Les sports express

Eugenie tombe une fois de plus au premier tour
C'est la troisième fois de suite qu'Eugenie Bouchard s'incline au premier tour d'un tournoi devant une joueuse moins bien classée qu'elle.
L'Australienne Ashleigh Barty a défait 6-4, 5-7 et 6-3 Eugenie Bouchard au premier tour de l'Omnium de Miami, mercredi. C'est la troisième fois de suite que la 56e raquette mondiale s'incline au premier tour d'un tournoi devant une joueuse moins bien classée qu'elle. De façon globale, c'était un quatrième revers d'affilée pour celle qui a atteint le cinquième rang du tennis féminin en 2014. Barty, 20 ans, occupe le 91e échelon mondial, son meilleur classement en carrière. Elle a remporté le premier tournoi de sa carrière au début du mois, à Kuala Lumpur. Mercredi, elle a mis un terme à la rencontre après deux heures et cinq minutes, concrétisant une huitième victoire de suite. Après avoir arraché le deuxième set, Bouchard, 23 ans, a subi trois bris lors du set ultime. En comparaison, son adversaire a préservé trois des quatre balles de bris à ses dépens. Alors que Barty était au service pour le match à 5-3, la joueuse de Westmount a expédié son retour à l'extérieur de la ligne de fond. Il s'agissait de la première victoire de Barty en carrière à l'Omnium de Miami.  La Presse canadienne
***
Gala de l'athlète: encore une semaine
La période de candidatures pour le Gala de l'athlète 2017 bat son plein pour encore une bonne semaine. Athlètes, entraîneurs, équipes, officiels et bénévoles des régions de la Capitale-Nationale et de la Chaudière-Appalaches peuvent soumettre leur dossier jusqu'au vendredi 31 mars, à minuit. Le formulaire est disponible en ligne au www.galadelathlete.ca. Les performances d'intérêt n'ont pas manqué dans les 12 derniers mois avec entre autres les Jeux olympiques, la neuvième Coupe Vanier du Rouge et Or et les exploits d'Alex Harvey. Pas moins de 13 trophées seront remis le 24 mai à la fine fleur sportive de la grande région de Québec, autant pour l'élite actuelle que future.  Olivier Bossé
***

Day rentre chez lui pour soutenir sa mère malade

Jason Day a dévoilé que sa mère souffrait d'un cancer des poumons et qu'il souhaitait rentrer chez lui pour l'accompagner.
La première ronde de jeu du tournoi le plus imprévisible au golf a pris un tournant étonnant quand Jason Day a abruptement concédé la victoire à Pat Perez après seulement six trous, mercredi au Texas.
Le champion en titre du Championnat par trous a ensuite dévoilé que sa mère souffrait d'un cancer des poumons et qu'il souhaitait rentrer chez lui pour l'accompagner. «Elle va être opérée vendredi, c'est impossible d'être sur un parcours de golf en pensant à ce qu'elle traverse», a expliqué l'ancien numéro un mondial, en larmes.
«J'ai déjà vécu ça avec mon père, je sais que ce qu'on peut ressentir, c'est difficile de me retrouver à nouveau dans cette situation», a souligné Day, qui a perdu son père, atteint d'un cancer, à l'âge de 11 ans.
Par ailleurs, Rory McIlroy (2e joueur mondial) et Jordan Spieth (6e) pourraient aussi voir leur tournoi prendre fin rapidement. Le premier, vainqueur de l'épreuve en 2015, s'est incliné face au Danois Soren Kjeldsen (68e) sur le score de 2 et 1. Quant au second, il s'est incliné face au Japonais Hideto Tanihara (60e) sur le pointage sans appel de 4 et 2.
Chaque joueur dispute trois matchs en ronde préliminaire. Les deux premiers de chaque groupe participent ensuite aux huitièmes de finale.
McIllroy était pourtant revenu à la hauteur de Kjeldsen après le 15e trou. Mais il a manqué son coup roulé pour un oiselet au trou suivant, à la différence du Danois. Ce dernier a ensuite assuré sa victoire avec une approche parfaite et un roulé sans difficulté sur le 17e trou. «Il fallait que je joue extrêmement bien pour battre Rory ce mercredi, je suis le négligé de ce groupe», a rappelé Kjeldsen.  AP et AFP