Les Ravens de Baltimore ont choisi d’aller de l’avant avec le quart-arrière recrue Lamar Jackson. Joe Flacco, avec qui les Ravens ont remporté le Super Bowl en 2012, ne fait plus partie de l’avenir de l’équipe.

Les Ravens regardent en avant depuis longtemps

BALTIMORE — Bien avant de terminer leur saison avec une défaite lors du premier tour des éliminatoires, les Ravens de Baltimore mettaient déjà la table pour le futur.

Le processus s’est enclenché en février dernier, lorsque le propriétaire de l’équipe, Steve Bisciotti, a annoncé que le directeur général Ozzie Newsome en était à son dernier tour de piste. Newsome était en poste depuis que la concession avait déménagé de Cleveland avant la saison 1996. Eric DeCosta, assistant au directeur général depuis 2012, lui succèdera en vue de la prochaine campagne.

Il s’est avéré qu’il s’agissait également de la dernière saison du quart-arrière du club Joe Flacco, qui a mené l’équipe à trois matchs de championnat de l’Américaine en 11 saisons et qui a été nommé le joueur le plus utile au Super Bowl.

Flacco a été remplacé en novembre par la recrue Lamar Jackson, qui a permis aux Ravens de décrocher le titre de la section Nord de l’Américaine. Il a également aidé les Ravens à se tailler une place en éliminatoires pour la première fois en trois ans.

Et, si il y a eu plusieurs rumeurs au sujet de l’entraîneur-chef John Harbaugh, le sujet a été abordé le mois dernier, lorsque l’équipe a assuré qu’il serait de retour la saison prochaine et que les deux parties travaillaient sur une prolongation de contrat.

Peu de temps après que les Ravens (10­7) eurent été éliminés dimanche en vertu d’un revers de 23-17 aux dépens des Chargers de Los Angeles, Harbaugh se concentrait déjà sur la prochaine saison à venir.

«Il y a beaucoup de choses que nous pouvons faire pour nous améliorer, a-t-il déclaré. Nous allons plonger là-dedans et nous allons bâtir la suite à partir de ça.»

Flacco a amorcé sa carrière dans la NFL avec les Ravens et a permis à l’équipe d’atteindre les éliminatoires durant cinq saisons consécutives. Les Ravens espèrent que Jackson connaîtra un début de carrière similaire. Le jeune quart a soufflé ses 22 bougies lundi, une journée après être devenu le plus jeune quart de l’histoire de la NFL à amorcer un match éliminatoire.

Leur homme

La recrue a connu quelques ennuis lors de la rencontre, échappant le ballon à trois reprises. Il a toutefois orchestré une remontée au quatrième quart, mais en vain, lançant deux passes de touché. Harbaugh et les Ravens ont toutefois refusé d’envoyer Flacco, alors que l’équipe tirait de l’arrière, et se sont rangés derrière le jeune quart.

«Lamar est notre quart-arrière à l’avenir, a souligné Harbaugh. Il n’y a aucun doute là-dessus.»

Sans rien affirmer, l’entraîneur-chef a fait savoir que Flacco ne faisait pas partie de l’équation en 2019.

«Il y a plusieurs équipes qui vont vouloir Joe», a reconnu Harbaugh.

«Il fait partie de notre avenir, a admis Eric Weddle. Il va être 10 fois meilleur que ce qu’il a été cette année. Pour ce qu’il a fait et pour l’espoir qu’il a amené non seulement à notre équipe, mais à notre organisation et notre ville, c’est très spécial».

+

LES PACKERS AURAIENT CHOISI MATT LAFLEUR

NASHVILLE — Matt LaFleur, coordonnateur à l’attaque des Titans du Tennessee, aurait accepté une offre pour devenir le prochain entraîneur-chef des Packers de Green Bay.

C’est ce qu’a appris l’Associated Press lundi auprès d’une source au fait de la décision. La source en question a requis l’anonymat car ni la direction des Packers, ni celle des Titans n’avait encore confirmé la nouvelle.

LaFleur succédera à Mike McCarthy, limogé pendant la saison à la suite d’une surprenante défaite à domicile face aux Cardinals de l’Arizona.

Avant de se joindre aux Titans, LaFleur avait occupé le rôle de coordonnateur à l’attaque avec les Rams de Los Angeles en 2017.