Les Sharks savent qu’une défaite dimanche pourrait signifier qu’ils ne joueront plus devant leurs partisans cette saison.

Les Sharks et les Blues confiants avant le cinquième match

SAN JOSE, Calif. — Les Sharks de San Jose ont joué leur meilleur hockey des séries quand la marge d’erreur était à son plus mince.

C’est probablement pour cette raison qu’ils sont à l’aise de rentrer chez eux pour le cinquième match de la finale de l’Ouest face aux Blues de St. Louis malgré une impasse de 2-2 dans la série.

Les Sharks savent qu’une défaite dimanche pourrait signifier qu’ils ne joueront plus devant leurs partisans cette saison.

«Nous sommes dans une bonne position, a soutenu l’entraîneur-chef des Sharks, Peter DeBoer, samedi. C’est normal que ce soit difficile. Ce que Boston a accompli de l’autre côté, c’est l’exception. Les séries durent habituellement six ou sept matchs et sont difficiles. Nous sommes là où je m’attendais nous retrouver. Nous sommes dans une bonne position avant un match à domicile. Nous devons en profiter pour accomplir la tâche devant nous.»

Rien n’a été facile pour les Sharks ou les Blues jusqu’ici en séries. Les Blues ont eu besoin de six matchs pour éliminer les Jets de Winnipeg au premier tour, puis d’un but en deuxième prolongation du septième match face aux Stars de Dallas pour atteindre la finale d’association.

Pour leur part, les Sharks ont eu chaque fois besoin de sept matchs pour vaincre les Golden Knights de Vegas et l’Avalanche du Colorado. Les Sharks présentent d’ailleurs un dossier de 0-6 ce printemps quand ils mènent dans une série.

«Il y a beaucoup d’émotions en séries, a noté le capitaine des Sharks, Joe Pavelski. Nous sommes en finale d’association. Nous avons gagné des matchs en prolongation, nous avons disputé des matchs ultimes. Mais nous continuons d’enlacer nos patins pour le prochain match.»

Les Blues ont profité d’un but d’Ivan Barbashev après 35 secondes de jeu lors du quatrième match, puis ont creusé l’écart tard au premier vingt avant de s’accrocher à cette avance, en route vers une victoire de 2-1, vendredi.

Il s’agissait d’une belle réponse après une défaite controversée lors du troisième match, quand les arbitres n’ont pas appelé une passe avec la main tout juste avant le but vainqueur d’Erik Karlsson en prolongation.

«Nous sommes en bonne posture, a dit l’entraîneur-chef des Blues, Craig Berube. Nous allons continuer à nous battre, à jouer de manière agressive. Nous devons être agressifs en tant qu’équipe et jouer avec confiance comme équipe. C’est notre message. Il va y avoir des hauts et des bas en séries, mais vous devez continuer à aller de l’avant. Oui, nous avons tourné la page sur le troisième match, mais nous devons aussi tourner la page sur la victoire de vendredi.»

Les Sharks ont contrôlé la majorité des deux dernières périodes lors du quatrième match, mais se sont butés au gardien Jordan Binnington. Ce dernier a stoppé les 11 tirs dirigés vers lui en deuxième période et neuf des 10 décochés dans sa direction lors du dernier tiers. Il a seulement cédé devant Tomas Hertl, alors que les Sharks étaient en avantage numérique.

Binnington affiche un dossier de 11-2 cette saison après une défaite.

«Dès que les gens commencent à douter en lui, il connaît un autre match spectaculaire», a dit l’attaquant David Perron au sujet de son coéquipier.

La source principale d’inquiétudes pour les Sharks demeure l’état de santé de Karlsson, qui a effectué une seule présence sur la patinoire lors des dernières 9:24 de jeu. Karlsson a raté 27 des 33 derniers matchs des Sharks en saison régulière en raison d’une blessure à l’aine qui semble aussi avoir affecté son jeu en séries.

DeBoer n’a pas fourni de détails sur l’état de santé du défenseur étoile samedi.

Du côté des Blues, ils seront à nouveau privés du défenseur Vince Dunn, qui a été atteint au visage par une rondelle lors du troisième match.