En avance 3-1 avec un peu plus de deux minutes à jouer en troisième période, les petits Remparts ont connu un relâchement fatal, cédant deux buts rapides aux Cataractes de Shawinigan, qui l’ont emporté 4-3 en tirs de barrage.

Les petits Remparts s'effondrent

En avance 2-0 avec un peu plus de quatre minutes à faire en troisième, puis 3-1 à un peu plus de 120 secondes de la fin, les petits Remparts se sont effondrés, mercredi au Tournoi pee-wee de Québec.

Après avoir accordé deux buts en l’espace de 38 secondes aux Cataractes de Shawinigan, les Remparts se sont finalement inclinés 4-3 en tirs de barrage. Ce revers a mis fin à la participation des petits Diables rouges au Tournoi pee-wee.

«On ne la méritait [la victoire] pas du tout», a lancé l’entraîneur-chef Francis Lemieux, qui refusait de parler d’un revers crève-cœur. «Le match s’est terminé de la manière dont il devait se finir. Les Cataractes méritaient de gagner. On n’a pas joué comme on est capables.»

Le coach souhaitait que ses hommes connaissent un meilleur début de rencontre que celui qu’ils avaient eu samedi face au Drakkar de Baie-Comeau. Ce qu’ils n’ont pas fait. Lemieux a mentionné que même si ses joueurs avaient pris des avances de 2-0 et 3-1, ils n’avaient pas offert du hockey intense et inspiré, et ce, du début à la fin de leur affrontement face à Shawinigan.

«Une victoire, ça se travaille. Nous ne l’avons pas fait. Et ça nous a coûté cher à la fin de la rencontre.»

Lourde perte

Selon lui, la perte de Tommy Cantin, victime d’une crise d’appendicite dans la nuit de dimanche à lundi, a fait mal à sa troupe. «J’en avais pas un dans la chambre qui mettait autant d’efforts et autant de cœur que lui. J’aurais aimé ça qu’on gagne le match pour lui. J’aurais cru que ce qui était arrivé aurait eu un effet motivateur chez tout le monde. Mais ç’a l’air que non.»

C’est grâce à un filet de Maël Lavigne que les Remparts ont pris une avance de 1-0 en première. Ils ont doublé leur production en début de troisième quand Matthieu Tremblay a déjoué le gardien des Cataractes après 84 secondes de jeu.

Il ne restait 4:09 à l’engagement final quand Shawinigan a finalement déjoué le gardien Tristan Vary. Cinquante-quatre secondes plus tard, Emmanuel Vermette a cependant redonné une avance de deux buts aux favoris de la foule, que plusieurs voyaient alors déjà passer à la ronde suivante. Mais les Cats n’avaient pas dit leur dernier mot...

Après une prolongation sans but, les équipes se sont retrouvées en tirs de barrage. Les Cataractes ont réussi deux buts en deux essais, alors que les Remparts n’en ont marqué qu’un seul en trois tentatives, celui de Lavigne.

«Ce fut une belle expérience», a mentionné Lemieux en parlant du passage de son équipe au Tournoi pee-wee. «Mais on aurait pu en profiter plus longtemps, c’est sûr. Nous, les entraîneurs, on ne peut pas embarquer sur la patinoire à la place des gars. Je suis assez déçu de notre performance.»

***

UNE VICTOIRE POUR DANIEL

Les petits Nordiques n’ont pas raté leur chance de demeurer dans la compétition au Tournoi pee-wee. Opposés aux Blues de St. Louis, ils ont surmonté un déficit de 2-1 en début de troisième période, en route vers une victoire de 3 à 2. Une victoire dédiée à l’entraîneur-chef Daniel Bédard, resté à la maison à cause de la maladie. «Pour que Dan manque un match, il fallait qu’il soit gravement malade», a expliqué l’entraîneur-chef par intérim Alexandre Capistran-Petit. «On a dit aux joueurs que le plus beau cadeau qu’ils pourraient lui faire, c’est de gagner pour être demain ici avec lui.»

Capistran-Petit a noté que ses joueurs avaient eu une bonne première période, qu’ils étaient partis fort, très vite et qu’ils avaient un bon tempo. «On a plus montré le genre d’équipe que l’on avait que nous l’avions fait dimanche. Mais on n’a pas trouvé le moyen de marquer. Je pense que ça nous a rattrapés un petit peu.» Alex Mercier, David-Alexandre Coulombe et Nicolas Jean ont été les marqueurs des Petits Nordiques qui affronteront les Red Wings de Detroit, jeudi (15h), au Pavillon de la Jeunesse.