Le garde Kyle Lowry empêche le garde John Wall de marquer en deuxième demie.

Les Raptors remportent le premier match face aux Wizards, 114-106

TORONTO — Serge Ibaka a récolté 23 points et les Raptors de Toronto ont bien amorcé leur série de premier tour face aux Wizards, samedi, battant Washington 114-106.

Ibaka a aussi fourni 12 rebonds et deux blocs.

Les Raptors entamaient une série avec une victoire pour la première fois depuis 2001 (contre Philadelphie, au deuxième tour). Leur fiche en lever de rideau d’une série est maintenant 2-12.

«Nous avons gagné le premier match, ce que nous devions faire, a dit DeMar DeRozan. Nous avons été excellents devant nos partisans pendant toute la saison. Nous avons travaillé fort pour y parvenir, pour gagner cette réputation. Devant nos partisans, nous sommes censés gagner. C’est ça notre état d’esprit.»

Le réserviste Delon Wright a fourni 18 points, son meilleur match depuis la mi-janvier.

DeRozan a inscrit 17 points. OG Anunoby et C.J. Miles en ont ajouté une douzaine chacun, tandis que Kyle Lowry a obtenu 11 points et neuf passes.

Miles a brillé avec quatre tirs de trois points. Ibaka et Wright ont réussi trois tirs de longues distances

Côté lancers francs, Ibaka et Pascal Siakam ont été impeccables, quatre en quatre. Jonas Valanciunas a récolté neuf points et autant de rebonds.

John Wall a mené les Wizards avec 23 points, un de plus que Markieff Morris. Wall a aussi cumulé 15 mentions d’aide et quatre vols.

Le match numéro 2 sera présenté mardi soir, au Air Canada Centre.

Fan fini des Raptors, le rappeur canadien Drake portait le chandail des Broncos de Humboldt, samedi, en hommage à l'équipe de hockey décimée par un accident d'autobus.

Les Raptors ont joué avec le feu en commettant 17 revirements, contre 14 pour les Wizards. Mais ils n’ont perdu le ballon que deux fois au dernier quart, et ce tardivement. Ils ont dominé l’engagement 28-21.

«Ce n’est pas un soupir de soulagement. C’est une aventure, un marathon, a affirmé l’entraîneur-chef des Raptors, Dwane Casey. Peu importe notre historique lors des premiers matchs, c’est maintenant chose du passé. Mais nous ne sommes pas rassasiés. Nous voulons nous rendre jusqu’au bout. Nous sommes dans une série relevée contre une équipe athlétique et rapide. Nous ne pouvons pas échapper un soupir de soulagement.»

Le score a été 98-98. C’est à partir de là que le groupe de Casey a connu la séquence cruciale, à mi-chemin au quatrième quart.

Wright a signé un panier et Miles a ajouté un tir de trois points, Lucas Nogueira lui ayant refilé alors que lui-même était bien près du panier. Après deux points de Lowry et tenant compte qu’on a enlevé deux points aux visiteurs (les arbitres ont revu une séquence où Washington a pris trop de temps avant de tirer), les Raptors pouvaient se targuer d’une poussée de 10-0.

Toronto a ensuite gardé le cap après un tir de trois points de Wright, auteur de 20 points le 15 janvier, à Philadelphie. Son match le plus productif en a été un de 25 points à Chicago, le 3 janvier.

«Ils ont une bonne équipe, a dit l’entraîneur-chef des Wizards, Scott Brooks, au sujet des Raptors. Ce n’est pas pour rien qu’ils ont terminé au premier rang de l’association. Ils ont de bons joueurs.»

Les Raptors ont dominé l’Est avec une fiche de 59-23, tandis que les Wizards ont offert un rendement de 43-39.