La défensive des Patriots a donné du fil à retordre aux Cowboys tout au long de la rencontre. Les Cowboys n’ont converti que 2 de leurs 13 tentatives aux troisièmes essais.

Les Pats musèlent la meilleure attaque du circuit

FOXBOROUGH — Peu d’équipes ont eu la chance d’inscrire des touchés face aux Patriots de la Nouvelle-Angleterre depuis le début de la campagne.

Les Cowboys de Dallas et leur puissante attaque n’ont pas fait exception à la règle.

La défensive des Patriots a muselé la meilleure attaque du circuit et Tom Brady a lancé une passe de touché pour permettre à la formation de la Nouvelle Angleterre de l’emporter 13-9 face aux Cowboys, dimanche.

Il s’agissait d’une 18e victoire consécutive à domicile pour la troupe de Bill Belichick.

Les Cowboys (6-5) ont eu la chance de prendre les devants tard dans la rencontre. Mais alors que Dak Prescott devait franchir 11 verges au quatrième essai à sa propre ligne de 25 avec 1:50 à écouler, l’attrapé d’Amari Cooper de 20 verges a été refusé par les arbitres après qu’ils eurent revu la séquence.

Les Patriots (10-1), qui ont eu de la difficulté à bouger le ballon lors de leur victoire face aux Eagles de Philadelphie la semaine dernière, devaient composer sans leurs deux meilleurs receveurs. Mohamed Sanu et Phillip Dorsett ont été contraints de rater la rencontre en raison de blessures. Brady a réussi à composer avec la formation qui se présentait à lui, lançant une passe de touché à la recrue N’Keal Harry au premier quart. Il a également rejoint la recrue Jakobi Meyers sur une distance de 32 verges.

Brady a complété 17 de ses 37 passes pour des gains aériens de 190 verges. Julian Edelman a capté huit passes pour une récolte de 93 verges.

Très critique

Le quart-arrière des Patriots a été très critique de son unité dans les dernières semaines. Mais les victoires lui suffisent pour l’instant.

«Je crois que toutes les équipes se développent à des moments différents, a déclaré Brady. Je crois que nous pouvons accueillir les défis lorsqu’ils se présentent devant nous, un à la fois, nous gérons de la meilleure façon possible en temps et lieu. Je suis heureux que notre attaque ait marqué plus de points que la leur.»

L’entraîneur-chef des Cowboys, Jason Garrett, a soutenu que les conditions météorologiques venteuses et pluvieuses ont été un facteur de la défaite des siens.

«Évidemment, nous ne voulons pas nous donner des excuses. Mais la température a eu des impacts sur les deux attaques, a-t-il reconnu. Il y a eu beaucoup de passes qui ont glissé des mains des receveurs à cause de ça. Je trouve que nos joueurs se sont ajustés et se sont améliorés au fil de la rencontre.»

Ce ne fut pas suffisant, il faut croire.

La défensive des Patriots a donné du fil à retordre aux Cowboys tout au long de la rencontre. Ezekiel Elliott a récolté 86 verges au sol, mais les Cowboys n’ont converti que 2 de leurs 13 tentatives aux troisièmes essais.

Prescott a réussi 19 de ses 33 passes et a récolté 212 verges par la voie des airs, en plus de lancer une interception. Cooper n’a pas obtenu un seul gain aérien pour la première fois en tant que membre des Cowboys.

Les visiteurs ont amorcé la rencontre avec une moyenne de 444,6 verges par match et une moyenne de gains aériens de 312,7 verges, soit la meilleure du circuit Goodell.

Les Cowboys ont toutefois semblé être relégués au rôle de spectateurs durant la première demie, observant les prouesses de la défensive adverse.

Ezequiel Elliott a aidé les visiteurs à faire bouger le ballon, mais ces gains ont été limités par les locaux lors des premiers et des deuxièmes essais.

«C’était très frustrant, a admis Elliott. Je voulais simplement trouver une façon d’inscrire un touché.»