Pascal Siakam (à gauche) souffre d'une contusion à un mollet. Son retour au jeu dimanche est incertain.

Les Raptors pourraient être privés de Pascal Siakam lors du match no 4

PHILADELPHIE — Les Raptors de Toronto pourraient être privés de Pascal Siakam lors du match crucial de dimanche à Philadelphie, contre des Sixers qui mènent la série 2-1.

Siakam est un cas douteux, souffrant d'une contusion à un mollet.

Ça pourrait être survenu en sortant la jambe pour faire trébucher Joel Embiid, qui venait de le stopper, près du panier. Ou lors d'une chute, quand ce dernier a réussi un bloc à ses dépens.

Siakam a fourni en moyenne 22,9 points par match, en séries. Kawhi Leonard mène le club avec 31,5 points par rencontre.

Les Raptors ont subi jeudi un deuxième revers de suite, 116-95.

Le match no 4 sera présenté dimanche, à 15h30. Un match que les Raptors ne peuvent se permettre de perdre, a dit Kyle Lowry.

La faute commise contre «The Process» est survenue dans la deuxième minute du dernier quart. Embiid a semblé heurter Siakam au mollet lors du geste. Ce dernier a quitté peu après, ne revenant pas dans le match.

«Il y a eu beaucoup de contacts pendant le match, a dit Siakam, auteur de 20 points en 34 minutes. J'ai passé beaucoup de temps sur le terrain.»

L'entraîneur Nick Nurse a affiché un optimisme prudent.

«Il reste un certain temps pour voir ce qu'il en sera, a dit Nurse. Je ne pense pas qu'il y ait vraiment du dommage structurel, sinon nous dirions qu'il ne jouera pas, tout simplement.»

OG Anunoby est à l'écart lui aussi, ayant dû subir une appendicectomie, deux jours avant le début des séries.

Nurse a tempéré, disant que les Raptors ont su composer avec diverses blessures cette saison, en plus des matches où Leonard était laissé de côté pour prendre du repos.

«Il faut juste se retrousser les manches, a confié Nurse. Probablement qu'il y aura du temps de jeu pour un joueur qui n'en a pas encore eu, dans cette série.»

Lowry a peiné dans le troisième match : deux en 10, dont 0 en 4 au niveau des tirs de trois points. Il a souvent passé lors d'occasions de tirer à découvert.

En défense, le club a bien mal paru, et ce dès le départ.

«Nous n'étions pas durs à affronter, nous n'étions pas robustes, a dit Lowry. Je ne dis pas que nous allons devenir enragés, mais il faut être plus coriaces. Ils mettent leurs gabarits à profit. Il sont très agressifs, et il faut agir de façon à le contrer.»

Lowry a une taille modeste à six pieds, un pouce de plus que Fred VanVleet. Mais ce n'est pas la première fois que Lowry affronte des rivaux plus grands.

«Non. Et ce ne sera pas la dernière. Ce ne sera pas la dernière», a mentionné le vétéran Lowry.

À quel point le match de dimanche est-il important?

«Énorme, a résumé Lowry. Il nous faut une victoire. C'est l'état d'esprit, c'est ce que nous voulons. Nous allons jouer aussi intensément que possible.»

Le match numéro cinq aura lieu mardi, à Toronto.