Chez les Maple Leafs, Hayley Wickenheiser agira comme adjointe au directeur du développement des joueurs.

Les Leafs embauchent Hayley Wickenheiser

TORONTO — Hayley Wickenheiser a accepté un poste à la direction des Maple Leafs de Toronto, jeudi.

L’ex-joueuse étoile d’Équipe Canada sera l’adjointe au directeur du développement des joueurs.

Wickenheiser a participé au camp de développement des Leafs à titre d’entraîneure invitée en juin.

L’ancienne hockeyeuse de 40 ans, originaire de Shaunavon, en Saskatchewan, a aidé le Canada à remporter quatre médailles d’or olympiques. Meilleure pointeuse dans l’histoire de l’unifolié, elle a accroché ses patins en 2017. En 276 matchs, elle a obtenu 168 buts et 379 points.

Elle a de plus été la joueuse la plus utile du tournoi olympique en 2002 et en 2006.

Les Leafs ont aussi annoncé que Scott Pellerin sera le directeur senior responsable du développement des joueurs, tandis que le Québécois Stéphane Robidas sera le directeur du développement des joueurs.

Noelle Needham et Victor Carneiro ont aussi été embauchés à titre de recruteurs au niveau amateur.

Engagée pour ses compétences d’abord

Le directeur général des Maple Leafs, Kyle Dubas, ne cherchait pas spécifiquement à engager une femme à la direction. Wickenheiser était tout simplement la meilleure personne pour combler le poste.

«Dans le processus d’embauche, nous sommes à la recherche des meilleurs individus, point, a dit Dubas. Hayley était la meilleure candidate vu son expertise et son expérience comme joueuse d’élite.»

Wickenheiser aura à l’œil les espoirs des Leafs dans la Ligue de l’Ouest. On s’attend aussi à ce qu’elle se rende deux fois par mois à Toronto, pour travailler avec les joueurs des Maple Leafs et des Marlies, dans la Ligue américaine.

«J’ai confiance en mes habiletés pour ce rôle, a dit la principale intéressée, en conférence téléphonique. Je sens que j’ai ma place et que je peux tenir mon bout avec qui que ce soit.

«Je sais comment les athlètes anticipent un match, a t-elle poursuivi. Je peux aider les joueurs à devenir meilleurs et à réaliser ce qu’ils doivent faire pour le devenir. J’ai vécu la pression de représenter le Canada à l’international, et j’espère que mon expérience pourra être bénéfique pour certains joueurs.»

Wickenheiser continuera par ailleurs d’étudier la médecine à l’Université de Calgary.

Un pas de plus en avant

Dubas affirme que des embauches comme celles de Wickenheiser et Needham ne peuvent qu’aider l’organisation. Les Maple Leafs comptaient déjà sur Barbara Underhill, une ancienne athlète olympique, engagée comme entraîneure du patinage en puissance.

«Si votre personnel se limite à des hommes blancs, vous passez probablement à côté de bien des choses au niveau des avancées potentielles et de comment évoluer. Nous recherchons la crème et nous n’écartons personne au départ. Je pense que le domaine du sport en général va dans cette direction.»

Becky Hammon est une adjointe avec les Spurs de San Antonio depuis 2014 et Kathryn Smith a le même statut avec les Bills de Buffalo, depuis 2016. La NBA et la NFL ont aussi des femmes parmi leurs arbitres.

Wickenheiser est consciente de refléter un pas de plus en avant pour les femmes, mais elle veut avant tout se concentrer à bien faire son travail.

«Il faut être compétente et efficace, dit-elle. Je comprends que plusieurs jeunes filles verront ça comme des barrières qui tombent, et peut-être qu’elles rêvent de faire la même chose. Ça montre que tout est possible mais en même temps, il y a un standard de compétence et de performance.»