«Nous sommes heureux d'avoir fait un pas de plus, mais vous voulez gagner un championnat, vous voulez tout gagner,» a dit le garde des Raptors, Fred VanVleet. «Nous ne sommes pas satisfaits.»

Les Raptors toujours aussi «affamés»

TORONTO — Le garde Fred VanVleet et les Raptors de Toronto ne se satisfont pas de simplement être rendus en finale de la NBA.

Toronto affronte les Warriors de Golden State à compter de jeudi soir, au Scotiabank Arena.

Faisant leur première apparition en ronde ultime, les Raptors sont confrontés à des Warriors qui se trouvent en finale pour la cinquième année de suite, incluant trois titres.

«Nous sommes heureux d'avoir fait un pas de plus, mais vous voulez gagner un championnat, vous voulez tout gagner, a dit VanVleet. Nous ne sommes pas satisfaits.

«Nous sommes affamés. Nous avons hâte que ça commence, nous voulons faire en sorte d'avoir une chance de gagner. Nous avons mérité notre place. C'est maintenant une question de jouer à un niveau élevé sur la plus grande scène.»

Menés par Stephen Curry, les Warriors ont remporté leur premier titre en 40 ans en 2015. Depuis, seul le trophée de 2016 leur a échappé. LeBron James et les Cavaliers de Cleveland ont alors triomphé en sept matchs, après avoir effacé un retard de 1-3.

En saison régulière, Golden State a dominé l'Ouest avec une fiche de 57-25. Toronto (58-24) a terminé deuxième dans l'Est, derrière Milwaukee (60-22).

Toronto a vaincu les Bucks en six matchs en finale de l'Est, remportant la série avec une victoire à domicile de 100 à 94, samedi soir.

Le groupe de Nick Nurse a défait Golden State lors de leurs deux confrontations en saison régulière.

En séries, les Warriors ont atteint la finale de la NBA en balayant Portland.

Blessé au mollet, Kevin Durant va manquer à l'appel jeudi. Une grosse perte, Durant affichant une moyenne de 34,2 points par match en séries, en 11 matchs.

Contrer Curry

Curry a pris part aux 16 matchs en séries des siens, offrant une moyenne de 27,3 points par match.

Ce qui le rend difficile à contrer, c'est sa polyvalence - il peut marquer de bien au-delà de l'arc de trois points.

VanVleet a déclaré qu'au périmètre, aucun joueur de la NBA n'exerce plus de pression sur la défense que Curry.

«Je ne sais même pas s'il y a un proche deuxième, a t-il dit. Évidemment, un garde capable de tirer d'aussi loin crée beaucoup d'espace sur le terrain.

«Il modifie la dynamique, peu importe quelle défense vous espérez mettre en place. Comme gars qui va devoir le pourchasser et lui compliquer les choses, il n'y aura pas de moment de répit.»

Une façon de le faire est de le priver de marge de mouvement, mentionne VanVleet.

«Tous les joueurs de la NBA aiment l'espace, la liberté, le mouvement, a dit VanVleet. Personne ne veut vraiment se faire cogner, heurter, accrocher, agripper.

«Vous devez juste essayer d'être aussi physique que possible, le ralentir, le garder à l'œil. Il ne faut pas le laisser à découvert - il ne doit pas sentir qu'il a de la marge de manœuvre.

Et ça demandera un effort d'équipe.

«Notre défense d'équipe devra être vraiment bonne, a continué VanVleet. Nous allons faire des erreurs, et nous allons devoir nous entraider pour les corriger.»

Lors des présentes séries, les Raptors ont une fiche de 8-2 à la maison.

Kawhi Leonard brille

En séries, Kawhi Leonard mène la ligue pour les minutes jouées (696), les points marqués (561), les lancers francs (133) et les vols (28). Il brille également au niveau des rebonds avec 6,7, en moyenne.

«Un pointeur aussi régulier et qui peut aussi être dominant en défense, c'est assez spécial, a dit VanVleet. C'est de nature à vous placer dans les conversations au sujet des plus grands joueurs de l'histoire.

«Nous sommes conscients de ce que Kawhi amène à la table. C'est sûr que nous l'apprécions. Nous sommes heureux qu'il soit de notre côté. Nous allons avoir besoin de lui à un haut niveau.»