Les Red Sox ont forgé leur victoire en marquant trois points en cinquième manche, grâce notamment à un coup sûr de deux points de J.D. Martinez.

Les Red Sox à mi-chemin du trône

BOSTON — David Price semble avoir bel et bien laissé ses complexes en séries éliminatoires derrière lui.

Après avoir encaissé neuf revers d’affilée à ses 10 premiers départs lors du tournoi automnal, Price a de nouveau savouré la victoire mercredi soir.

Price a limité les frappeurs adverses à trois coups sûrs, J.D. Martinez a soulevé la foule en brisant l’égalité en cinquième manche et les Red Sox de Boston ont à nouveau défait les Dodgers de Los Angeles 4-2, lors du deuxième duel de la Série mondiale.

Les Red Sox ont réussi leur pari à domicile et s’envoleront vers Los Angeles avec une importante avance de 2-0.

Après que Steve Pearce eut nivelé la marque 2-2 en début de cinquième, Martinez a profité du momentum pour envoyer la balle en lieu sûr au champ opposé pour remettre les locaux en avant 4-2.

Le troisième affrontement aura lieu vendredi soir, au Dodger Stadium. Walker Buehler sera au monticule pour les Dodgers. L’identité de son adversaire n’a toutefois pas été dévoilée du côté des Red Sox.

Price a «changé»

Price, qui s’est présenté sous un nouveau jour lors de la Série de championnat de la Ligue américaine, a de nouveau livré une performance à la hauteur de son talent pour permettre aux Red Sox de prendre les commandes dans la série. Joe Kelly, Nathan Eovaldi et Craig Kimbrel se sont succédé au monticule par la suite pour sceller la victoire.

«C’est moi qui ai changé, a reconnu Price. Je retire beaucoup de fierté d’avoir été capable de m’améliorer lancer après lancer, match après match. Ç’a été très payant d’être capable d’effectuer quelques ajustements comme ça, sur le moment.»

Après avoir ouvert les écluses la veille, les deux équipes ont disputé un duel plus défensif.

Price a affiché un calme olympien sur la butte dès les premiers instants de la rencontre. L’as lanceur a fait bon usage de sa balle rapide pour faire mal paraître les premiers frappeurs des Dodgers. En six manches, il a concédé deux points en trois coups sûrs et trois buts sur balles, tout en retirant cinq frappeurs sur des prises.

«Nous devons répliquer davantage», a laissé tomber le receveur des Dodgers, Austin Barnes.

Ian Kinsler s’est chargé d’ouvrir la marque du côté des Red Sox en fin de deuxième manche, alors qu’il y avait deux retraits. Kinsler a frappé un solide simple en direction du champ gauche aux dépens de Ryu. Après avoir fait rebondir la balle sur le monstre vert pour atteindre le deuxième coussin, Xander Bogaerts a profité du simple de Kinsler pour faire 1-0.

Puissant relais

Chris Taylor s’est rapidement chargé de mettre un terme à la menace. Le voltigeur de gauche des Dodgers a effectué un puissant relais vers Machado pour permettre aux visiteurs de retirer Kinsler au troisième but à la suite du simple de Jackie Bradley fils.

Après avoir été limités à deux buts sur balles lors des trois premières manches, les Dodgers ont repris les choses en main en quatrième. David Freese, premier frappeur de la manche, a amorcé la remontée des visiteurs en frappant un simple et s’est rendu au deuxième but grâce à la claque de Manny Machado. Après une visite au monticule, Price a alloué un but sur balles à Taylor pour permettre aux Dodgers de remplir les coussins.

Il n’en fallait pas plus pour que Matt Kemp pousse Freese à la plaque en frappant un ballon-sacrifice en direction du champ centre pour créer l’égalité 1-1. Avec des coureurs positionnés au premier et au deuxième coussin, Yasiel Puig a envoyé la balle tout juste par-dessus le deuxième but, Kinsler, pour porter la marque à 2-1.

La troupe d’Alex Cora a donné du fil à retordre à Hyun-Jin Ryu en remplissant les sentiers en cinquième manche. S’amenant au monticule en relève, Ryan Madson a d’abord concédé un but sur balles à Pearce pour lui permettre de niveler le pointage 2-2. Le releveur mal paru une fois de plus sur la séquence suivante en permettant à Martinez d’inscrire un simple de deux points pour creuser l’écart 4-2.

«Ils profitent de chacune de nos erreurs pour capitaliser et c’est difficile de revenir de l’arrière par la suite», a soutenu le voltigeur des Dodgers, Cody Bellinger, qui a une fois de plus réalisé d’importants attrapés au champ centre pour maintenir le pointage serré.

Ryu a pour sa part écopé de la performance difficile de Madson, avec quatre points en six coups sûrs et un but sur balles. Il a effectué cinq retraits au bâton pour limiter les dégâts du côté des Dodgers.