Ce fameux jeu ne cesse de faire jaser depuis le début de la semaine d’activités en marge du Pro Bowl, alors que plusieurs joueurs ont demandé un arbitrage amélioré et plus d’imputabilité envers les officiels. D’autres suggèrent d’augmenter l’étendue des reprises vidéo.

Les participants du Pro Bowl veulent un meilleur arbitrage

LAKE BUENA VISTA, Fla. — L’ailier défensif Calais Campbell des Jaguars de Jacksonville a regardé la finale de l’Association nationale de la Ligue nationale de football dans un vol entre l’Afrique du Sud et son domicile la semaine dernière.

Il lui est arrivé de perdre le signal, occasionnellement, au point où Campbell s’est demandé pendant un bref instant s’il avait manqué quelque chose lorsqu’il a constaté qu’aucune punition n’avait été appelée contre le demi de coin Nickell Robey-Coleman des Rams de Los Angeles. Or, Campbell avait tout vu et a été estomaqué quand il a réalisé que les arbitres ont laissé passer le coup de Robey-Coleman à l’endroit de Tommylee Lewis, des Saints de La Nouvelle-Orléans, avant que le ballon ne soit arrivé jusqu’à lui.

«Très, très surpris», a déclaré Campbell.

Ce fameux jeu ne cesse de faire jaser depuis le début de la semaine d’activités en marge du Pro Bowl, alors que plusieurs joueurs ont demandé un arbitrage amélioré et plus d’imputabilité envers les officiels. D’autres suggèrent d’augmenter l’étendue des reprises vidéo.

«Il faut simplement prendre une meilleure décision, a déclaré le maraudeur Malcolm Jenkins, des Eagles de Philadelphie. Je sais qu’il a été question des reprises vidéo. Mais une reprise vidéo n’était pas nécessaire pour rendre cette décision. C’est une décision ratée. C’est aussi simple que ça. Ce sont des choses qui arrivent. L’erreur humaine existe, mais c’est malheureux quand ça change tout pour une équipe qui a travaillé pour en arriver là, quand on sait à quel point c’est difficile de se rendre jusque-là. C’est difficile.»

Toutefois, personne au match des étoiles annuel de la NFL n’est allé aussi loin que l’ailier rapproché Benjamin Watson, des Saints. Celui qui a fait part de son intention de prendre sa retraite a fortement critiqué le commissaire Roger Goodell, jeudi, pour son silence à la suite du jeu controversé.

Lettre au comissaire

Via son compte Twitter, Watson a écrit une lettre à Goodell dans laquelle il reconnaît que le football est un jeu imparfait, joué, dirigé et officié par des personnes imparfaites.

«Ce qui est arrivé dimanche dernier à La Nouvelle-Orléans, toutefois, si situait au-delà des normes auxquelles on s’attend et qui sont acceptables», a-t-il affirmé.

«Votre silence continu sur cette question ne sied pas avec la position que vous détenez, nuit à l’intégrité du sport et se veut irrespectueux et dédaigneux pour les amateurs de football partout, a ajouté Watson. Du vestiaire jusqu’à Park Avenue (la rue où se trouvent les bureaux de la NFL à New York), l’imputabilité est l’une des grandes qualités de notre ligue. Donnez l’exemple. Nous attendons.»

Les arbitres auraient pu - et auraient dû selon une vaste majorité d’observateurs - imposer des punitions à Robey-Coleman pour obstruction et pour contact casque contre casque sur ce jeu. Après cette passe incomplète, les Saints ont dû se contenter d’un placement avec 1:45 à écouler au quatrième quart pour prendre une avance de 23-20. Les Rams ont égalé le score sur un placement de 48 verges de Greg Zuerlein avant de l’emporter en prolongation grâce à une autre botté de précision de Zuerlein, celui-là d’une distance de 57 verges.

Le sentiment général au Pro Bowl, c’est que quelque chose doit être fait pour éviter des erreurs aussi monumentales que celle commise lors du match de championnat de l’Association nationale.