LeBron James a inscrit 35 points et s'est emparé de 10 rebonds dans le premier match, lundi.

Les Raptors ne doivent pas se laisser intimider par les Cavaliers

Dwane Casey veut que ses joueurs traitent LeBron James et les Cavaliers de Cleveland avec un peu moins de révérence.
Au lendemain d'un premier revers par 11 points, les Raptors de Toronto ont reçu ce message de leur entraîneur : les joueurs de l'autre côté sont humains, eux aussi. «Ils forment une bonne équipe, mais nous aussi, a dit Casey. Nous avons eu la même fiche en saison régulière (51-31). Ils enfilent leurs pantalons une jambe à la fois, tout comme nous. Il faut que ça nous donne confiance.»
Casey ne veut pas que sa troupe soit en quelque sorte figée devant James, qui a inscrit 35 points et s'est emparé de 10 rebonds dans le premier match, lundi.
L'entraîneur de 60 ans a déjà vu quelque chose du genre quand il était un adjoint avec les Supersonics de Seattle, en 1996.
«Nous devions dire à Gary Payton et à d'autres que Michael Jordan était un être humain lui aussi. C'est naturel d'avoir une certaine admiration devant un Jordan ou un Karl Malone, mais quand ça fait quelques fois qu'il vous bouscule, comment allez-vous réagir? Nous devons être combatifs nous aussi. Ça fait mal de perdre le premier match, mais la série vient juste de commencer.»
Les Raptors ont passé la matinée de mardi à étudier le match sur vidéo.
On a demandé à Kyle Lowry s'il a repéré du positif. «Ce qui est bien, c'est que j'ai vu des occasions où nous aurions pu faire mieux.» À t-il été satisfait de son rendement? «Nous avons perdu et je ne suis jamais content si on perd, a dit Lowry. Je le suis à peine quand on gagne.»
Le membre de trois équipes d'étoiles a amassé 20 points et 11 passes en lever de rideau.
Lowry estime qu'il faudra accélérer le tempo à compter de mercredi. «Nous ne pouvons pas baisser la tête quand ils marquent, dit-il. Il faut relancer sans tarder et ne pas chercher à avoir des appels favorables de l'arbitre. Nous devons garder les choses simples avec des tirs de moyenne distance, si c'est l'option qui se présente dans l'immédiat. Ou bien des tirs en foulée.
«Nous avons trop souvent pris trop de temps, et ça complique les choses contre une équipe comme les Cavaliers. Ils ont plusieurs façons de vous mettre des bâtons dans les roues.»
Le deuxième duel de cette série de deuxième ronde de la NBA aura lieu mercredi, au Quicken Loans Arena. Les deux matchs suivants seront présentés à Toronto.