Louis-Filip Côté a été l'un des marqueurs pour les Remparts contre les Huskies, samedi.

Les Remparts essaient tout dans une défaite de 6-4 à Rouyn-Noranda

Forcés à jouer du hockey de rattrapage en troisième période, les Remparts de Québec n’ont pas été en mesure de revenir de l’arrière, samedi à l’aréna Iamgold, où ils ont encaissé une défaite de 6-4 aux dépens des Huskies de Rouyn-Noranda en conclusion d’une tournée de deux matchs en Abitibi.

Mais ce n’est pas à défaut de ne pas avoir tout essayé! En retard par trois buts, en troisième, ils ont joué le tout pour le tout en retirant souvent leur gardien à la faveur d’un sixième joueur, sans toutefois parvenir à finaliser la remontée.

«Je trouve que les gars n’ont jamais abandonné, même lorsqu’on tirait de l’arrière en troisième. Et c’est la raison pour laquelle je leur en ai donné, et quand c’est devenu 5-2, j’ai peut-être retiré mon gardien 22 fois... Il y a des endroits où l’on doit être meilleur, mais dans l’ensemble, ç’a été un sapré bon match», notait l’entraîneur-chef Patrick Roy, rejoint après le revers des siens.

À 5-2, en troisième, Roy a décidé de tout faire pour revenir dans le match. Au total, le gardien Anthony Morrone a été devant le filet pendant 52 minutes et 51 secondes, passant les 7:09 autres au banc pendant qu’on se lançait à l’attaque.

«Les gars travaillaient, ils n’avaient pas la tête entre les jambes. Vous me connaissez, je n’aime pas perdre, mais il y a des matchs où ça me dérange un peu moins, comme celui-ci. Pour moi, c’est positif», admettait le Diable rouge en chef.

Les Remparts ont amassé un point sur les quatre à l’enjeu à Val-d’Or et Rouyn-Noranda. Il s’agissait pour eux d’un troisième match en quatre jours, le premier ayant eu lieu à Québec, mercredi, lors d’une victoire de 6-2 contre Halifax. Après huit matchs, la formation québécoise montre un dossier de 4-3-1. Les Huskies, eux, l’emportaient une sixième fois de suite et montrent un dossier 7-1.

«Si on m’avait dit qu’on obtiendrait cinq points sur huit à nos quatre derniers matchs contre Drummondville, Halifax, Val-d’Or et Rouyn-Noranda, je les aurais pris en courant. J’aurais aimé qu’on revienne avec deux points, peut-être trois, mais je suis content de l’effort et de la performance des gars. Il faudra cependant améliorer certaines prises de position», notait-il.

Il pointait notamment en direction de l’unité en désavantage numérique, qui a concédé trois des six buts des Huskies. De leur côté, les Remparts ont marqué deux fois en avantage, en plus de toucher la cible une fois à court d’un homme.

Louis-Filip Côté (6e), Andrew Coxhead (2e), Christian Huntley (1er) et Philipp Kurashev (4e) ont marqué pour les Remparts, qui ont lancé 20 fois en direction du filet adverse en première période et 41 fois au total. Le gardien Anthony Morrone a accordé cinq des six buts, l’autre étant inscrit dans un filet désert pour faire 6-2 à la 53e minute. Il aimerait sûrement revoir le quatrième but, en tout début de dernier tiers.

«Leur but en avantage numérique en fin de deuxième et le début de la troisième ont été des moments-clés. À 3-2, [Matthew] Grouchy a raté une belle chance et ensuite, ils ont marqué. Au lieu d’être 3-3, c’est devenu 4-2 pour eux», résumait l’entraîneur-chef.

William Dufour, un ancien du Blizzard du Séminaire Saint-François (midget AAA), a inscrit son premier but dans la LHJMQ pour les Huskies. Ses coéquipiers Patrik Hrehorcak (2), Jakob Lauro, Alex Beaucage et Rafaël Harvey-Picard ont aussi marqué.

EN VITESSE

- L’ailier Pierrick Dubé n’a finalement pas été en mesure de revenir au jeu. «Il n’a pas de force de son épaule», indiquait Patrick Roy à propos de celui qui s’était blessé à Québec, mercredi.

- Laissé de côté depuis le début de la saison, le défenseur Félix Tremblay a disputé son premier match dans la LHJMQ avec les Remparts. Il a même obtenu son premier point (une passe).

- Le but de Louis-Filip Côté lui permettait d’obtenir au moins un peu dans un cinquième match d’affilée. Il mène l’équipe avec une fiche de six buts et cinq passes.

- Les Remparts roulaient toute la nuit pour rentrer à la maison. Ils disputent leur prochain match, jeudi, au Centre Vidéotron, contre les Screaming Eagles du Cap-Breton.