La défensive des Titans a souvent rejoint Tom Brady, qui a touché le sol a plusieurs reprises. Au quatrième quart, Bill Belichick a choisi de retirer le quart-arrière vedette au profit de Brian Hoyer. De l’aveu même de l’entraîneur, les Patriots de la Nouvelle-Angleterre ont connu une journée difficile.

Les Patriots trébuchent

NASHVILLE — Tom Brady a été victime de trois sacs et les Titans du Tennessee ont écrasé les Patriots de la Nouvelle-Angleterre 34-10, dimanche, mettant fin à une série de sept défaites contre la formation de Bill Belichick lors du premier match de Mike Vrabel contre son mentor et l’équipe avec laquelle il a gagné trois fois sur le Super Bowl.

Brady, qui disputait un 300e match en carrière, a aussi été rejoint souvent par ses rivaux et Belichick s’est tourné vers Brian Hoyer à mi-chemin au quatrième quart.

«Vous devez forcer Tom à réfléchir et s’il doit le faire et chercher une deuxième option, vous avez une chance, a dit Vrabel au sujet de son ancien coéquipier. Mais si vous le laissez lancer le ballon au premier joueur qu’il regarde, vous allez connaître un long match.»

Questionné au sujet de l’efficacité de Brady, Belichick a suggéré de poser la question directement à son quart.

«Nous avons tous connu une mauvaise journée», a répondu Brady.

Brett Favre (326) est le seul joueur à avoir disputé plus de matchs, incluant les éliminatoires, que Brady en tant que quart. Brady avait aussi besoin de trois passes de touché pour égaler Peyton Manning (579) au premier rang dans l’histoire de la NFL pour les passes de touché en saison régulière et en éliminatoires. Il a toutefois terminé le match avec 254 verges de gains et aucune passe de touché.

Les Titans ont dominé les Patriots 385-284 au niveau des gains offensifs et ont limité les Patriots à seulement 40 verges de gains au sol. Selon le secondeur Wesley Woodyard, qui a réussi 1,5 sac, c’est ce qui leur a permis de rejoindre aussi souvent Brady.

«Vrabel nous avait dit de profiter de chaque occasion, a dit Woodyard. Plaquez-le, frappez-le et assurez-vous de laisser une marque.»

Marcus Mariota a couronné les deux premières séries offensives des siens avec des passes de touché à Derrick Henry. Les Titans (5-4) ont maintenant vaincu à Nashville les deux équipes ayant participé au Super Bowl l’an dernier.

La série de victoires des Patriots (7-3) a été freinée à six. De plus, ils n’avaient pas perdu à Nashville depuis le 16 décembre 2002.

Vrabel s’est entouré de nombreux autres anciens Patriots cette saison. Dean Pees est son coordonnateur défensif et le directeur général Jon Robinson, qui a déjà travaillé pour les Patriots, a embauché le demi de coin Malcolm Butler et le porteur de ballon Dion Lewis au cours de la saison morte.