Un hommage a été rendu aux joueurs ayant marqué l’histoire des Expos.

Les Staub, Grimsley, Walker et Martinez n’ont pas été oubliés

La saison 2019 aurait été la 50e des Expos dans le Baseball majeur. Evenko n’a pas manqué de rendre hommage aux joueurs ayant marqué l’histoire du club montréalais avant le premier de deux matchs préparatoires entre les Blue Jays de Toronto et les Brewers de Milwaukee.

Après avoir observé un moment de silence en l’honneur de Rusty Staub, première grande vedette du club, décédé le 28 mars dernier, evenko a fait défiler sur le terrain Brad Wilkerson, Ross Grimsley, Tim Burke, Larry Walker, Dennis Martinez et Claude Raymond.

«Je n’ai pas pu vraiment voir le genre d’accueil qui nous a été réservé : nous étions tout juste devant les moniteurs, avec un puissant éclairage devant nous et il y avait des feux d’artifice!, a blagué Walker, qui a reçu l’une des plus chaleureuses ovations, avec Martinez et Alou. Je me sentais comme une rock star entrant sur scène!»

«C’était aveuglant, je n’aime pas les grosses foules : c’était super!» a pour sa part indiqué Grimsley, unique lanceur de 20 victoires de l’histoire du club.

«C’est incroyable quand vous pensez à tous les grands lanceurs qui ont porté cet uniforme : Pedro Martinez, Dennis Martinez, Steve Rogers. D’ailleurs, l’année où j’ai gagné 20 matchs, Rogers aurait fait la même chose s’il n’avait pas été blessé. Nous en parlions (dimanche) soir. De bons souvenirs!»

Jacques Doucet, descripteur des rencontres lors des 33 dernières saisons du club, et Felipe Alou - sous un tonnerre d’applaudissements - sont venus compléter le tableau.

Tout ce beau monde s’est retrouvé entouré de jeunes joueurs de baseball québécois provenant de diverses régions. Un beau clin d’œil à Baseball Québec, qui connaîtra en 2019 une 11e année de croissance de ses membres consécutives.

De telles cérémonies n’auraient pas été complètes sans Youppi!. L’ex-mascotte des Expos, absente de ces matchs préparatoires l’an dernier, s’est amenée au son de Je reviendrai à Montréal, de Robert Charlebois. Un souhait? Assurément pour les 24 482 spectateurs réunis.

Ces gens ont eu droit à tout un spectacle sur le terrain : 15 points, 20 coups sûrs et de l’action jusqu’à la toute fin de la rencontre, alors que les Jays ont tenté une remontée, avant de s’incliner 10-5.

Le plus productif de cette rencontre avait un lien avec Montréal : le troisième-but des Brewers Travis Shaw est le fils de l’ex-lanceur des Expos Jeff Shaw. Le jeune Shaw a frappé deux coups, dont un circuit de trois points en cinquième. Yasmani Grandal a également frappé une longue balle, de deux points.

Tous en faveur d’un retour

Sans surprise, tous ces ex-porte-couleurs des Expos sont en faveur du retour de Montréal dans le giron du Baseball majeur.

«Absolument, nous sommes un peu ici comme des ambassadeurs en faveur de ce retour», a indiqué Grimsley, qui a été entraîneur pendant 31 ans après avoir pris sa retraite en 1982.

«J’ai parlé à Stephen Bronfman ce matin, et je lui ai dit à quel point j’apprécie tout ce qu’il fait dans ce dossier, a pour sa part indiqué Burke. Je lui ai aussi demandé de remercier son père, Charles, pour tout ce qu’il a fait pour nous comme propriétaire.»

«Je crois que Montréal est une grande ville où jouer, a souligné Martinez. Et je parle maintenant à des gens qui me disent que le projet du retour du baseball est sur le point de se concrétiser. Ce serait super. J’adorerais revenir à Montréal pour voir du baseball comme ce soir! J’espère que ça arrivera.»