Il y a quatre ans, les soeurs Dufour-Lapointe avaient fait sensation aux Jeux olympiques de Sotchi.

Les soeurs Dufour-Lapointe dévoilent la maladie de leur mère

Les soeurs Dufour-Lapointe conservaient un terrible secret depuis près d’un an. Jeudi, elles ont finalement décidé de tout avouer.

«L’hiver dernier, nous avons appris que notre maman était atteinte du cancer, et ça nous a affectées, que tu le veuilles ou non, a déclaré Chloé Dufour-Lapointe, le trémolo dans la voix. Ça change des vies, ça te renverse.»

Bien qu’elles n’aient pas voulu révéler la nature exacte de la maladie, elles ont tout de même tenu à préciser que Johane Dufour-Lapointe, qui est âgée de 57 ans, était en rémission depuis le mois d’août.

Pour souligner l’événement, les filles ont offert à celle qui est aussi leur agente un bracelet de perles, car elles savent à quel point elle les adore.

Johane Dufour-Lapointe portait d’ailleurs fièrement ses boucles d’oreille perlées jeudi, à proximité des pentes, et répétait à qui voulait l’entendre que l’appui de son mari, Yves, et de ses filles avait joué un rôle essentiel dans sa victoire contre la maladie.

D’ailleurs, Justine a assuré que le temps des Fêtes, et particulièrement le Jour de l’an, avait été riche en émotions cette année.

«Nous étions exactement là où il fallait être, c’est-à-dire en famille, a-t-elle mentionné. Nous avons pris un verre de champagne à la santé, ça c’est certain.»

Les soeurs Lapointe ont décidé d’aborder le sujet publiquement pour se soulager d’un poids sur leurs épaules.

«Nous voulions le partager avec les gens, parce que ça pesait, et que nous souhaitons aller aux Jeux olympiques et être libres, a dit Chloé, qui est âgée de 26 ans. Et on se sent bien aujourd’hui; on travaille fort afin de remettre le feu dans notre ventre. Mais ça prend du temps, je pense.»

«De plus, c’était important qu’on en parle ici, à Tremblant, parce que nous sommes chez nous, devant nos familles et nos amis, a poursuivi Maxime, l’aînée des soeurs à 28 ans. Nous voulions marquer un nouveau départ, avant de quitter vers les Jeux. C’est aussi une façon de se donner de l’énergie, et de se mettre un petit baume sur notre coeur.»

«Nous sommes toujours blessées, parce que ç’a été une montagne russe d’émotions, cette histoire-là, a renchéri Justine, la voix chevrotante. Mais là, en 2018, on veut tourner la page.»

Les soeurs Dufour-Lapointe n’ont toutefois pas voulu se servir de la maladie de leur mère comme d’une excuse pour expliquer leur saison en demi-teinte sur le circuit de la Coupe du monde de ski acrobatique.

Après tout, Justine occupe présentement le septième rang au classement général, loin devant Chloé, 16e, et Maxime, 37e. En vertu de ces résultats, leurs chances d’être toutes les trois sélectionnées pour représenter le pays en Corée du Sud sont beaucoup plus minces cette fois-ci.

Il y a quatre ans, les trois soeurs avaient représenté le Canada aux Jeux olympiques de Sotchi. Justine s’était adjugé la médaille d’or, tout juste devant sa soeur aînée, Chloé. Maxime avait fini 12e.

Ceci étant dit, peu importe ce qui se produira au cours des prochains jours, la vie reste beaucoup plus importante que le sport.

Ça n’a cependant pas empêché Justine de lancer un message aux amateurs qui se déplaceront ce week-end pour les épreuves à la station de ski de Mont-Tremblant.

«Comptez sur nous, nous allons vous offrir tout un ‘show’!», a-t-elle assuré, avant de se retourner pour enlacer ses soeurs.