Après avoir remporté huit de leurs neuf derniers matchs, incluant un séjour parfait de cinq rencontres à l'étranger - une première dans l'histoire de l'équipe -, les Panthers, qui convoitaient la Coupe Stanley avant le début de la saison, ressemblent enfin à une formation pouvant aspirer aux grands honneurs.

Les Panthers de retour au plus fort de la lutte

Le plan d'action des Panthers de la Floride, lors des dernières semaines, se voulait aussi simple que possible: ne pas trop s'éloigner d'une place en séries jusqu'à ce que Jonathan Huberdeau et Aleksander Barkov se remettent de leur blessure, et tenter de revenir au plus fort de la lutte.
Huberdeau est revenu au jeu. Barkov aussi. Et les Panthers sont de retour au plus fort de la lutte.
Après avoir remporté huit de leurs neuf derniers matchs, incluant un séjour parfait de cinq rencontres à l'étranger - une première dans l'histoire de l'équipe -, les Panthers, qui convoitaient la Coupe Stanley avant le début de la saison, ressemblent enfin à une formation pouvant aspirer aux grands honneurs. 
Non seulement les Panthers sont-ils de retour dans la course, ils sont maintenant à distance de frappe du Canadien de Montréal et du premier rang de la section Atlantique.
«Ça revient à tout le monde», a déclaré l'entraîneur-chef par intérim Tom Rowe. «La saison a été longue, la saison a été difficile, et maintenant tout semble se replacer. Mais je vous rappelle qu'il y a encore beaucoup de chemin à parcourir. Ce sera une lutte de tous les instants jusqu'à la fin du calendrier.»
Un peu de tout
Ce périple de cinq matchs, qui s'est terminé lundi à St. Louis, a réuni un peu de tout. Les Panthers ont gagné deux rencontres axées sur l'attaque, 7-4 à Nashville et 6-5 en prolongation à San Jose pour amorcer le séjour. Par la suite, ils n'ont concédé que quatre buts lors de victoires de 4-1 à Anaheim, 3-2 à Los Angeles et 2-1 face aux Blues, grâce à un but de Vincent Trocheck avec 4,6 secondes à écouler. Les Panthers n'avaient pas gagné à Los Angeles depuis 2002. 
Huberdeau a disputé sept rencontres depuis qu'il s'est rétabli d'une blessure au tendon d'Achille, à la fin du camp d'entraînement, et Barkov a également pris part à sept matchs après avoir soigné une blessure au dos. Le trio qui a propulsé l'équipe vers le titre de la section Atlantique - Huberdeau, Barkov et Jaromir Jagr - n'a pas perdu de temps à se mettre en marche. Globalement, ils ont accumulé 11 buts et 10 mentions d'aide lors de ces sept parties. «De toute évidence, nous jouons bien, a constaté le défenseur Mark Pysyk. Nous avons connu un très beau voyage à l'étranger.»
Les Panthers renoueront avec leurs partisans pour le premier de quatre matchs d'affilée, à compter de mercredi avec la visite de Connor McDavid et des Oilers d'Edmonton.