Samedi, les Raptors ont été récompensés pour leur conquête historique du titre de la NBA en décrochant sans surprise le titre d'équipe de l'année 2019 décerné par La Presse canadienne.
Samedi, les Raptors ont été récompensés pour leur conquête historique du titre de la NBA en décrochant sans surprise le titre d'équipe de l'année 2019 décerné par La Presse canadienne.

Les Raptors, l'équipe de l'année au pays

TORONTO — Les amateurs de basketball des quatre coins du Canada ont encouragé les Raptors de Toronto, se réunissant autour des téléviseurs dans les bars, dans les salons et même dans les endroits publics pour des télédiffusions à grande échelle.

Masai Ujiri surnomme depuis longtemps les Raptors comme étant l'équipe du Canada — et pendant quelques semaines magiques le printemps dernier, ils l'ont véritablement été.

«La frénésie créée par notre parcours éliminatoire a réuni tous les amateurs du pays, a déclaré le président de l'équipe. Partout où nous regardions — Montréal, Vancouver —, les amateurs étaient au rendez-vous.»

«Nous l'avons toujours dit; c'est une équipe, un pays, et si nous sommes en mesure de réunir tous les éléments et que nous sommes performants, alors l'appui sera généralisé. Nous en avons été témoins.»

Samedi, les Raptors ont été récompensés pour leur conquête historique du titre de la NBA en décrochant sans surprise le titre d'équipe de l'année 2019 décerné par La Presse canadienne.

Soixante et un des 67 votes ont été octroyés aux Raptors, lors d'un scrutin mené auprès des commentateurs et des responsables des sections sportives des médias à travers le pays.

«Tout le pays s'est rangé derrière les Raptors. Plus d'un million de personnes se sont réunies au centre-ville de Toronto. C'est véritablement un exploit remarquable», a mentionné Phil King, le directeur des sports au 'Globe and Mail'.

L'équipe canadienne de la Coupe Davis, qui fut finaliste aux Finales de cette compétition à l'automne, a terminé au deuxième rang avec cinq voix. Melissa Humana-Paredes et Sarah Pavan, médaillées d'or aux Championnats du monde de volleyball de plage, ont fini en troisième place avec un vote.

Les champions olympiques de danse sur glace Tessa Virtue et Scott Moir avaient mérité cet honneur en 2018. Une seule équipe de basketball — l'équipe canadienne qui a remporté la Coupe du monde U19 de la FIBA en 2017 — avait déjà remporté ce titre.

Les Raptors sont devenus la première équipe canadienne à remporter un championnat dans l'une des quatre principales ligues nord-américaines depuis les conquêtes de la Série mondiale des Blue Jays de Toronto en 1992 et 1993.

Les Raptors, constitués de nombreux joueurs sous-estimés, ont su gagner le coeur des partisans. Ils ont défié la loi des probabilités, l'emportant en dépit du fait qu'ils n'alignaient qu'aucun joueur étoile provenant du repêchage de la NBA — leur meneur Kawhi Leonard était le mieux classé, en vertu de sa 15e place.

La joueuse de tennis étoile Bianca Andreescu a remporté jeudi le trophée Bobbie Rosenfeld, remis à l'athlète féminine de l'année au Canada par La Presse canadienne, tandis que le bosseur Mikaël Kingsbury s'est signalé vendredi en obtenant le prix Lionel-Conacher, décerné à l'athlète masculin de l'année au pays, pour une deuxième année d'affilée.