Hendrix Lapierre a été le tout premier joueur à enfiler un chandail lors du repêchage de la LHJMQ à Shawinigan.

Les Sags comblés avec Lapierre et Rochette

Les éléments sont tombés en place pour les Saguenéens de Chicoutimi en première ronde du repêchage de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, samedi, à Shawinigan. Sans même faire de transactions, ils ont réussi à mettre la main sur deux joueurs qu'ils convoitaient fortement, les attaquants Hendrix Lapierre, avec le tout premier choix, puis Théo Rochette au 7e rang.

Si Théo Rochette a pu glisser jusqu'aux Sags, c'est parce que les cinq autres équipes entre les deux choix de la formation chicoutimienne ont décidé de respecter leur liste. Le défenseur William Villeneuve a été la prise des Sea Dogs, suivi de l'attaquant Mavrik Bourque par les Cataractes, un produit local devant une foule endiablée au centre Gervais Auto. Puis, les Islanders ont opté pour le défenseur Lukas Cormier, tandis que le Phoenix de Sherbrooke a pris un autre local, l'attaquant Patrick Guay. Finalement, les Huskies de Rouyn-Noranda ont laissé le champ libre aux Sags en choisissant l'attaquant du Séminaire-Saint-François William Dufour. 

Pour sa part, Hendrix Lapierre était l'homme des Sags au premier rang depuis le début. Malgré l'arrivée tardive du Suisse Théo Rochette, les Sags n'ont jamais changé leur plan pour sélectionner le Gatinois, qui a cumulé 57 points en 35 matchs dans le midget AAA la saison dernière. Il était également le meilleur espoir selon la Centrale de recrutement de la LHJMQ, en plus d'avoir été nommé joueur par excellence lors du Challenge Gatorade qui réunissait les meilleurs espoirs le mois dernier.  Lapierre, qui a beaucoup de famille au Saguenay, a été le premier à monter sur l'estrade. 

«On a regardé comme il faut la situation et on en a discuté. Pour Lapierre, on a été convaincu pas seulement sur le joueur de hockey, mais sur le caractère et l'individu. Il a déjà le bleuet tatoué avec ses origines. Pour nous, c'était un no-brainer», a révélé le grand manitou des Sags Yanick Jean, quelques minutes après la conclusion de la première ronde. 

Au cours de la semaine, Yanick Jean a transigé avec le Cap-Breton pour s'avancer au 7e rang, lui qui devait parler initialement 10e. La décision s'est avéré très payante alors qu'il a pu mettre la main sur Théo Rochette au 7e échelon, ce qu'il ne croyait pas possible en début de journée. «Je t'aurais regardé avec un grand sourire », a-t-il lancé. 

L'an dernier, Théo Rochette, dont le père Stéphane a connu une belle carrière d'arbitre en Suisse, évoluait à Lausanne et avait été ajouté à la liste du repêchage la semaine dernière après de longues démarches. Lors des derniers jours, aux Assises de la LHJMQ à Shawinigan, son nom circulait abondamment en coulisses et il était même dans les discussions pour le tout premier rang au total. Yanick Jean et son équipe de recruteurs ont décidé de foncer avec Rochette, qui a inscrit 34 points l'an dernier avec Lausanne chez les moins de 20 ans en Suisse.

«Le fait de s'approcher de 10 à 7, la décision a rapporté. Le plan de match a été respecté. Des fois, même si tu le respectes, tu n'as pas les résultats. En ce moment, on considère qu'on a les résultats en fonction de notre plan », a exprimé Yanick Jean, estimant avoir ajouté deux joueurs qui cadrent parfaitement dans la philosophie d'équipe. Il a été convaincu par Rochette vendredi lors d'une rencontre avec le jeune homme, après avoir reçu plusieurs bons commentaires à son endroit de la part de contacts en Europe. « Ça nous a convaincu sur le genre d'individu qu'il était », a précisé le DG des Sags. 

«Avec Théo et Hendrix, on est convaincus qu'on vient d'ajouter deux marchands de vitesse avec de bonnes habiletés individuelles », avait-il partagé au micro du repêchage alors que son sourire trahissait son sentiment de satisfaction. 

