Félix Bibeau n’aura disputé que 31 matchs dans l’uniforme des Remparts, cette saison. Il était le meilleur marqueur de l’équipe avec 17 buts et 35 points.
Félix Bibeau n’aura disputé que 31 matchs dans l’uniforme des Remparts, cette saison. Il était le meilleur marqueur de l’équipe avec 17 buts et 35 points.

Les Remparts échangent Félix Bibeau aux Sags contre deux choix de 1re ronde

Carl Tardif
Carl Tardif
Le Soleil
Les Remparts n’ont pas attendu le début de la période des transactions de la LHJMQ, dimanche, pour passer à l’action. Ils ont cédé leur capitaine Félix Bibeau aux Saguenéens de Chicoutimi, mercredi après-midi, en retour de deux choix de première ronde en 2020 et 2021. Et selon ce qu’on a appris, en soirée, l’espoir de 17 ans des Sags Théo Rochette pourrait fort bien s’amener à Québec dès l’ouverture de ce marché des échanges.

Bibeau n’aura disputé que 31 matchs dans l’uniforme des Remparts, cette saison. Il était le meilleur marqueur de l’équipe avec 17 buts et 35 points.

La position au classement des Remparts expliquait la décision du directeur général Patrick Roy de se départir des services du joueur de 20 ans qu’il avait acquis des Huskies de Rouyn-Noranda, l’été dernier. Les Remparts occupent le 15e au classement général et le neuvième de la conférence de l’Est. À l’inverse, les Saguenéens trônent au sommet de la même conférence et pointent au second échelon de la Ligue.

«Les deux équipes s’en vont vers des directions opposées, il faut parfois poser des gestes pour l’avenir, et aujourd’hui, c’était la meilleure décision pour les Remparts», confiait Roy, qui se trouvait au Challenge midget AAA à La Baie, au moment de l’annonce de la transaction, l’une des rares du genre dans l’histoire du club.

Avec l’acquisition de deux choix de première ronde de 2020 et 2021, Roy se retrouve désormais avec plusieurs cartes dans son jeu pour manœuvrer à sa guise.

«Nous avons deux choix de première ronde lors des deux prochaines années, mais on n’espère pas repêcher trois fois en première ronde. Nous avons plusieurs options devant nous, on va regarder ce qu’il y a sur la table, mais on veut rentrer des joueurs de talent de 17 ou 18 ans», précisait Roy, sans aller plus loin.

Rochette à Québec?

Après l’annonce de la transaction, toutefois, le bruit est venu à nos oreilles en soirée que Théo Rochette, attaquant de 17 ans natif de Donnacona, mais ayant grandi en Suisse, serait l’un de ces espoirs qui s’amèneraient chez les Remparts. Il fut impossible d’obtenir une confirmation de cette information qui n’avait rien d’une rumeur. Reste à savoir si l’un des deux choix obtenus pour Bibeau retournera au Saguenay? Rochette a raté le mois d’octobre en raison d’une mononucléose et a récolté 16 points en 19 matchs, cette saison.

Si son message est clair à l’effet que les Remparts soient tournés vers l’avenir, Roy n’a toutefois pas lancé la serviette sur la présente saison.

«On veut faire les séries. Nous avons pris des décisions à long terme, mais à court terme, on regarde pour combler le poste de 20 ans. Félix a rendu de bons services à l’équipe, on est content de ce qu’on a obtenu en retour, et on pense que les Gagnon, Coxhead et Kielb sont en mesure d’amener le leadership, je ne suis pas inquiet.»


« Il faut parfois poser des gestes pour l’avenir, et aujourd’hui, c’était la meilleure décision pour les Remparts »
Patrick Roy

À Chicoutimi, Bibeau retrouvera son ami Rafaël Harvey-Pinard. Ils avaient remporté la triple couronne avec les Huskies, l’an passé, soit le championnat de la saison régulière, celui des séries éliminatoires et la Coupe Memorial.

«Je ne pensais pas que ça irait aussi vite, je m’attendais plus à ce que ça arrive vers la fin de la période des échanges. Patrick m’avait dit qu’il souhaitait me garder, à moins qu’il reçoive une offre intéressante. Je suis un gars émotif, je m’attache vite, ça me fait quelque chose de partir de Québec, mais je le remercie aussi de m’envoyer à Chicoutimi. Les Saguenéens ont une bonne équipe et je vais rejoindre mon bon ami Rafaël Harvey-Pinard», confiait Bibeau, quelques minutes après l’annonce de la transaction.

Bibeau s’excusait en même temps pour l’entrevue accordée en avant-midi aux médias de Québec, où on l’avait questionné sur la possibilité qu’il soit échangé. Il ne savait pas, à ce moment, qu’une transaction serait annoncée quelques heures plus tard.

«Je ne suis pas quelqu’un qui abandonne, je ne suis pas le genre de personne à demander à être échangé et je ne l’ai pas fait. Comme Patrick, je suis plus à la recherche de solutions et à me retrousser les manches. Je ne serais pas surpris que les Remparts connaissent une meilleure deuxième moitié de saison avec les changements qu’il fera», précisait Bibeau, rejoint à son départ de sa pension.

