L’ex-directeur général des Expos de Montréal David Dombrowski a pris les Red Sox alors qu’ils avaient terminé deux années consécutives en dernière place dans l’Est pour les mener à trois titres de section consécutifs.

Les Red Sox congédient David Dombrowski

BOSTON — Moins d’un an après avoir remporté la Série mondiale, les Red Sox de Boston ont décidé de congédier leur président des opérations, David Dombrowski.

L’équipe en a fait l’annonce dans la nuit de dimanche à lundi, à la suite de leur revers de 10-5 subi aux mains des Yankees de New York. En trois années à la tête du club, l’ex-directeur général des Expos de Montréal a pris une équipe qui avait terminé deux années consécutives en dernière place dans l’Est pour la mener à trois titres de section consécutifs.

Les Red Sox ont fait parvenir une déclaration par courriel, en précisant qu’aucune autre disponibilité média ne leur serait offerte.

«Il y a quatre ans, nous avons dû prendre une décision importante quant à la direction qu’allait prendre notre franchise, a déclaré par communiqué le propriétaire, John Henry, lundi. Avec la conquête d’une Série mondiale et trois titres de l’Est de l’Américaine d’affilée, [David] a confirmé ce qui se voulait déjà une carrière digne du Temple de la renommée.»

Ce n’est rien de nouveau pour Dombrowski, qui a auparavant été congédié par les White Sox de Chicago et les Tigers de Detroit. Il n’a pas immédiatement répondu à une demande d’entrevue.

Vétéran dirigeant de la MLB, Dombrowski a travaillé à Chicago et Montréal avant de remporter un championnat à la tête des Marlins de la Floride et d’aider les Tigers à remporter deux championnats de l’Américaine. L’homme de 63 ans a pris les commandes des Red Sox en 2015, alors que l’organisation n’allait nulle part.

Nombre record de victoires

Elle a enchaîné avec trois titres de section consécutifs — une première dans l’histoire du club —, en plus de récolter un nombre record de 108 victoires en 2018, en route vers sa quatrième Série mondiale depuis 2004.

Mais les Red Sox de 2019, composés majoritairement des mêmes éléments que l’an dernier, n’ont compilé qu’une fiche de 76-67 jusqu’ici. L’équipe a perdu cinq de ses six premiers matchs et n’a jamais vraiment pris son envol. Dombrowski n’a pas bougé à la date limite des transactions, alors que l’équipe se trouvait toujours dans la course au quatrième as. Elle a perdu ses huit rencontres suivantes.

Avant les matchs de lundi, les Red Sox accusaient un retard de 17,5 matchs sur les Yankees, premiers dans l’Est.

«Je viens de l’apprendre, a déclaré le gérant Alex Cora, embauché par Dombrowski en 2018. Je suis surpris, sous le choc. Il m’a donné l’occasion de devenir gérant dans les Majeures. On vient juste de m’en faire part, alors je ne suis pas prêt à commenter davantage.»