C’est en grande partie grâce à Taylor Hall que les Devils du New Jersey sont de retour en séries, eux qui ne s’étaient pas qualifiés depuis 2012.

Les Penguins à la chasse au triplé

MONTRÉAL — La bataille de la Pennsylvanie lancera mercredi la ronde éliminatoire dans l’Est de la LNH alors que les Penguins de Pittsburgh, les champions en titre de la Coupe Stanley, accueilleront les Flyers de Philadelphie.

Trois des meilleures formations de l’Association évoluent toutes dans la section Atlantique, mais c’est la section Métropolitaine qui délègue cinq des huit équipes qualifiées. Après un départ de qualité, les Devils du New Jersey ont tenu le coup et participent aux séries pour la première fois depuis 2012, après des bonds de 27 points et 13 échelons au classement général en l’espace d’une saison. Le Lightning de Tampa Bay et les Flyers y sont également de retour, après une saison d’absence. Pour la première fois de leur histoire, les Blue Jackets de Columbus se sont qualifiés pour une deuxième année d’affilée. Quant aux Maple Leafs de Toronto, ils ont réalisé le même tour de force pour la première fois en 14 ans. Voici un survol des duels de la première ronde des séries dans l’Est.

NEW JERSEY CONTRE TAMPA BAY

- Lightning : 1er de l’Atlantique (113 points)

- Devils : 5e de la Métropolitaine (97 pts) 

Face à face cette saison

- 17 octobre : Tampa Bay 4 New Jersey 5 (F)

- 17 février : New Jersey 4 Tampa Bay 3

- 24 mars : Tampa Bay 1 New Jersey 2

Grâce aux Panthers de la Floride, qui sont allés jouer les trouble-fête à Boston dimanche soir, le Lightning a conclu la saison au sommet du classement de la section Atlantique. En guise de récompense, les hommes de Jon Cooper affronteront une équipe qui en a étonné plus d’un, grâce aux spectaculaires performances de Taylor Hall (39 buts, 54 aides, 93 points), un sérieux candidat au trophée Hart. Avec cinq joueurs au-delà de 60 points, dont Nikita Kucherov (39-61-100) et Steven Stamkos (27-59-86), Tampa présente une attaque plus diversifiée. Cependant, le gardien Andrei Vasilevskiy a connu une inquiétante baisse de régime, terminant 25e pour le taux d’arrêts (,902) et 28e pour la moyenne de buts alloués (3,37) parmi les gardiens ayant joué au moins 15 rencontres après le Match des étoiles. Keith Kinkaid, qui devrait être son rival, a mené la LNH avec 19 victoires durant le même laps de temps.

-----

TORONTO CONTRE BOSTON

- Bruins : 2e de l’Atlantique (112 points)

- Maple Leafs : 3e de l’Atlantique (105 points)

Face à face cette saison

- 10 novembre : Boston 2 Toronto 3 (P)

- 11 novembre : Toronto 4 Boston 1

- 3 février : Toronto 1 Boston 4

- 24 février : Boston 3 Toronto 4

Seulement deux des six formations d’origine de la LNH ont obtenu leur billet pour les éliminatoires. À compter de jeudi, Toronto et Boston s’affronteront en séries pour la 15e fois de leur histoire; la première fois depuis 2013. Les Maple Leafs et les Bruins ont présenté des fiches identiques de 26-10-5 en deuxième moitié de saison, ce qui laisse présager un duel des plus passionnants entre deux équipes aux styles différents. Des 16 formations qualifiées, les Leafs constituent l’équipe ayant accordé le plus de tirs à l’adversaire (33,9) pendant que les Bruins forment celle qui en a donné le moins (29,3). Grâce aux Patrice Bergeron, Brad Marchand et Zdeno Chara, entre autres, les Bruins possèdent une expérience plus vaste en matchs éliminatoires, mais Patrick Marleau, acquis au cours de l’été, permet aux Leafs de réduire cet écart. À leurs six derniers matchs de la saison, les Bruins ont accordé le premier but et perdu quatre de ces rencontres. C’est une mauvaise habitude dont ils devront se débarrasser pour éviter les ennuis.

LIRE AUSSI : Portrait des affrontements dans l'Ouest

En quête d’une troisième Coupe Stanley de suite, les Penguins devront d’abord stopper Claude Giroux et les Flyers.

-----

COLUMBUS CONTRE WASHINGTON

- Capitals : 1er de la Métropolitaine (105 pts)

- Blue Jackets : 4e de la Métropolitaine (97 pts)

Face à face cette saison

- 2 décembre : Columbus 3 Washington 4

- 6 février : Washington 3 Columbus 2

- 9 février : Columbus 2 Washington 4

- 26 février : Washington 1 Columbus 5

Pour une deuxième année consécutive, les Capitals ont récolté moins de points au classement que la saison précédente, ce qui ne les a pas empêchés de mériter un troisième titre d’affilée dans la section Métropolitaine. Alexander Ovechkin (49-38-87) a connu sa meilleure campagne depuis 2009-2010, et si Nicklas Backstrom (21-50-71) a vu sa production chuter de 15 points, Evgeny Kuznetsov (27-56-83) a élevé son jeu à un niveau qu’il n’avait encore jamais atteint en carrière. Les Jackets n’ont encore jamais gagné une série en trois tentatives. Ils se fieront principalement sur Artemi Panarin (27-55-82), dont les 43 points après le Match des étoiles lui ont valu le cinquième rang chez les marqueurs dans la LNH, et sur la recrue Pierre-Luc Dubois, qui s’est révélé avec 26 points à ses 30 derniers matchs. Mais qui affronteront-ils : Braden Holtby ou Philipp Grubauer, qui a surpassé le premier durant le dernier mois?

-----

PHILADELPHIE CONTRE PITTSBURGH

- Penguins : 2e de la Métropolitaine (100 pts)

- Flyers : 3e de la Métropolitaine (98 points)

Face à face cette saison

- 27 novembre : Philadelphie 4 Pittsburgh 5 (P)

- 2 janvier : Pittsburgh 5 Philadelphie 1

- 7 mars : Pittsburgh 5 Philadelphie 2

- 25 mars : Philadelphie 4 Pittsburgh 5 (P)

Ce sera le septième chapitre de la rivalité de la Pennsylvanie, le premier depuis 2012 alors que les Flyers avaient renversé les Penguins en six matchs dans une série au cours de laquelle il s’était marqué rien de moins que 56 buts! Six ans plus tard, on pourrait se retrouver face à un autre festival offensif. Chez les Flyers, Claude Giroux (34-68-102) vient de connaître la meilleure saison de sa carrière et pourrait gagner le Hart. Jakub Voracek (20-65-85) a amassé 24 points de plus que l’an dernier et Sean Couturier (31-45-76) en a recueilli trois de plus que lors des deux dernières saison réunies. Quant aux Penguins, rien ne change avec Evgeni Malkin (42-56-98), Phil Kessel (34-58-92) et Sidney Crosby (29-60-89). Si on ajoute le fait que les Penguins se classent au 16e rang pour le nombre de buts accordés (250) parmi les équipes qualifiées et les Flyers, 14e (243), vous avez là les ingrédients d’une série explosive et spectaculaire.