L'ancien du Canadien Tomas Plekanec a récolté une aide sur le but gagnant de Mitch Marner, avant d'inscrire le but d'assurance dans un filet désert.

Les Leafs poussent la série à la limite

TORONTO — Comme en 2013, les Maple Leafs ont effacé un déficit de 3-1 contre les Bruins. Cinq ans plus tard, ils espèrent toutefois que la fin sera différente lors du septième et ultime match de la série à Boston, mercredi (19h30).

Lundi, Mitch Marner a brisé l’impasse à 13:25 en deuxième période dans la victoire de 3-1 des Leafs. L’ancien du CH Tomas Plekanec a été complice de ce but avant de marquer dans un filet désert, à 18:46 au troisième vingt.

William Nylander avait créé l’égalité tôt en deuxième période, 35 secondes après le but de Jake DeBrusk. Frederik Andersen a aidé la cause torontoise avec de brillants arrêts contre Rick Nash, Brad Marchand et Patrice Bergeron. Il a réussi 32 arrêts, cinq de plus que Tuukka Rask.

Dans l’histoire de la LNH, les clubs ayant mené une série 3-1 l’ont remportée un peu plus de neuf fois sur 10. Les Leafs avaient bien failli réussir l’exploit en 2013. Menant 4-1 en troisième période, ils avaient finalement perdu 5-4 en prolongation.

Avant le match, on a observé un moment de silence à la mémoire des 10 victimes de l’attaque à la fourgonnette survenue en après-midi au nord du centre-ville de Toronto. Les mesures de sécurité avaient d’ailleurs étaient renforcées en prévision du match. Il y avait une forte présence policière aux alentours de l’amphithéâtre 90 minutes avant le début de la rencontre et des dalles de béton avaient été placées à une grande intersection afin de bloquer l’accès aux trottoirs.

«La vie normale de ces gens [les victimes] vient de changer : plus de maman, plus de papa, plus de frère, plus de sœur», a déclaré l’entraîneur-chef des Leafs, Mike Babcock, au Toronto Star. «Nous sommes chanceux de vivre dans cette ville fantastique. Chapeau aux premiers répondants qui ont fait un bon travail. Pour nous, c’est important de se regrouper autour des gens touchés par cette tragédie et de les supporter comme nous pouvons.»

«C’est une tragédie horrible», a ajouté l’attaquant Zach Hyman, lui-même né à Toronto. «Le sport prend moins d’importance dans des moments comme celui-ci, mais ça peut aider les gens à se regrouper. Je suis content d’avoir gagné, mais je suis triste pour les victimes et leurs familles.»

+

OVI CONTRE CROSBY, PRISE TROIS!

Chandler Stephenson (à droite) a touché la cible en plus de récolter une mention d’assistance, lundi, face à Columbus.

À Columbus, les Capitals de Washington ont obtenu leur billet pour le deuxième tour grâce à une victoire de 6-3 contre les Blue Jackets. La bande à Alex Ovechin, auteur de deux buts lundi — ses 50e et 51e de sa carrière en séries —, tentera encore une fois de bloquer la route vers la Coupe Stanley aux Penguins de Pittsburgh, un scénario qu’ils ont échoué à réaliser en 2016 et 2017.

Pour l’instant, la troupe de Barry Trotz peut savourer sa victoire en six matchs contre les Jackets, qui avaient pourtant remporter les deux premiers matchs de la série à Washington. Les Caps sont d’ailleurs par première équipe de l’histoire de la LNH à remporter une ronde éliminatoire après avoir perdu les deux premiers matchs à domicile ne prolongation.

Lundi, ils n’ont jamais tiré de l’arrère. Chandler Stephenson, Dmitry Orlov, Devante Smith-Pelly et Lars Eller ont également noirci la feuille de pointage pour les Capitals, tandis que Braden Holtby repoussait 35 tirs, contre seulement 22 pour Sergei Bobrovsky. Nick Foligno (2) et Pierre-Luc Dubois ont marqué pour Columbus, qui demeure la seule concession de la LNH à n’avoir jamais remporté une série.