Choix de sixième ronde des Islanders de New York, en 2019, Bibeau avait développé une belle relation avec Roy lors de son court passage dans la capitale.

«J’entendais dire que Patrick n’était pas un coach près de ses joueurs, mais je n’ai pas du tout perçu cela. Il était vraiment proche de nous, il a toujours été honnête, il m’a toujours dit la vérité. Avec les Malatesta, Gaucher, Savoie, etc., l’avenir est prometteur, il faut juste que les partisans soient encore un peu patients», ajoutait l’ancien numéro 21, qui laissera plusieurs années de hockey en héritage avec ce que le club obtient en retour de ses services.

+

DES JOUEURS AUX MÊMES VALEURS

Rafaël Harvey-Pinard (11), le capitaine des Saguenéens de Chicoutimi, est bien heureux de retrouver Félix Bibeau, son ancien coéquipier et compagnon de trio avec les Huskies de Rouyn-Noranda la saison dernière.

Le hasard fait bien les choses pour Félix Bibeau et Rafaël Harvey-Pinard. Les deux anciens coéquipiers et grands amis termineront leur carrière junior dans le même uniforme, celui des Saguenéens de Chicoutimi.

Bibeau fera de son mieux pour aider le capitaine des Sags à répéter leurs exploits de la saison dernière à Rouyn-Noranda.

«On a fait une belle run, l’an passé, on va essayer de le faire à nouveau. Rafaël est une bonne personne, il a toujours la pédale au plancher, il a soif de victoires. On n’est pas des amis pour rien, on partage les mêmes valeurs. Les Sags, c’est son équipe, je vais l’aider de mon mieux, comme je l’avais fait avec les Huskies», disait-il à propos de son frère de hockey.

Bibeau était prêt à disputer les deux matchs du week-end, à Shawinigan et Rimouski, avec les Remparts. Il voulait d’ailleurs s’amuser, comme il l’avait fait, dimanche, contre Bathurst. Il participera plutôt à une série aller-retour contre le Drakkar, vendredi à Saguenay, et samedi, à Baie-Comeau.

«Je suis vraiment excité, a pour sa part partagé Rafaël Harvey-Pinard. On espérait d’être réunis. On n’était pas sûr, mais on pensait que Bibeau avait de bonnes chances d’être échangé et on espérait ensuite qu’il s’en aille à Chicoutimi.»

La saison dernière, le duo a fait des flammèches au sein du même trio, avec les Huskies de Rouyn-Noranda. Le capitaine Harvey-Pinard a mené la charge avec 85 points en 66 rencontres en saison régulière et 27 points en 20 parties éliminatoires tandis que Bibeau, qui était l’un des assistants, a récolté 69 points en 63 matchs, suivi de 29 points en séries durant la double conquête de la formation de l’Abitibi de la coupe du Président et la coupe Memorial. 

«On avait une bonne chimie ensemble, ça va être le fun de revivre ça. Ça prouve que Yanick Jean a confiance envers le groupe de joueurs qu’il a sous la main. C’est une belle marque de confiance pour nous et aussi pour moi. C’est mon dernier bout de parcours dans la LHJMQ, et je voulais avoir une autre chance de pouvoir gagner la coupe. En allant chercher Bibeau, ça montre les couleurs de Yanick et je suis content de voir ça», indiquait Harvey-Pinard.

La transaction a été possible parce qu’elle n’impliquait que des choix au repêchage et un joueur de 20 ans qui ne fréquentait pas le cégep en personne, mais qui suivait plutôt ses cours à distance.

Jean ravi

À Chicoutimi, on se réjouissait d’avoir mis la main sur un joueur comme Bibeau.

«Nous sommes très heureux d’obtenir un champion de la dernière Coupe Memorial qui viendra rejoindre son coéquipier Rafaël Harvey-Pinard. Félix Bibeau est un joueur complet et un leader incontesté, il était d’ailleurs le capitaine des Remparts. C’est un attaquant qui va venir bonifier notre offensive, notamment sur les mises en jeu, alors qu’il gagne en moyenne 60 % de ses mises en jeu», laissait savoir l’entraîneur-chef et dg des Sags, Yanick Jean.  Avec le Quotidien

+

SERGEEV DE RETOUR

Absent lors des 30 derniers matchs des Remparts, le Russe Aleksei Sergeev reprendra du service, vendredi, lors du passage de l’équipe à Shawinigan. Le numéro 76 s’était blessé à l’épaule lors du tout premier match de la saison, à Victoriaville. Il évoluera au centre d’un troisième trio complété par Gabriel Montreuil et Thomas Caron, de retour d’une suspension d’un match. «Le retour de Sergeev va nous amener plus de profondeur à l’attaque, on a hâte de voir comment il va se comporter après une longue absence», disait Roy à propos de celui qui avait conservé une fiche de 14 buts et 45 points en 63 matchs à sa première saison dans la LHJMQ, l’an passé.