Jean aurait pu parler une troisième fois lors de la ronde initiale, mais avec le 16e choix, il a effectué la seule transaction de ce premier tour avec son homologue des Foreurs de Val-d'Or Pascal Daoust pour mettre la main sur un choix de deuxième (21e) et de troisième (39e) ronde. Avec le 21e choix, les Sags ont choisi un défenseur au nom pour le moins intrigant, Loris Rafanomezantsoa. L'arrière mobile évoluait l'an dernier dans le midget espoir en Mauricie. Les Chicoutimiens ont ensuite échangé le choix 39 pour mettre la main sur un choix de deuxième tour en 2019, si bien qu'ils n'ont reparlé qu'au 70e rang pour obtenir le gardien Jérémie Bergeron, de Laval-Montréal dans le midget espoir. 

+

POINTES DE PLUMES

• Pour boucler la boucle de son stage junior, Olivier Galipeau était à la table du Titan. L'ancien défenseur des Sags a fait l'annonce du premier choix de l'équipe championne de la coupe Memorial, en compagnie de son ancien coéquipier Samuel Asselin. Le défenseur Jérôme Gravel, natif de Chambord, était quant à lui à la table des Tigres...

• Comme prévu, la récolte a été bien mince pour les joueurs du Saguenay-Lac-Saint-Jean et des Élites de Jonquière midget AAA. Marc-Antoine Mercier, un défenseur originaire de Baie-Comeau, a été le premier sélectionné, par les Cataractes de Shawinigan en 4e ronde, 56e au total. L'attaquant Tristan Gagné, qui est originaire de Terrebonne, a été le choix des Remparts de Québec en 6e ronde. L'attaquant Guillaume Dufour, du midget espoir Saguenay, a été pris par les Sags en 11e ronde, suivi du défenseur Vincent Belley en 12e ronde par les Tigres de Victoriaville. Le seul joueur des Élites originaire du Saguenay-Lac-Saint-Jean à être réclamé a été Vincent Fortin, en 14e ronde, par les Foreurs de Val-d'Or. La cuvée promet d'être beaucoup plus intéressante l'an prochain...
• Le hockey scolaire est de plus en plus en vogue au Québec, ce qui se répercute sur le repêchage de la LHJMQ. Le Drakkar de Baie-Comeau a pigé chez les Mustangs de l'Odyssée/Dominique-Racine avec le défenseur Olivier Martel, le cousin de Jordan Martel du Drakkar, en 10e ronde. Les Sags ont fait de même en 14e ronde avec son coéquipier et attaquant William Gareau. Quelques rangs plus tard, les Sags ont sélectionné le défenseur Vincent Fredette qui portait les couleurs du Collège Charles-Lemoyne dans le juvénile...

• L'Armada de Blainville-Boisbriand a pris une chance en 5e ronde avec l'attaquant Thomas Bordeleau, qui a déjà annoncé qu'il s'en allait avec le programme national américain pour les deux prochaines années. Le jeune homme possède la double nationalité. Il était classé dans le top-10 par la Centrale de soutien au recrutement, dirigée par le Chicoutimien Carl Bouchard...

• Les recruteurs des Sags avaient à l'oeil le calibre midget espoir. Pas moins de cinq choix des 13 choix de l'équipe proviennent de ce calibre majoritairement réservé aux joueurs de 15 ans. Questionné sur la situation après coup, Yanick Jean a expliqué que l'accent avait été mis sur la vitesse et les habiletés offensives, peu importe le gabarit, en espérant que quelques-uns se développent pour atteindre le junior majeur...

Choix des Sags

1er Hendrix Lapierre, A, Gatineau
7e Théo Rochette, A, Lausanne
21e  Loris Rafanomezantsoa, D, Mauricie midget espoir
70e Jérémie Bergeron, G, Laval midget espoir
77e Xavier Fillion, A, Mauricie midget espoir
112e Alexis Giguère, A, Mortagne midget espoir
148e Devon Devries, A, Châteauguay
166e Tristan Fortin, A, Esther-Blondin
179e Vincent Fredette, D, Charles-Lemoyne juvénile
184e Guillaume Dufour, A, Saguenay espoir
202e Nick Rhéaume, A, Stanstead college Prep school
220e Thomas Belgarde, A, Marcel-Landry juvénile
238e William Gareau, A, École secondaire de L'Odyssée/Dominique-Racine