Les sports express

Serena Williams enceinte de son premier enfant
Quelques heures après que Serena Williams eut laissé entendre qu'elle était enceinte de son premier enfant en postant un égoportrait sur Snapchat avec «20 semaines» comme légende, son agente Kelly Bush Novak a confirmé la nouvelle. «Je suis heureuse de confirmer que Serena attend un enfant pour cet automne», a-t-elle confié. La photo montrait la joueuse de 35 ans debout, de profil, vêtue d'un maillot de bain jaune avec un ventre arrondi de femme enceinte. Elle n'a pas joué depuis sa victoire aux Internationaux d'Australie, en janvier. Elle avait alors remporté son 23e titre en grand chelem. Elle avait déclaré forfait début mars pour les tournois d'Indian Wells et de Miami en raison de problèmes aux genoux. En décembre, elle avait annoncé ses fiançailles avec Alexis Ohanian, un des fondateurs du site internet communautaire Reddit.  AFP
***
Un match de tennis interrompu par des ébats sexuels
Un match de tennis a été interrompu par les ébats d'un couple en Floride. Frances Tiafoe était sur le point d'effectuer un service contre Mitchell Krueger lorsqu'il a stoppé son élan et souri timidement en entendant une femme gémir de plaisir, mardi soir à l'Omnium de Sarasota, un tournoi du circuit Challenger. Le commentateur Mike Cation a d'abord cru qu'il s'agissait d'un mauvais plaisantin qui faisait jouer un film porno, mais il s'est ravisé et a précisé que les bruits provenaient d'un appartement voisin du court. Les deux joueurs ont ri, tout comme la foule présente au match. Kreiger a alors frappé la balle en direction de l'appartement et Tiafoe a crié : «Ça ne peut pas être aussi bon que ça!» Cation a salué le couple un peu plus tard sur Twitter  : «On dirait bien que vous avez pris du bon temps!»  AP
***
Les Pats à la Maison-Blanche sans Brady
Donald Trump a parlé des ses bonnes relations avec le propriétaire Robert Kraft (à droite) et avec l'entraîneur Bill Belichick (à gauche).
Tom Brady brillait par son absence mercredi lors de la visite des champions du Super Bowl à la Maison-Blanche. Le quart-arrière vedette des Patriots de La Nouvelle-Angleterre a évoqué des «raisons familiales». Le président Donald Trump a passé sous silence l'absence de son partenaire de golf, mettant plutôt l'accent sur ses bonnes relations avec le propriétaire Robert Kraft et avec l'entraîneur Bill Belichick. Des joueurs des Patriots avaient fait savoir qu'ils ne se rendraient pas à la Maison-Blanche en raison de divergences politiques avec le président américain. Avant de rencontrer le président Trump, l'un des joueurs, Rob Gronkowski, s'est brièvement invité au point de presse quotidien du porte-parole de la Maison-Blanche Sean Spicer, retransmis en direct à la télévision. «Besoin d'aide?» a-t-il plaisanté, en se glissant dans la salle de presse, derrière Spicer. «Je crois que ça ira», lui a-t-il répondu. «Mais merci. On se voit dans une minute». 
***

Derek Jeter et Jeb Bush veulent acheter les Marlins

L'ex-vedette des Yankees de New York Derek Jeter et l'ex-gouverneur de l'État de la Floride Jeb Bush ont jumelé leurs forces pour se porter acquéreur des Marlins de Miami, selon une source près du dossier. Les deux hommes souhaitaient tous deux acheter l'équipe de Jeffrey Loria. Jeter, qui a pris sa retraite en 2014 après 20 saisons avec les Yankees, parle depuis longtemps de son rêve de devenir propriétaire. Quant à Jeb Bush, il est le frère de l'ex-président George W. Bush, qui a été propriétaire des Rangers du Texas de 1989 à 1998.  AP
***

Trophée Selke: Bergeron égale le record de Datsyuk

Patrice Bergeron des Bruins en action contre les Sénateurs, mercredi
Les joueurs de centres Patrick Bergeron (Boston), Ryan Kesler (Anaheim) et Mikko Koivu (Minnesota) sont les finalistes au trophée Frank J. Selke, remis au meilleur attaquant défensif de la LNH. Bergeron, trois fois lauréat de ce prix, a été nommé finaliste pour une sixième saison consécutive. Il égale ainsi la séquence de Pavel Datsyuk entre 2008 et 2013. Kesler a été choisi comme finaliste pour une seconde saison de suite et pour la cinquième fois de sa carrière. C'est la première fois que Koivu est sélectionné comme finaliste pour l'un des trophées.  La Presse Canadienne