus dur que prévu

Contre une équipe toujours sans victoire cette saison, les Titans du Cégep Limoilou ont dû trimer dur, samedi après-midi, dans un match de la division 1 de la ligue de football collégial québécois. La formation de Dave Parent est finalement venue à bout des Nomades du Collège Montmorency 26-21, à Laval.
«On jouait du bon football depuis trois semaines, mais là je pense qu'on a fait un petit pas en arrière», a commenté Parent. «Je ne crois pas que c'était un excès de confiance. On avait juste un mauvais match dans le corps.»
Les Titans ont rapidement tiré de l'arrière 14-2 au premier quart, mais certains joueurs ont ensuite pris les choses en main pour amorcer un retour. Principale vedette individuelle de la rencontre, le porteur de ballon Gabriel Brault a effectué 22 poussées pour des gains de 155 verges, en plus d'ajouter six retours de bottés (87 verges).
Le jeune quart Olivier Bamrounsavath a aussi brillé en inscrivant deux touchés par la course et un autre par la passe lorsqu'il a rejoint Mathieu Robitaille dans la zone payante. Grâce à cette victoire, les Titans présentent une fiche de ,500 (3-3). Les Nomades ont quant à eux subi une sixième défaite.
Les Élans muselés
Les Titans affronteront les puissants Phénix du Collège André-Grasset, la semaine prochaine. «Si on veut obtenir une partie à domicile en séries, c'est un match qu'il faudra gagner», a prévenu Parent.
Ça s'annonce ardu, et les Phénix (5-1) l'ont prouvé samedi, au complexe sportif Claude-Robillard de Montréal. Ils ont complètement muselé l'attaque  du Cégep Garneau, qui s'est incliné 23-3. Les Élans (2-4) ont perdu leurs deux dernières rencontres.
À Lennoxville, les Faucons du Cégep Lévis-Lauzon (0-6) ont donné chaud aux toujours puissants Cougars (5-1), mais ils ont dû s'avouer vaincus 34-27. La troupe de Richard Savoie connaît une saison pour le moins difficile après avoir conservé une solide fiche de 6-3 en 2015, bonne pour le troisième rang.
Finalement, dans la métropole, le Notre-Dame du Campus Notre-Dame-de-Foy (5-1) a écrasé les Spartiates du Vieux-Montréal 45-9.