Jesse Sutton a marqué alors qu’il restait huit minutes au match pour permettre aux Remparts de quitter Victoriaville avec la victoire.

Les Remparts rebondissent et l'emportent 2-1

VICTORIAVILLE — Ils n’ont pas mis de temps à apprendre leur leçon! Au lendemain d’une défaite décevante devant leurs partisans, les Remparts de Québec ont rebondi de belle façon, vendredi à l’Amphithéâtre Gilbert Perreault, en l’emportant 2-1 contre les Tigres de Victoriaville.

Beaucoup plus affamés que jeudi, contre le Cap-Breton, ils ont bataillé du début à la fin dans un match important au classement. Déjà en avance par trois points sur leurs rivaux, les Remparts ont allongé leur marge de manœuvre à cinq à la faveur de cette troisième victoire en quatre matchs contre Victoriaville, cette saison.

«II s’agissait d’un match de quatre points. Rimouski va très bien, mais tout le monde voit Victo comme l’équipe de notre division, alors venir chercher deux points ici après la période des transactions et contre [Étienne] Montpetit, qui a été égal à lui-même, c’est très bon pour nous», convenait l’entraîneur-chef Philippe Boucher.

Les Remparts avaient tenu une réunion, vendredi matin, afin que tous les joueurs soient sur la même page au niveau de l’effort et de l’implication. Ils ont mis tout cela en application, en soirée.

«J’avais hâte [au match], j’espérais que les gars aient mal dormi et s’en voulaient un peu. Ça peut arriver une fois de temps à autre de perdre 6-1, mais tout est dans la façon. Ce soir [vendredi], on a joué comme on veut le faire, tandis que jeudi, c’était inacceptable et je pense que les gars l’ont réalisé.»

Un but de Jesse Sutton avec huit minutes à faire au match a permis aux Remparts de l’emporter.

«Il s’agit d’une victoire importante, pour nous, et c’était bien de rebondir comme on l’a fait. Ça nous montre qu’en y mettant de l’effort, on peut battre n’importe qui. On s’était dit qu’il fallait tous s’impliquer dans le système», notait le numéro 82, qui préférait parler de la victoire de l’équipe au lieu de son 12e but de la saison.

Au tour de Grouchy

Les Remparts ont lancé 35 fois sur Montpetit, brillant dans la défaite des siens. À l’autre bout, Antoine Samuel a été plus occupé en troisième période, se reprenant pour sa sortie ordinaire de la veille. Il a reçu 24 lancers au total.

Les Tigres, qui étaient privés de Vitalii Abramov, blessé au bas du corps, ont ouvert la marque à mi-chemin par l’entremise de James Harwell. Leur avance n’a pas tenu longtemps, car les visiteurs de Québec ont créé l’égalité tout juste avant de retraiter au vestiaire. À l’instar de son coéquipier Gregor MacLeod, jeudi, Matthew Grouchy a marqué son premier but dans l’uniforme des Remparts.

Le jeu de puissance des Remparts n’a pas produit en quatre occasions, mais leur désavantage a encore brillé.

«On va le travailler, on a de la misère à trouver un bon tireur. Mais en début de saison, on gagnant nos matchs à cinq contre cinq. Au retour de Noël, on a eu un bon meeting en désavantage, et ça va bien depuis. Louis-Filip Côté a accepté son rôle en désavantage, et il est un joueur-clé pour nous», résumait l’entraîneur-chef à propos du froid et chaud de ses unités spéciales.

Le week-end chargé des Remparts se poursuit, dimanche (15h), au Centre Vidéotron, avec la visite du Titan d’Acadie-Bathurst, l’une des formations ayant bougé le plus à travers la Ligue pour aller jusqu’au bout.

***

En vitesse

Laissé de côté lors des trois plus récents matchs des Remparts, Pierrick Dubé était de l’alignement, vendredi… Cas douteux, Andrew Coxhead a été en mesure de participer à la rencontre… Avant le match, les Tigres ont souligné les participations au Championnat mondial junior de leurs trois joueurs : Maxime Comtois (Canada), Vitalii Abramov (Russie) et Marco Cavalleri (Suisse), sans oublier celle de Philipp Kurashev, des Remparts, pour la Suisse… Jérémy Laframboise, Marc-Olivier Alain et Braeden Virtue n’ont pas joué pour les Remparts… Originaire de Lac-Beauport et récemment acquis de Rimouski, Justin Paré disputait un deuxième match avec les Tigres… Un agent de sécurité des Tigres a reçu les premiers soins au banc des Remparts pendant la période d’échauffement après avoir reçu une rondelle sur la tête... Après avoir affronté le Titan, dimanche, les Remparts quitteront vers les Maritimes dès lundi midi en prévision d’une séquence de trois matchs en quatre jours qui les mènera au Cap-Breton (mercredi), à Moncton (vendredi) et à Saint-Jean (samedi)…

+

UNE AUTRE CONQUÊTE DANS LA MIRE DE COMTOIS

VICTORIAVILLE — Après une saison où il a vécu quelques déceptions, l’ailier Maxime Comtois (photo) s’est bien repris depuis. Gonflé à bloc par la conquête de la médaille d’or au récent Championnat mondial junior, il revient chez les Tigres avec l’intention de vivre un autre succès d’équipe.

«Je suis parti à peu près un mois, ça fait du bien d’être de retour. Avec toutes les acquisitions qu’on a faites, je suis excité. Ça fait quatre jours que je suis ici, et ça va bien à date», disait-il avant le match de vendredi.

Étiqueté comme étant l’un des beaux espoirs du dernier repêchage de la LNH, il a dû patienter jusqu’au 50e rang (deuxième ronde) pour voir les Ducks d’Anaheim le réclamer. Il ne s’est pas laissé abattre pour autant, bien au contraire.

«Je voulais vraiment rebondir, cette saison. J’ai fait les ajustements pour le faire, cet été, afin de mieux performer, et jusqu’à présent, ça marche. Il y a toujours des personnes qui vont me remettre en doute, mais je connais une bonne saison, et ç’a bien été au Championnat mondial.»

Après avoir célébré la victoire du Canada, une autre mission l’attend à Victoriaville. «J’ai suivi les transactions par les réseaux sociaux, je parlais à mes coéquipiers, je regardais les matchs [des Tigres] quand je le pouvais. Avec l’équipe qu’on a, tout le monde sait qu’on vise la Coupe.»

Il estime que l’aventure vécue à Buffalo l’aidera à court terme. «Je pense avoir vraiment trouvé mon style au Championnat mondial et j’essaie de le mettre en pratique, ici. Je veux faire la même chose. Ça aide aussi d’avoir disputer des matchs aussi importants en milieu de saison, c’est de l’expérience en banque», notait celui qui a bouclé le Mondial avec une récolte de trois buts et six points en sept matchs.