Cam Newton a disputé neuf saisons avec les Panthers. Il a connu sa meilleure campagne en 2015, quand les Panthers ont compilé un dossier de 15-1 et ont remporté le championnat de l’Association nationale.

Les Panthers libèrent le quart Cam Newton

CHARLOTTE, N.C. — L’ère Cam Newton est terminée chez les Panthers de la Caroline, alors que l’équipe a libéré le quart âgé de 30 ans après neuf saisons.

Cette manoeuvre n’était qu’une formalité puisque les Panthers avaient annoncé la semaine dernière qu’ils permettaient à Newton de tenter de dénicher un partenaire pour faire un échange. L’équipe avait annoncé environ 90 minutes plus tard qu’elle avait consenti un contrat de trois saisons et 63 millions $ au quart Teddy Bridgewater, qui était joueur autonome.

Le propriétaire des Panthers, Dave Tepper, avait alors publié un communiqué dans lequel il souhaitait «la meilleure des chances» à Newton.

De son côté, le quart a affirmé lundi dans une publication Instagram qu’il était «plus affamé» maintenant qu’il était «sans emploi».

La séparation ne s’est pas faite sans heurt.

Newton a accusé la direction des Panthers d’avoir donné l’impression qu’il avait demandé à être échangé, ce qu’il a réfuté dans un gazouillis.

Étant donné que la séparation semblait inévitable, il n’est pas étonnant qu’aucune équipe ait manifesté son intérêt pour un échange.

Newton est maintenant joueur autonome et peut s’entendre avec n’importe quelle équipe de la NFL.

La manoeuvre permet aux Panthers de libérer 19,1 millions $ sur leur masse salariale. Ils épongent néanmoins une pénalité de deux millions $.

Newton avait rejoint les rangs des Panthers en 2011, après que l’équipe l’eut sélectionné au premier rang du repêchage. Il venait de remporter le trophée Heisman en tant que joueur par excellence au niveau universitaire et avait guidé l’Université Auburn vers le titre national. Il a immédiatement hérité du poste de quart partant et a accumulé au moins 400 verges de gains à chacun de ses deux premiers départs dans la NFL.

Newton détient les records d’équipe pour les verges de gains (29 041) et les passes de touché (182). Il a aussi inscrit 58 majeurs au sol, un record de la NFL pour un quart.

Il a connu sa meilleure campagne en 2015, quand les Panthers ont compilé un dossier de 15-1 et ont remporté le championnat de l’Association nationale. Il a été nommé joueur par excellence du circuit, après avoir accumulé 3837 verges de gains aériens et participé à 35 majeurs totaux.

Cependant, Newton a connu des ennuis dans la défaite de 24-10 face aux Broncos de Denver lors du Super Bowl et a été sévèrement critiqué pour ne pas avoir plongé et tenté de récupérer un échappé après avoir perdu le ballon. Après la rencontre, Newton y était de quelques courtes réponses avant de quitter la salle de conférence de presse.

Affaibli

Newton est vite devenu le favori de la foule lors de ses premières saisons avec les Panthers grâce à sa fougue et ses célébrations à la «Superman». Le colosse de six pieds cinq pouces et 240 livres a multiplié les jeux spectaculaires grâce à son agilité et sa force, transformant souvent ce qui semblait être un jeu négatif en jeu positif.

Cependant, Newton a encaissé de nombreux coups, ce qui a peut-être fini par l’affaiblir physiquement.

Il a été opéré à l’épaule droite pendant la saison morte l’an dernier, après avoir eu des ennuis à faire des passes de plus de 20 verges en deuxième moitié de campagne 2018. Il est ensuite tombé au combat pendant le camp en août dernier, se blessant à un pied. Après deux sorties difficiles pour lancer la campagne, les Panthers ont inscrit son nom sur la liste de blessés et il a été opéré.

Newton aura encaissé la défaite à ses huit derniers départs avec les Panthers.

Son état de santé demeure un point d’interrogation, ce qui pourrait limiter ses options sur le marché des joueurs autonomes. La situation est encore plus complexe, puisque les médecins des équipes ne peuvent rencontrer les joueurs en raison de la pandémie de coronavirus.