Les propriétaires ont reculé sur leur suggestion d’instaurer un chronomètre pour limiter le temps avant un lancer dès cette saison dans une proposition présentée à l’Assocation des joueurs mardi. Ils ont aussi repoussé l’adoption de la plupart des modifications aux règlements sur le terrain à 2020 — au plus tôt.

Les négos pourraient être entamées dans le Baseball majeur

NEW YORK — Les propriétaires et les joueurs du Baseball majeur pourraient entamer des négociations hâtives pour le renouvellement du contrat de travail entraînant d’importants changements au modèle économique et une prolongation de l’entente qui arriverait à échéance au-delà de décembre 2021.

Les propriétaires ont reculé sur leur suggestion d’instaurer un chronomètre pour limiter le temps avant un lancer dès cette saison dans une proposition présentée à l’Assocation des joueurs mardi. Ils ont aussi repoussé l’adoption de la plupart des modifications aux règlements sur le terrain à 2020 — au plus tôt.

Le syndicat des joueurs a rapidement présenté une contre-offre mercredi, et parmi les principaux sujets qui seront discutés cette saison se trouvent l’instauration d’une date limite des transactions unique, qui serait établie au 31 juillet, et une baisse de six à cinq du nombre de visites au monticule sans effectuer de changement de lanceur.

Les détails ont été coulés par des personnes au fait des négociations sous le couvert de l’anonymat puisque les pourparlers sont toujours en cours. De nombreux points de la plus récente proposition des propriétaires ont été rapportés en premier par la chaîne ESPN.

Si les joueurs ont présenté de nombreuses propositions qui pourraient avoir un impact sur le modèle économique des Ligues majeures, dont l’adoption du frappeur de choix dans la Ligue nationale et l’ajout de dispositions qui rendent moins attrayante la reconstruction d’une équipe avec de jeunes joueurs, les propriétaires ont plutôt misé sur les enjeux quotidiens sur le terrain.

Les propriétaires ont indiqué à l’Association des joueurs qu’ils seraient disposés à discuter d’enjeux économiques plus importants, dans le cadre de pourparlers qui pourraient prolonger le contrat de travail actuel.