Les Saguenéens privés de domicile pour quelques semaines

La Ville de Saguenay a annoncé vendredi la fermeture temporaire du Centre Georges-Vézina pour quelques semaines afin de procéder à des analyses plus poussées sur la structure. Pour le moment, il ne s’agirait que d’une mesure préventive.

Toutes les activités se déroulant au Centre Georges-Vézina sont interrompues pour une période minimale de trois semaines. La Ville de Saguenay a annoncé la fermeture complète de l’amphithéâtre, vendredi soir, sous les recommandations de la Commission des sports et loisirs après que celle-ci ait pris connaissance d’un rapport préliminaire de la firme de génie-conseil Gémel.

Cette nouvelle a pris tout le monde par surprise, en fin de journée vendredi, officialisé par la mairesse de Saguenay Josée Néron. Le Progrès a eu vent de l’information en milieu d’après-midi et l’organisation municipale a convoqué les médias à 18h pour confirmer le tout. L’accès au centre de la rue Bégin a été interdit à partir de la même heure.

Mme Néron et son équipe ont été informées de la situation au cours de la journée de vendredi et une rencontre était organisée à 15h30 avec les principaux acteurs du dossier. L’option de la fermeture temporaire est devenue inévitable. Pour le moment, aucune option n’est écartée, ni même celle d’une fermeture définitive.

La structure du toit du vieil édifice est le principal point problématique. Au cours des trois prochaines semaines, Gémel va approfondir ses analyses sur ladite structure. Les principaux utilisateurs du Centre Georges-Vézina, les Saguenéens de Chicoutimi, de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, et les organisations de patinage de vitesse courte piste, ont été avisés de la situation après 17h vendredi.

«Des dispositions vont être prises dès samedi matin afin de relocaliser les activités de tout un chacun, dans le but de minimiser les impacts de cette décision», a déclaré Josée Néron, ajoutant que le premier rapport de Gémel était basé sur une suite d’analyses réalisées dans le passé. La compagnie Roche était alors mandatée du dossier.

Attitude responsable

L’étude préliminaire exécutée par Gémel a été demandée par la Commission des sports et loisirs de Saguenay, dont le président est Michel Thiffault, en lien avec la question entourant la rénovation du Centre Georges-Vézina ou la construction d’un nouveau centre sportif.

Précisant que cette décision était avant tout préventive, la mairesse n’a pas voulu affirmer que les utilisateurs avaient eu des raisons de craindre pour leur sécurité.

«Si on nous confirme que tout est encore sécuritaire, on va procéder à la réouverture du Centre Georges-Vézina, mais on veut prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer la sécurité de la population, a fait valoir Josée Néron. Il faut attendre la fin de l’analyse pour avoir une réponse finale. Avec l’étude amorcée, on nous recommande de procéder à la fermeture temporaire. C’est ce qu’on fait de manière responsable »

En raison de cette décision rapide qui a pris tout le monde par surprise, il est permis de se demander s’il n’y a pas eu négligence dans le dossier. Depuis l’installation du nouvel écran géant, il est connu que la toiture du Centre Georges-Vézina ne peut soutenir une charge supplémentaire. D’ailleurs, une compagnie est appelée à enlever la neige à la moindre bordée.

Questionnée à cet effet, Josée Néron est demeurée prudente.

«J’aime mieux attendre le dépôt de l’étude finale avant de conclure quoi que ce soit», a-t-elle réagi.