Le quart arrière Dane Evans a réussi un touché dans la victoire des Tiger Cats.

Les Tiger-Cats se réveillent au deuxième quart et dominent les Alouettes 41-10

HAMILTON — Jeremiah Masoli a lancé une passe de touché et en a marqué deux lui-même pour mener les Tiger-Cats de Hamilton vers une écrasante victoire de 41-10 face aux Alouettes de Montréal vendredi soir au stade Tim Hortons.

La formation ontarienne l'a emporté même si elle n'a eu le ballon que pendant moins de 24 minutes, et qu'elle a commis cinq revirements, incluant trois interceptions. Malgré cela, les Tiger-Cats ont enregistré des gains de 529 verges, dont 417 par la voie des airs, comparativement à 364 pour la troupe de Khari Jones.

Blanchis au premier quart, ils ont marqué 15 points au deuxième quart et autant lors de la dernière tranche de 15 minutes. Toutefois, le jeu clé de la rencontre est survenu au tout début du troisième quart, quand Sean Thomas Erlington a marqué un touché sur une passe et course de 75 verges. Ce jeu a permis aux Tiger-Cats de se bâtir un coussin de 23-3.

Brandon Banks, sur une course de 30 verges, et le quart substitut Dane Evans ont également inscrit des touchés pour les vainqueurs. Quant à Masoli, il a complété 25 de ses 31 passes et ajouté 30 verges à l'aide de quatre courses

Dans la défaite, le quart Vernon Adams fils a complété 14 de ses 24 passes pour des gains de 173 verges. Il a lancé une passe de touché à Jake Wieneke, un jeu de 27 verges vers la fin du troisième quart. Le demi William Stanback a récolté 78 verges en 13 courses et ajouté 37 verges par la passe. BJ Cunningham a capté huit passes pour des gains de 93 verges.

Les Tiger-Cats ont signé un troisième gain en autant de sorties et totalisent déjà 128 points au compteur. Quant aux Alouettes, qui avaient bénéficié d'un congé la semaine dernière, ils ont subi un deuxième revers en autant de rencontres. Les deux équipes se retrouveront le jeudi 4 juillet pour l'ouverture de la saison locale des Alouettes au Stade Percival-Molson.

Poussée encourageante

Même si les Tiger-Cats avaient explosé pour 64 points la semaine dernière face aux Argonauts de Toronto, ce sont les Alouettes qui ont été les premiers à montrer les dents à l'attaque, tôt au premier quart.

Après une interception de Tommie Campbell à leur ligne de quatre verges, les Alouettes ont orchestré une belle série à l'attaque, marquée par cinq premiers jeux, qui leur a permis de s'approcher jusqu'à la ligne de 32 verges de leurs rivaux. Toutefois, un sac de 12 verges de Ja'Gared Davis est venu mettre un frein à cette poussée offensive.

Limités à des gains de 48 verges pendant les 15 premières minutes de jeu, les Tiger-Cats ont trouvé une solution à la défensive des Alouettes au début du deuxième quart.

Aidés par une passe de 42 verges à Banks, ils ont été les premiers à s'inscrire au tableau indicateur, grâce à une course d'une verge d'Evans. Ils ont ajouté une transformation de deux points sur une passe de Masoli à Bralon Addison.

Après un botté de précision de 46 verges de Boris Bede, les Tiger-Cats ont de nouveau frappé. Cette fois, ils n'ont eu besoin que de quatre jeux et d'à peine une minute pour franchir les 75 verges les séparant de la zone des buts, Banks couronnant la poussée avec une course de 30 verges. La transformation de Lirim Hajrullahu a porté le score 15-3 en faveur des locaux.

Les Tiger-Cats sont venus près d'ajouter à leur avance à la toute fin du deuxième quart, mais la défensive des Alouettes s'est transformée en muraille impénétrable, stoppant leurs trois tentatives de la ligne d'une verge pour maintenir l'écart à 12 points.

Mais ce qui aurait pu s'avérer un point tournant dans le match pour les Alouettes ne l'a pas été. Dès le troisième jeu du troisième quart, Erlington a capté une passe de 35 verges de Masoli et franchi les 40 autres verges le séparant de la zone des buts. Nikola Kalinic a ajouté une transformation de deux points et les Alouettes ne s'en sont jamais remis.