Maxence Guénette, repêché par les Sénateurs d’Ottawa, a obtenu une aide sur chacun des buts des siens, méritant la deuxième étoile du match.

Les Remparts coulés par deux joueurs de la région de Québec à Val-d’Or [VIDÉO]

Les attaquants Maxence Guénette, de L’Ancienne-Lorette, et Jérémy Michel, de Lévis, ont causé la perte des Remparts de Québec, qui se sont inclinés 4 à 3 en prolongation dimanche contre les Foreurs à Val-d’Or.

Michel, un espoir des Blues de Saint-Louis, avait inscrit le but égalisateur à 11:46 de la troisième et il s’est distingué de nouveau en jouant de chance avec seulement 54 secondes à faire à la prolongation.

Après avoir réalisé une montée vers le filet et s’être débarrassé de Nicolas Savoie, Michel est tombé et a laissé la rondelle libre. Le disque s’est toutefois lentement frayé un chemin sous la jambière du gardien Tristan Côté-Cazenave et c’est tout ce dont les Foreurs avaient besoin pour aller chercher un point de plus au classement.

«C’est le genre de but qu’aucun gardien n’aime accorder, mais c’est le genre de chose qui arrive parfois dans le sport. On s’en veut toujours comme gardien sur un jeu comme ça, mais je ne pense pas que ça va affecter beaucoup Tristan. Il a un bon mental», déclaré l’entraîneur-chef des Diables rouges, Patrick Roy, au téléphone après la partie.

Guénette

Quant à Guénette, repêché par les Sénateurs d’Ottawa, il a obtenu une aide sur chacun des buts des siens, méritant la deuxième étoile du match. Les deux premiers buts des Foreurs, inscrits par Peyton Hoyt et Rudolfs Polcs, sont d’ailleurs le résultat de tirs de Guénette déviés.

James Malatesta avait ouvert le pointage pour les Remparts en première alors que Thomas Caron et Xavier Fillion, qui s’était emparé de son propre retour après avoir lancé dans le masque du gardien Jonathan Lemieux, ont inscrit les autres filets des visiteurs.

Même s’il était satisfait que les siens aient récolté trois points sur une possibilité de six dans une série de trois matchs en trois jours en Abitibi, Roy estimait toutefois que ses protégés auraient pu en ramener un peu plus à Québec. «Sincèrement, je pense qu’on aurait mérité un peu plus sur cette sortie-là. On aurait pu ramener quatre ou cinq points, mais on se fait mal à nous-mêmes. Encore aujourd’hui, on a écopé quatre pénalités en zone offensive», a-t-il noté.

Dubé et Truchon de retour

L’attaquant Pierrick Dubé, qui avait été laissé dans les gradins samedi à Rouyn-Noranda parce que Roy n’appréciait pas son attitude, était de retour dans l’alignement dimanche, tout comme le jeune défenseur Charle Truchon.

«J’ai parlé à Pierrick hier [samedi] et je lui ai expliqué pourquoi il ne jouait pas. Ça n’avait rien à voir avec ses performances sur la patinoire, c’est son langage corporel durant les matchs qui me dérangeait. On a un club jeune, alors on veut que les joueurs soient positifs.»

Pour ce qui est de Truchon, Roy a indiqué que sa blessure était maintenant complètement guérie.

«On ne voulait pas lui faire jouer deux matchs en deux jours, mais maintenant c’est réglé. On a pris notre temps avec lui, il n’a que 16 ans. Il a joué un très bon match aujourd’hui», a conclu Roy.