En fin de rencontre, Kevin White des Bears de Chicago a été stoppé à la porte des buts après avoir capté une passe de 54 verges de Mitchell Trubisky. Quatre des cinq joueurs de l’unité défensive des Patriots ont uni leur force pour préserver la séquence de quatre victoires des Patriots.

Les Pats ont eu chaud

CHICAGO — Tom Brady a lancé trois passes de touché et les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont tenu le fort malgré la poussée de Kevin White en fin de rencontre pour vaincre les Bears de Chicago 38-31, dimanche après-midi.

White a été stoppé à la porte des buts après avoir capté une passe de 54 verges de Mitchell Trubisky. Quatre des cinq joueurs de l’unité défensive des Patriots ont uni leur force pour préserver la séquence de quatre victoires des Patriots.

«J’ai retenu mon souffle quand je l’ai vu sauter et attraper le ballon, a déclaré Brady. Je n’avais pas un bon angle sur la ligne des buts. Il était près de la zone des buts, mais nos joueurs le poussaient. C’est bon pour nous que nous ayons pu résister.»

Quant à White?

«J’ai voulu me battre du mieux que je pouvais pour entrer dans la zone des buts, a-t-il raconté. J’ai voulu changer le cours du match et réussir un gros jeu. Après avoir capté le ballon, j’ai cru que j’avais une chance d’y aller. En un instant, il y avait plusieurs joueurs autour de moi et je savais que c’était terminé.»

La formation de la Nouvelle-Angleterre (5-2) a également bénéficié de l’excellente performance des unités spéciales, qui ont inscrit deux touchés. Les hommes de Bill Belichick ont gardé la tête hors de l’eau malgré l’absence de Rob Gronkowski.

L’ailier rapproché a été tenu à l’écart de la rencontre en raison de blessures à la cheville et au dos.

Brady a le numéro des Bears

Brady a porté sa fiche à 5-0 face aux Bears (3-3), l’une des cinq équipes à ne l’avoir jamais vaincu. Il a complété 25 de ses 36 passes pour des gains aériens de 277 verges et a subi une interception.

Cordarrelle Patterson a retourné un botté d’envoi sur une distance de 95 verges pour inscrire un majeur. Kyle Van Noy est devenu le premier joueur chez les Patriots, depuis les 22 dernières années, à retourner un botté de dégagement après l’avoir bloqué.

Josh Gordon a réalisé quatre attrapés pour des gains de 100 verges. Il a déjoué un bloqueur sur une séquence de 55 verges tôt en quatrième pour permettre aux Patriots de se positionner à la ligne d’une verge et a mis la table pour permettre à Brady de rejoindre James White dans la zone des buts par la suite pour porter la marque à 38-24 avec 8:40 à faire.

Les Bears ont encaissé un deuxième revers d’affilée après avoir signé trois victoires pour s’emparer du premier rang de leur section pour la première fois depuis 2013. Khalil Mack n’a pas été un facteur clé du côté de Chicago. Sa présence était toujours incertaine puisqu’il a subi une blessure à la cheville la semaine dernière à Miami.

Trubisky a quant à lui eu quelques ennuis avec la précision de ses passes. Il n’a réussi que 26 de ses 50 passes, récoltant des gains de 333 verges par la voie des airs. Il a également lancé deux passes de touché et a subi deux interceptions. Trubisky a parcouru 81 verges par la course, un sommet en carrière, en plus de lui-même faire entrer le ballon dans la zone des buts.