Les sports express

Ovechkin a joué blessé en séries
Les efforts d'Alex Ovechkin ont été hypothéqués par une blessure en demi-finale contre les Penguins. Tout en confirmant que le joueur étoile des Capitals de Washington ne serait pas en mesure de participer au Mondial qui se déroule présentement en Europe, la Fédération russe de hockey a révélé jeudi qu'il a reçu des injections afin d'atténuer la douleur due à une blessure au bas du corps. On ignore à quel moment la blessure s'est produite et sa gravité. Ovi n'a pas raté un seul match, mais il est brièvement rentré au vestiaire en fin de première période du cinquième match de la série de premier tour contre les Maple Leafs de Toronto à la suite d'un violent coup de genou asséné par Nazem Kadri. L'entraîneur-chef Barry Trotz a assigné Ovechkin au troisième trio au milieu de la série contre les Penguins, réduisant du même coup légèrement son temps de jeu. Mercredi, après l'élimination des Caps dans le match no 7, Trotz a dit qu'il n'était pas prêt «émotivement» à discuter d'Ovechkin.  AP
***
Mondial de hockey: la France donne la frousse au Canada
Le Canada a surmonté une bonne frousse, jeudi à Paris, lorsque Marc-Édouard Vlasic a marqué à 2:22 de la troisième période pour mener les siens à une victoire de 3-2 contre la France, pays hôte du Mondial de hockey conjointement avec l'Allemagne. Le Canada (4-0) s'est vu confronté à un premier déficit depuis le début du tournoi quand Damien Fleury a touché la cible en avantage numérique à 1:37 en deuxième période, donnant les devants 2-1 à la France. Claude Giroux a toutefois riposté en supériorité numérique. Vlasic a fait la différence lorsqu'une rondelle bondissante a dévié sur le Français Jonathan Janil avant de déjouer Florian Hardy (32 arrêts). Ryan O'Reilly et Olivier Dame-Malka avaient marqué au premier tiers. «Ç'a n'a pas été facile», a dit Chad Johnson, qui a repoussé 22 tirs. «Les Français jouaient avec intensité.» Une impressionnante foule de 14 510 spectateurs a encouragé ses favoris, qui ont surpris en l'emportant contre la Finlande et la Suisse, plus tôt dans la compétition.  La Presse canadienne
***
LNH: Botterill nouveau dg des Sabres
Les Sabres de Buffalo ont jeté leur dévolu sur Jason Botterill afin de superviser les activités d'une concession qui manque de structure et de discipline, selon le propriétaire Terry Pegula. Le nouveau directeur général des Sabres a passé 10 saisons au sein de l'administration des Penguins. Au cours des trois dernières années, il a été le bras droit du dg Jim Rutherford. Mais l'attrait de retourner au sein d'une organisation avec laquelle il a terminé sa carrière de joueur et l'occasion de faire sa marque à titre de directeur général étaient plus importants encore que les liens étroits qu'il a tissés pendant ces 10 années avec les Penguins. «C'est émotif, mais en fin de compte, ce ne fut même pas une décision. Je suis tout à fait emballé à l'idée de me trouver ici, de faire partie de cette organisation et de revenir à Buffalo.» Sa première tâche sera de dénicher un entraîneur-chef pour remplacer Dan Bylsma, qui a aussi été congédié lors du deuxième grand ménage en trois ans et demi des Sabres.  AP
***
UFC: le combat de Georges St-Pierre serait annulé
Selon Dana White, président de l'Ultimate Fighting Championship, le combat entre le Québécois Georges St-Pierre et Michael Bisping n'aura tout simplement pas lieu. C'est ce qu'il a affirmé sur les ondes de Fox Sports Australia. La semaine dernière, GSP (25-2) a affirmé qu'il serait prêt à affronter Bisping (30-7) quelque part en octobre, des propos que n'aurait pas prisés White. «Bisping devra défendre son titre contre quelqu'un d'autre maintenant. On n'attendra pas GSP.» Ce serait plutôt l'aspirant no 1, Yoel Romero, qui aura maintenant la chance d'affronter l'Anglais pour le titre. St-Pierre, ex-champion des mi-moyens, a annoncé son retour à la compétition en 2016. Il s'est entendu avec l'UFC en mars, alors qu'on a annoncé que son prochain combat serait pour le titre des moyens face Bisping, en juillet. St-Pierre a ensuite déterminé qu'il avait besoin de plus de temps de préparation. St-Pierre ne s'est pas battu depuis près de quatre ans et il n'a jamais combattu chez les poids moyens.  La Presse canadienne
***
Volleyball: le Rouge et Or hôte d'un 12e Championnat canadien, un record
Pour la 12e fois de l'histoire, un record, l'Université Laval sera l'hôte du Championnat canadien de volleyball universitaire masculin, en 2019. U Sports en a fait l'annonce, jeudi. La compétition se déroulera du 15 au 17 mars. La dernière visite au PEPS du top 8 au pays remonte à 2013, moment où le Rouge et Or a remporté son dernier titre national. Grande puissance au Québec, l'équipe de Pascal Clément est abonnée au Championnat canadien. Elle y était, en mars dernier, pour la 12e année consécutive, se contentant toutefois d'une sixième place. En plus du triomphe de 2013, Laval a aussi gagné en 1990, 1992 et 1994. Le rendez-vous de 2019 sera une deuxième compétition de volleyball d'envergure en deux ans pour l'institution d'enseignement de Sainte-Foy, car le volet féminin du championnat national y aura lieu en 2018.  Jean-Nicolas Patoine