Les deux buts de Patrick Marleau ont permis aux Maple Leafs de réduire l’écart dans leur série face aux Bruins de Boston.

Les Leafs reprennent vie devant leurs fans

TORONTO — Blanchis pendant 120 minutes et dominés sur tous les aspects au TD Garden de Boston, les Maple Leafs ont été revigorés par l’air de la maison, lundi à Toronto.

Auston Matthews, Patrick Marleau et le gardien Frederik Andersen ont été les principaux artisans de la victoire de 4-2 des Leafs qui permet à la troupe de Mike Babcock de réduire l’écart à 2-1 dans cette série. Matthews a notamment marqué le but vainqueur, tandis qu’Andersen a repoussé 40 tirs.

Quant à Marleau, il a déjoué deux fois Tuukka Rask, qui a réalisé 26 arrêts. Le premier but du vétéran de 38 ans était son 69e en séries et il devance maintenant Gordie Howe au 17e rang de tous les temps.

James van Riemsdyk (un but) ainsi que Mitch Marner et Morgan Rielly, avec deux mentions d’aide chacun, ont aussi animé l’attaque des vainqueurs. Adam McQuaid et Zdeno Chara ont répliqué pour les Bruins.

Le premier trio des Bruins, composé de David Pastrnak, Brad Marchand et Patrice Bergeron, avait amassé pas moins de 20 points lors des six premières périodes de cette série tout en tenant en échec Matthews et la meilleure unité des Maple Leafs. Cette fois, l’équipe locale les a réduits au silence.

L’ancien du Canadien Tomas Plekanec a également connu un fort match, lui qui a été le deuxième joueur le plus utilisé (17:58, son plus haut total depuis qu’il porte l’uniforme des Leafs). «Je me sentais bien. N’importe quel joueur qui joue davantage dira que c’est bon pour la confiance. Notre trio a vraiment bien amorcé le match. Ç’a donné le ton.»

«Je crois que Plekanec a joué son meilleur match depuis qu’on l’a acquis», a déclaré Babcock au Globe and Mail. «Peut-être que le fait de se sentir moins important avec nous a affecté la qualité de son jeu. Mais, il a été vraiment efficace [ce soir].»

Un journaliste de Montréal qui couvre la série a demandé à Plekanec si sa performance de lundi contre le trio de Bergeron était digne de ce qu’il pouvait faire à ses meilleures saisons avec le Canadien. «Ce n’est pas juste le rendement d’un seul joueur», a répondu l’attaquant tchèque. «Quand tu affrontes un trio comme celui-là, ce sont les cinq gars qui doivent bien faire leur travail.»

«Je ne dirai jamais assez de bien sur Marleau et Marner», a ajouté Plekanec. «C’est le fun de jouer avec ces gars-là. Puis, je sais pourquoi l’équipe a transigé pour mes services. Je fais de mon mieux.»

Les Maple Leafs tenteront de créer l’égalité dans cette série lors du quatrième duel, qui aura lieu jeudi (19h).

Les Devils de retour

Quatre buts sans riposte en troisième période ont permis aux Devils de savourer une première victoire en séries depuis 2012, lundi à Newark. Taylor Hall a connu une soirée de trois points (un but, deux aides) dans la victoire de 5-2 contre le Lightning de Tampa Bay, qui mène la série 2-1.

La recrue Will Butcher, Blake Coleman, Stefan Noesen et Ben Lovejoy ont aussi marqué. Seuls Alex Killorn et Steven Stamkos ont réussi à déjouer Cory Schneider (34 arrêts), qui a effectué son premier départ en séries depuis le 7 mai 2013, alors qu’il jouait pour les Canucks de Vancouver.

Andrei Vasilevskiy a repoussé 36 tirs dans ce match ponctué par une mêlée majeure avec 23 secondes à faire. Le défenseur du Lightning Mikhail Sergachev et l’attaquant des Devils Brian Boyle ont notamment été au cœur de cette échauffourée. Les deux équipes se retrouveront mercredi (19h30).