Le gardien du Drakkar, Antoine Samuel, a vaillamment défendu la cage des siens en accordant seulement un but sur 45 tirs.

Les Remparts en panne avant le Nouvel An

Les Remparts et le Drakkar n’avaient visiblement pas envie de s’échanger des vœux de bonheur à un peu plus de 24h du Nouvel An, samedi après-midi, au Centre Vidéotron. Dans un match où les esprits se sont échauffés entre les deux rivaux, les hommes de Philippe Boucher se sont heurtés au brio du portier Antoine Samuel , subissant une défaite de 4-1.

«On a fait face à une muraille aujourd’hui. Il y a quelques gars de Québec dans la ligue qui font toujours bien contre nous et Samuel en fait partie», a pointé l’entraineur-chef des Remparts, satisfait de l’effort de sa troupe malgré une troisième défaite consécutive. Les siens ont lancé 45 fois sur le gardien du Drakkar, dont 23 tirs uniquement en deuxième période, mais seul Andrew Coxhead a réussi à trouver le fond du filet. 

Les deux équipes revenaient toutes deux d’un dur revers au retour de la pause de Noël et le ton a été donné rapidement. Dès la deuxième minute du match, Mikael Robidoux a enchainé une solide mise en échec avec un combat contre Simon Chevrier. Quelques minutes plus tard, le même Chevrier a rendu la pareille en envoyant valser Pascal Laberge d’un coup d’épaule, forçant Matthew Boucher à jeter les gants pour défendre son nouveau coéquipier chez les Remparts. 

«Je n’étais pas de l’alignement à Victoriaville, mais il paraît qu’on a manqué un peu de passion. Baie-Comeau est une équipe teigneuse et l’on voulait s’assurer de rivaliser avec eux là-dessus. Je pense que l’on a joué un bon match somme tout», a expliqué le capitaine Boucher après le match. 

Le Drakkar ne s’est pas fait prier pour embarquer dans le jeu physique, flirtant avec l’indiscipline en 2e période. Les Remparts ont toutefois été incapables d’en profiter. Privé d’un pilier de leur avantage numérique, Philip Kurashev, parti au championnat mondial junior, les hommes de Philippe Boucher sont 0 en 16 avec l’avantage un homme en deux matchs depuis le retour de Noël. 

«J’aimerais que quelqu’un prenne en charge notre avantage numérique», a admis l’entraineur des Remparts après la rencontre. 

Samuel serein face à son avenir 

Quant au héros du match, Antoine Samuel, il était simplement content d’avoir rebondi après un rare départ difficile, jeudi soir, contre les Saguenéens. «Un match comme aujourd’hui, à la télé, avec beaucoup de monde dans les estrades et de la famille, dans mon cas, on savait qu’on devait sortir fort», a-t-il mentionné, mentionnant que malgré le haut total de tirs, ses coéquipiers n’avaient concédé qu’une dizaine de chances de marquer. 

Son nom revenant dans les rumeurs d’échange depuis quelques semaines, le gardien de 20 ans assure ne pas s’en faire avec ce qui pourrait arriver d’ici la date limite des transactions du 6 janvier. «J’ai passé mes meilleures années à Baie-Comeau et je serais content de rester, mais si l’organisation décide autrement, ce sera un beau défi pour moi avec une autre équipe.»

Bradley Lalonde, Antoine Girard, Isaiah Gallo-Demetris et D’Artagnan Joly ont trompé la vigilance de Dereck Baribeau pour le Drakkar, samedi. 

***

DICKNER FAIT SA PLACE DANS LA LHJMQ

Après avoir éclos sur le tard chez le Blizzard du Séminaire Saint-François, à 17 ans, Samuel Dickner fait maintenant sa place dans la LHJMQ. Celui qui avait signé comme joueur affilié à Baie-Comeau en cours de saison dernière force l’entraîneur-chef Martin Bernard à le garder dans l’alignement. «Il y a une adaptation entre le midget AAA et le junior, mais ça va bien jusqu’à maintenant. Même que ça va mieux que je pensais», se réjouit l’auteur de 3 buts et 4 passes en 35 parties dans l’uniforme Nord-Côtier. L’attaquant de Québec s’est d’ailleurs fait plaisir en amassant une passe sur le premier but du Drakkar, samedi, au Centre Vidéotron. «C’est sûr que devant mes parents et mes amis, c’est toujours plus spécial. J’en ai profité pour donner le maximum.»

***

TENSIONS DERRIÈRE LE BANC

Il n’y a pas que sur la glace que la tension a montée, samedi après-midi, au Centre Vidéotron. Derrière le banc des deux équipes également. En troisième période, les entraineurs-chefs Philippe Boucher et Martin Bernard ont eu un échange animé, s’échangeant des mots doux d’un banc à l’autre à travers la baie vitrée. 

Questionné au sujet de l’incident après la rencontre, Philippe Boucher a affirmé que c’est parce que Bernard s’en prenait verbalement à ses joueurs qu’il a lui-même abordé l’entraineur adverse.  

« À l’époque où j’étais juste DG, la ligue m’a averti à quelques reprises que les entraineurs n’avaient pas le droit de parler à un joueur adverse. Ça fait cinq ans que j’entraine et je n’ai jamais parlé à un joueur adverse, surtout pas pour l’insulter ou dire des niaiseries», a expliqué Boucher, ne précisant pas ce que Bernard a pu dire à l’un de ses joueurs. 

«Ce sont des jeunes de 15 à 21 ans. Je ne pense pas que j’aurais grand-chose à dire aux joueurs adverses, surtout sous l’émotion. Lui n’a pas d’affaire à leur parler non plus. 

«On s’est souhaité bonne année»

Martin Bernard a pour sa part préféré tourner sa prise de bec avec Boucher en ridicule. «On ne se verra pas avant 2018 alors on s’est souhaité les vœux de bonne année. Il faut que tu souhaites la santé et du succès dans les études», a lancé le pilote du Drakkar, sourire en coin. 

Bernard semblait par ailleurs heureux que ses joueurs aient répliqué au jeu physique des Remparts. «On avait de la misère à jouer les Remparts depuis le début de l’année et il y a toujours de l’émotion contre Québec. Mettons qu’on a répondu à ce qui nous était donné.»

***

EN VITESSE...

Blessé à un œil jeudi soir, à Victoriaville, Derek Gentile était à son poste contre le Drakkar. Fraichement rappelé du Blizzard, l’attaquant Gabriel Montreuil a disputé son premier match en carrière dans l’uniforme des Remparts. C’est un autre joueur de 16 ans, Pierrick Dubé, qui a écopé pour lui faire une place dans l’alignement... 12 560 spectateurs ont pris place dans les gradins du Centre Vidéotron, samedi après-midi, un sommet cette saison... Dereck Baribeau et Matthew Boucher se sont vus remettre les titres de joueur défensif et offensif de l’équipe pour la deuxième tranche de la Coupe Budweiser, qui s’échelonnait du 3 novembre au 14 décembre... Le directeur général des Tigres de Victoriaville, Kevin Cloutier, a regardé une partie du match Remparts-Drakkar aux côtés du DG du Drakkar, Steve Ahern, sur la galerie de presse du Centre Vidéotron.