Les sports express

Mikaël Grenier gagne à Monza
À sa première fin de semaine de course de la saison, Mikaël Grenier a gagné une épreuve du championnat par équipe Super Trofeo de Lamborghini, dimanche, à Monza. Sur le célèbre circuit du nord de l'Italie, quoi de mieux pour le pilote de 24 ans de Stoneham que de triompher à bord du fameux modèle italien de voiture sport au sein d'une écurie italienne, Antonelli MotorSport.
«Surtout que c'est notre seule course en Italie avant novembre, disons que c'était important pour Lamborghini et pour notre écurie», a confirmé Grenier, joint au téléphone après une fin de semaine fructueuse. La veille, lui et son coéquipier Loris Spinelli, un Italien de 21 ans, avaient pris le deuxième rang de la course du samedi. Chaque épreuve dure 50 minutes, 26 tours à Monza, et un changement obligatoire de pilote s'effectue à la mi-course.
Le duo s'était qualifié quatrième. Grenier a donc pris le volant pour la première moitié et a remonté au second rang, tandis que Spinelli a fini le boulot en s'arrogeant la tête en seconde partie. La lutte est demeurée serrée jusqu'à la fin, le duo Rik Breukers-Axcil Jefferies franchissant la ligne d'arrivée 2,682 secondes derrière. La veille, Breukers, un Néerlandais de 18 ans, et Jefferies, Zimbabwéen de 23 ans, avaient eu le dessus par 2,488 sur la paire Grenier-Spinelli.
Le Québécois en est à ses premières armes dans cette série, alors que Spinelli y amorce sa troisième saison. Grenier devait d'abord rouler seulement dans cinq épreuves du championnat d'endurance GT3 Blancpain de Lamborghini, mais l'occasion de faire équipe avec Spinelli en Super Trofeo lui a ensuite été offerte.
Il roulera donc six fins de semaine de deux courses chacune plus les finales mondiales de novembre réunissant les Super Trofeo d'Asie, d'Amérique et d'Europe à Imola, en Italie, mais aussi les 24 heures de Spa, en Belgique, et deux autres courses d'enduro. Son prochain départ aura lieu dans trois semaines, à Silverstone, en Angleterre.  Olivier Bossé
***
Anne-Catherine Tanguay 4e à Sarasota
Anne-Catherine Tanguay a pris le quatrième rang de la classique de golf Sara Bay de Sarasota, sur le Symetra Tour, circuit-école de la LPGA. Sur le parcours floridien voisin du golfe du Mexique, la golfeuse de 26 ans de Québec a inscrit des rondes de 76, 70 et 72 pour conclure le tournoi de trois rondes à 218. Deux coups de plus que la normale et à quatre élans de la gagnante, Hannah Green. L'Australienne de 20 ans est devenue la première joueuse originaire de l'extérieur des États-Unis à gagner ce tournoi en six ans d'existence. Green a été la seule à jouer son total de trois rondes sous la normale. Tanguay met la main sur 5309 $ des 110 000 $US en bourses et se hisse du quatrième au deuxième rang de la course aux 10 passeports pour la LPGA en 2018, entre Niphatsophon et Green. Aussi de la région de Québec, plus précisément Fossambault, Sara-Maude Juneau a quant à elle fini à + 15 (75-77-79, 231). Dimanche, Juneau a joué + 7 sur le neuf de retour.  Olivier Bossé
***
10e victoire pour Nadal à Monte Carlo
Rafael Nadal a signé un 10<sup>e </sup>triomphe en carrière à Monte Carlo et récolté un 70<sup>e</sup> titre.
L'Espagnol Rafael Nadal a facilement pris la mesure de son compatriote Albert Ramos-Vinolas au pointage de 6-1, 6-3 en finale du Masters de Monte Carlo, dimanche. Nadal a ainsi signé un 10e triomphe en carrière à Monte Carlo et récolté un 70e titre. L'Espagnol a aussi remporté son premier tournoi de la saison après trois défaites lors de finales, dont deux contre le Suisse Roger Federer. «Lorsque je suis venu ici la première fois [en 2003], j'avais atteint la troisième ronde en passant par les qualifications, a rappelé Nadal. Je n'avais jamais rêvé à 10 titres. Gagner 10 fois un tournoi aussi important que Monte Carlo est quelque chose de difficile à décrire», a-t-il ajouté.  AFP