L’attaquant japonais Yu Sato a été muté au sein du quatrième trio par l’entraîneur-chef Patrick Roy qui espère ainsi aider son jeune attaquant à se remettre en marche après un début de saison laborieux.

Les Remparts face au Goliath estrien

À voir les Remparts de Québec, quatorzièmes au classement général de la Ligue de hockey junior majeur du Québec (LHJMQ), se préparer à mener bataille au Phœnix de Sherbrooke, meneur du circuit, on pourrait croire à l’affrontement de David contre Goliath. Reste cependant à savoir si la troupe de Patrick Roy maintiendra l’esprit de cette légende biblique en terrassant le géant estrien...

«On sait que c’est une grosse équipe, qu’ils sont premiers de la ligue et qu’on va en avoir plein les bras», a lancé Roy d’entrée de jeu en conférence téléphonique vendredi, la veille du premier match d’un programme double qui débutera au Palais des sports Léopold-Drolet samedi soir pour se conclure dimanche après-midi au Centre Vidéotron.

En plus de sa fiche de 20 victoires et six défaites, le Phœnix est l’équipe qui a accordé le moins de buts dans le circuit Courteau, la plus efficace en avantage et en désavantage numérique et la troisième pour le nombre de buts marqués avec 108 en 26 parties. Son gardien numéro un, le Slovaque Samuel Hlavaj, domine le circuit tant pour la moyenne de buts alloués, le pourcentage d’efficacité que le nombre de blanchissages et les Sherbrookois comptent aussi trois attaquants, Félix Robert, Samuel Poulin et Alex-Olivier Voyer, parmi les plus productifs de la ligue.

Défi

«C’est un défi qui nous permettra de savoir où on en est rendu comme équipe», ajoute Roy. «Si on peut connaître un bon week-end contre eux, on sait que ça va nous redonner beaucoup de confiance.» L’entraîneur des Remparts a répété que malgré une récolte de seulement deux victoires à leurs dix derniers matchs, il estime que ses joueurs ont fait de bonnes choses ces derniers jours, à savoir deux défaites serrées contre les Tigres de Victoriaville et une victoire convaincante sur les Islanders de Charlottetown. «Les joueurs ont mieux géré leur temps de glace et on va continuer à travailler dans ce sens-là.»

«Cependant, contre Sherbrooke, on ne peut pas avoir des trous comme on en a eu en deuxième période hier [jeudi]», a-t-il mis en garde, faisant référence au match de jeudi contre les Tigres, où les Diables rouges ont laissé filer une avance de 2 à 0 après une période en accordant deux buts sur des revirements. «Si on prend les devants, il ne faudra pas non plus laisser au Phœnix la chance de revenir dans le match.»

Contre une équipe qui réussit aussi bien en supériorité numérique qu’à court d’un homme, Roy est également conscient que les unités spéciales risquent de faire la différence, d’autant plus que les Remparts et le Phœnix figurent parmi les trois équipes les plus punies du circuit. «Les unités spéciales vont jouer un rôle important, alors il faudra être forts sur cet aspect. Espérons qu’ils ne marquent pas trop de buts.»

Vendredi matin, seuls Dylan Schives et Nicolas Savoie, qui venaient de purger une suspension d’un match, et le gardien de but Anthony Pagliarulo, qui n’a pas non plus vu d’action jeudi et sera en poste pour les deux matchs contre Sherbrooke, étaient à l’entraînement sur la glace du Pavillon de la jeunesse. Les autres Remparts s’entraînaient en gymnase et quelques-uns faisaient des séances de vidéo.

Sato

Par ailleurs, Roy a muté son premier choix au dernier repêchage international, l’attaquant japonais Yu Sato, au sein du quatrième trio afin de l’aider à se remettre en marche après un début de saison laborieux. La manoeuvre semble rapporter puisque l’ailier de 17 ans a marqué trois buts au cours des deux derniers matchs. «Je suis content de ce qu’il a fait. Sur le quatrième trio, il pourra bâtir sa confiance. Il joue avec des gars qui travaillent fort et, la plupart du temps, il affronte le quatrième trio de l’adversaire», a-t-il conclu.