Serge Ibaka

Les Raptors sont prêts à défendre leur titre et en conquérir un second

TORONTO — À chaque début de saison dans la NBA ces dernières années, le niveau de confiance envers ce que les Raptors de Toronto pourraient accomplir au cours de la saison semblait toujours être légèrement inférieur à celui qu’on accorde aux autres équipes.

Peu importe le nombre de titres de division et de séries remportés, ils n’ont jamais vraiment été considérés comme favoris.

Et cela n’a pas changé, même s’ils sont les champions en titre du circuit.

Un été chargé par les nombreuses transactions et les départs et arrivées de plusieurs joueurs de renom a laissé les Raptors loin sur le radar des discussions.

Les conversations tournaient la plupart du temps autour du sort qui attend les Lakers de Los Angeles ou les départs de quelques joueurs qui ont fait couler beaucoup d’encre.

«Nous avons toujours été les moins favorisés pour gagner, sortir du premier tour, des séries, être champions de l’Est, peu importe ce que c’est, a déclaré l’attaquant des Raptors, Norm Powell, samedi. Mais ça ne change rien. Notre objectif est toujours le même. Nous savons de quoi nous sommes capables.

«Nous savons ce que cette équipe peut faire avec les joueurs que nous avons.»

Les Raptors ont surpris les amateurs de basketball en disposant des Warriors de Golden State en six matchs pour remporter leur premier trophée Larry O’Brien en 24 ans d’histoire.

Avec la perte de Kawhi Leonard et Danny Green, qui ont choisi d’exercer leur autonomie, les espoirs des Raptors reposent sur le noyau de vétéran composé de Kyle Lowry, Serge Ibaka et Marc Gasol, de concert avec Pascal Siakam.

«Les Raptors de Toronto ont toujours été reconnus pour être l’équipe que tout le monde sous-estime, a déclaré Siakam. Cela nous met définitivement une pression supplémentaire sur les épaules. Nous voulons continuer à être qui nous sommes et à travailler dur. C’est ce que nous avons toujours fait.»

Powell, Fred VanVleet, Patrick McCaw et OG Anunoby devraient être utilisés davantage. L’entraîneur-chef Nick Nurse a dit qu’il était prêt à essayer différentes combinaisons et qu’il allait évaluer par la suite ce qui fonctionnait le mieux.

«Les opportunités abondent , a reconnu Nurse. C’est une nouvelle saison. Je ressens presque la même chose que ce que je ressentais il y a un an. Les attentes sont les mêmes que celles que j’avais.»

De nouveaux visages tels que Stanley Johnson et Matt Thomas pourraient également être des éléments utiles. Chris Boucher et Malcolm Miller pourraient avoir un meilleur rôle au sein de la formation.

«Les gars sont affamés, a déclaré Miller. Il y a beaucoup de tirs et de minutes à parcourir dans un match. Ce n’est pas par égoïsme. C’est par envie de gagner. Nous avons goûté à la victoire au plus haut niveau.

«Tout le monde veut faire sa part et travailler sur son jeu pour montrer que tu peux aider l’équipe à gagner.»

Les Raptors amorceront leur camp d’entraînement à Québec avant de s’envoler pour le Japon, où ils disputeront leur premier match préparatoire le 8 octobre contre les Rockets de Houston à Tokyo.

La bannière du championnat va être dévoilée le 22 octobre, alors que les Raptors amorceront la campagne face aux Pelicans de La Nouvelle-Orléans.

«Je pense que c’est là que ça va enfin me frapper, a déclaré Lowry. Je n’ai toujours pas réalisé totalement ce que nous avons accompli. Mais je pense que lorsque la bannière va se lever, c’est à ce moment-là que je vais pleinement le réaliser.»

Les Clippers de Los Angeles, les Rockets et les Lakers figurent parmi les favoris cette saison avec les Bucks de Milwaukee et les 76ers de Philadelphie. Bien que les experts ne fondent pas beaucoup d’espoir sur les Raptors, le thème de la journée des médias au Scotiabank Arena était l’optimisme et la confiance.

«Je pense que les gars sont prêts à relever le défi», a soutenu le président de l’équipe, Masai Ujiri.

Les Raptors ont terminé avec une fiche de 58-24 la saison dernière. La formation torontoise a disposé du Magic d’Orlando, des 76ers et des Bucks en séries avant de vaincre les Warriors.

«Nous avons perdu Kawhi et Danny, mais nous sommes toujours le même groupe de champions, a expliqué Ibaka. Ces deux joueurs n’étaient pas les seuls champions. Nous avons d’autres gars qui sont champions.

«Nous avons la mentalité de champion et nous savons ce qu’il faut en être un.»