Les partisans des Jets bruyants chez eux durant le match numéro deux entre Winnipeg et Minnesota.

Les partisans du Wild seront-ils à la hauteur?

WINNIPEG — Les Jets de Winnipeg ont profité de l’appui bruyant de leurs partisans lors de deux victoires à domicile face au Wild du Minnesota. L’attaquant des Jets Paul Stastny s’attend à voir ceux du Wild tenter de donner la réplique alors que la série se poursuivra au sud de la frontière.

Les Jets ont amorcé la série avec des victoires de 3-2, mercredi, et 4-1, vendredi. Le match no 3 sera présenté dimanche, au Xcel Energy Center.

«C’est pratiquement comme un marché canadien là-bas, a dit Stastny, qui a inscrit un but vendredi. Ils sont friands de hockey. J’y ai joué souvent et les partisans sont capables d’être très bruyants. J’ai dit aux gars que je trouvais les matchs à domicile amusants en séries, mais c’est encore plus particulier à l’étranger, quand il y a une foule comme celle-là contre vous.

«Il n’y a rien de mieux que de gagner à l’étranger dans un environnement hostile.»

Acquis des Blues de St. Louis avant la date limite des transactions, Stastny participe à une cinquième série en carrière face aux Wild. Il portait l’uniforme de l’Avalanche du Colorado ou des Blues lors des quatre premières, incluant celle gagnée par les Blues l’an dernier.

L’entraîneur-chef des Jets, Paul Maurice, a affirmé qu’il s’attendait à voir les joueurs du Wild retomber dans leur zone de confort et il sait que ses joueurs devront être prêts à faire face à une foule hostile.

Le Wild a compilé un dossier à domicile de 27-6-8 en saison régulière, le plus petit total de défaite à la régulière à travers la LNH. Les Jets ont présenté une fiche à domicile de 32-7-2.

«Là-bas, ils entrent en zone offensive et la foule s’attend à voir un but. Dès que la rondelle s’approche du filet, la foule devient bruyante», a raconté Maurice samedi, avant le départ des Jets vers St. Paul.

«Ça fera partie de l’apprentissage de nos jeunes joueurs et ce sera à nos vétérans de les aider.»

Les Jets ne savaient pas exactement quand ils arriveraient dans la région de St. Paul-Minneapolis. En raison d’une tempête de neige dans la région, le vol des Jets avait été détourné vers Duluth, a indiqué l’équipe sur son compte Twitter.

Le Wild était rentré chez lui après le match vendredi.

«Ce n’est pas parce que nous sommes de retour à domicile que nous allons gagner, a dit l’attaquant du Wild Zach Parise après l’entraînement des siens. (Les Jets) jouent du bon hockey et nous allons devoir rehausser notre niveau.»

Les Jets ont dominé le Wild 84-37 au chapitre des tirs au but lors des deux premières rencontres de la série. Ils ont aussi eu l’avantage 38-23 au niveau des mises en échec, vendredi.

Le défenseur des Jets Tyler Myers, qui a inscrit le premier but des siens vendredi, a affirmé qu’il ne craignait pas voir les jeunes joueurs de l’équipe craquer sous pression.

Un total de 11 joueurs des Jets en sont à leur première série en carrière.

«Ils ont confiance en leurs moyens et c’est tout ce qu’on peut leur demander, a dit Myers. Ils ont été spectaculaires lors des deux premières rencontres.»

Le défenseur Josh Morrissey a admis avoir ressenti de la nervosité depuis le début de la série, mais surtout avant le début des matchs.

«Une fois que vous commencez à jouer, que vous complétez une passe ou que vous appliquez une mise en échec, tout redevient normal, a-t-il dit. Nous sommes conscients de la position dans laquelle nous nous retrouvons, mais nous devons simplement répéter les mêmes choses qu’en saison régulière.»