«C’est le fun de voir que l’on est capable de rester au sommet année après année», admet l’entraineur à propos de la formidable séquence des siennes.

Les Titans de Limoilou encore championnes

Les années se suivent et se ressemblent pour l’inarrêtable équipe de hockey féminine du Cégep Limoilou. En l’emportant 2-0 contre les Lynx d’Édouard-Montpetit, samedi soir, à Longueuil, les Titans ont mis la main sur un sixième championnat provincial en sept ans.

«Ça a vraiment été un bon match. C’est toujours aussi plaisant de gagner. C’est toujours le même sentiment d’euphorie à la fin», assurait l’entraineur-chef Pascal Dufresne, dimanche matin, commençant à se remettre des émotions de la veille. 

Les siennes ont connu un début de match nerveux, samedi soir, face aux Lynx, selon l’entraineur. Mais les choses se sont replacées en deuxième période, les Titans ouvrant la machine en route vers un sixième championnat provincial en sept ans.

Devant le filet de Limoilou, la gardienne Marie-Pier Coulombe, l’une des six finissantes de l’équipe, s’est offert un dernier blanchissage dans les rangs collégiaux avant d’aller rejoindre son illustre ex-coéquipière Élizabeth Giguère à l’Université Clarkson, dans l’État de New York, l’an prochain. 

Invaincues en séries

Après avoir complètement survolé la saison régulière collégiale, n’étant vaincus que deux fois, les Titans ont donc balayé les éliminatoires pour une troisième année consécutive. Les joueuses de Pascal Dufresne ont remporté leurs séries quart de finale, demi-finale et finale sans connaître la défaite. 

«C’est le fun de voir que l’on est capable de rester au sommet année après année», admet l’entraineur à propos de la formidable séquence des siennes. 

Il n’a pas l’intention que sa formation perde sa mainmise sur le hockey féminin de la province de si tôt. «Comme les inscriptions au cégep sont en mars, on connaît déjà notre alignement complet pour l’an prochain. On a un gros noyau de joueuses de talent qui seront de retour et l’on est emballé par notre recrutement», explique Pascal Dufresne. 

Le nom d’Audrey-Anne Veillette sera notamment à surveiller. Terminant son secondaire au collège Stanstead, l’attaquante de Drummondville n’a pas encore joué un seul match à Limoilou, mais elle a déjà une bourse d’étude à l’Université Clarkson. Celle qui a porté les couleurs de l’équipe canadienne des moins de 18 ans, ces dernières années, rejoindra les Titans l’automne prochain et les Golden Knights, championnes en titre de la NCAA, en 2021.