Antoine Samuel a effectué 35 arrêts mercredi soir, permettant aux Remparts de prendre les devants 2-1 dans la série contre les Islanders de Charlottetown.

Les Remparts en avant dans la série

CHARLOTTETOWN — Les Remparts ont arraché une victoire de 4-2, mercredi soir, et mènent leur série contre les Islanders 2-1.

Pas la plus belle des victoires, ni la plus reposante. Mais une victoire est une victoire. Surtout sur la route, à Charlottetown. Les Remparts prennent les devants dans ce quatre de sept huitième de finale pour la première fois et s’assure, au pire, de revenir à Québec pour au moins un autre match.

«On est vraiment contents de la victoire!» a souri l’entraîneur Philippe Boucher, une fois rejoint dans son petit vestiaire du Centre Eastlink de Charlottetown. Il venait de voir les siens remporter leur tout premier rendez-vous éliminatoire sur la route en 2018.

Ils ont dû effacer un retard hâtif de 1-0, après le quatrième but dans la série de Keith Getson en début de première. Plus opportunistes, les visiteurs ont ensuite renversé le pointage à 3-1 en leur faveur sur des buts d’Andrew Picco, en première, de Matthew Grouchy, en deuxième, et de Jesse Sutton, en troisième.

Les favoris des 2497 spectateurs ont resserré la marque en avantage numérique pour faire 3-2, un but de Saku Vesterinen, puis n’ont pas ménagé les efforts autour du filet des Remparts en fin de rencontre, dont la barre horizontale frappée par un tir de Pierre-Olivier Joseph à 30 secondes de la fin.

Mais Matthew Boucher a fermé les livres dans un filet désert sur la même séquence. Un but d’abord annulé sur révision vidéo à cause d’une passe avec la main venue de la zone défensive. Mais comme une révision n’est pas permise dans cette situation, le superviseur des arbitres de la LHJMQ, Richard Trottier, présent, a redressé la situation et le but a finalement été accordé.

Profondeur payante

Si le gardien des Remparts Antoine Samuel mérite une bonne part des félicitations avec 35 arrêts, contre 15 pour son vis-à-vis, Matthew Welsh, la palme de la soirée revient au troisième trio des Remparts. Grouchy, auteur d’un but et deux aides, Sutton, un but, et Andrew Coxhead ont été de tous les combats, dans les deux zones, et souvent avec l’avantage.

«On dit toujours qu’on a de la profondeur et ce soir [mercredi], leur ligne a vraiment mené l’équipe. Ils se sont levés», a fait valoir Boucher, dévoilant au passage que son attaquant Philipp Kurashev, malade, était incertain de prendre part à la rencontre jusqu’à la dernière minute.

Le patron réservait aussi des bons mots pour son portier Samuel, dont le taux d’arrêts dans les deux derniers affrontements, les deux victoires des Remparts, s’élève à ,968.

«Il fallait contrôler la tempête et on s’attendait à ce qu’ils mènent le tempo dans les cinq premières minutes», a analysé le vétéran gardien de 20 ans. «Ce n’était pas notre meilleur match, mais on a trouvé le moyen de gagner. Demain matin, on va se réveiller avec une victoire de plus en poche et c’est ça qui compte.»

Les deux prochains matchs auront aussi lieu dans la capitale de l’Île-du-Prince-Édouard, vendredi et samedi.

+

LE SECRET EST DANS LES SUSHIS

Des sushis de fin de soirée? Amenez-en!

La ligne formée de Matthew Grouchy, Andrew Coxhead et Jesse Sutton a été la meilleure dans le camp des vainqueurs, mercredi soir. Coïncidence de les voir la veille, mardi soir, réaliser un petit crochet chez Ta-Ke Sushis avant de rentrer se coucher à l’hôtel? Il n’y a pas de hasard.

«On devrait faire ça chaque soir!» s’est esclaffé Grouchy, après la victoire de 4-2 des siens au Centre Eastlink de Charlottetown.

Justement échangé des Islanders aux Remparts il y a un peu plus de trois mois en compagnie de Gregor MacLeod, après une saison et demie à Charlottetown, Grouchy a savouré en double son but de deuxième engagement. Un revirement en zone neutre sur le bord de la rampe aux dépens du défenseur Hunter Drew lui a permis de s’amener rapidement sur l’aile droite et de déjouer Matthew Welsh d’un tir précis entre les jambières.

«Tout le long, je savais que j’allais lancer. Et je savais où, parce que je connais Welsh, je me suis souvent entraîné avec lui souvent. C’était clair dans ma tête!» a assuré celui qui a ajouté deux aides et mérité la deuxième étoile du match. La première est revenue avec raison au gardien Antoine Samuel.

«Grouchy a été super, Sutton joue le meilleur hockey de sa carrière et Coxhead joue vraiment comme un homme», les a encensés leur patron et entraîneur-chef, Philippe Boucher.

Profiter de son gabarit

De fait, à seulement 17 ans mais du haut de ses 6’2” et quelque 193 livres, Coxhead a joué gros et solide toute la soirée. Surtout le long des rampes, où le trio a maintenu l’adversaire une bonne partie de la rencontre.

«C’est la façon de jouer dans les séries et en profitant de nos gros gabarits, ça nous permet de créer de l’attaque à partir de ça», commente Grouchy, lui-même à 6’1” et 189 livres. Sutton, qui fait 6’2” et 192 livres, a quant à lui été l’auteur mercredi d’un beau but en quasi échappée où il traînait presque Taylor Egan sur son dos.

«On ne leur a pas laissé d’espace pour manœuvrer avec la rondelle et ç’a bien fonctionné. C’est une très grosse victoire pour nous, de gagner le premier match ici et de s’assurer de retourner à Québec», a pour sa part dit Coxhead, avant d’aller rejoindre ses parents venus de la Nouvelle-Écosse pour assister à la rencontre.

Ce trio est en fait composé de trois joueurs originaires des Maritimes. Ils ont donc plusieurs proches dans les estrades à Charlottetown. Tout comme le défenseur Andrew Picco, qui a réussi le premier but des siens sur une frappe de la ligne bleue, seulement son deuxième but de toute la campagne.

NOTES : Marc-Olivier Alain et Braeden Virtue ont été retranchés de l’alignement chez les Remparts, tout comme les joueurs affiliés Gabriel Montreuil et Xavier Cormier, qui accompagnent l’équipe. Du côté des Islanders, les Québécois Noah Massie et Nathaniel Doyon n’ont pas enfilé l’équipement... Si nécessaire, les sixième et septième matchs de cette série seront présentés lundi et mardi, à Québec. Mercredi, place au gala des Rondelles d’or à Brossard. Puis le jeudi 5 avril, tirage de la loterie en vue du repêchage dans les studios de TVA Sports, à Montréal, la même journée que le dévoilement du choix entre Moncton et Halifax pour accueillir le tournoi de la Coupe Memorial en 2019.