Mark Borowiecki

Les joueurs des Sénateurs rêvent à un aréna au centre-ville

OTTAWA — Mark Borowiecki espère qu’Ottawa aura un jour un aréna au centre-ville.

En tant que natif d’Ottawa et défenseur des Sénateurs, il estime qu’un nouveau domicile au cœur de la ville serait une bonne chose pour les citoyens. Il se demande toutefois que réserve l’avenir, après que la Commission de la capitale nationale ait décidé de mettre fin à un accord de développement qui inclurait une nouvelle patinoire de la LNH, non loin de la colline du Parlement.

«J’ai grandi ici, je joue ici maintenant et je vais probablement y résider dans le futur, et je pense qu’un aréna au centre-ville est quelque chose dont la ville aura besoin, tôt ou tard», a dit Borowiecki. «Je ne suis pas à la table des négociations, ce n’est pas à moi de décider ou de comprendre, mais comme individu qui compte rester ici longtemps, ce serait bien que ma femme et moi puissions amener nos enfants au centre-ville pour un match, un jour. Espérons qu’il y aura une solution.»

En avril 2016, la CCN a reçu du groupe RendezVous LeBreton, incluant le propriétaire des Sénateurs, Eugene Melnyk, une offre pour réaménager un terrain convoité près du centre-ville, appelé LeBreton Flats. Une partie des plans de développement comprenait un nouvel aréna.

Plus de deux ans plus tard, cela ne semble pas envisageable à court ou moyen terme. La CCN a annoncé mercredi qu’elle cherchait à mettre fin à l’entente avec RendezVous LeBreton, à partir de 30 jours à compter de l’avis initial.

Recours 

La nouvelle n’était guère une surprise puisque Melnyk et son partenaire commercial John Ruddy ont intenté des poursuites l’un contre l’autre, ces jours-ci. Les Sénateurs ont publié mercredi une brève déclaration exprimant leur déception face à la décision de la CCN.

Jeudi, Melnyk tenait son festival annuel Skate for Kids, qui fournissait des patins et des casques à 100 enfants de la région. Il n’était pas disponible pour commenter, mais les récents développements sont préoccupants.

«Il y a assurément de l’inconnu», a reconnu Borowiecki. «J’ai l’impression que c’est dur à absorber pour la communauté. Un endroit comme Edmonton, ils ont une belle nouvelle patinoire [de la LNH] au centre-ville, Detroit aussi.»

Cody Ceci, également de la région d’Ottawa, estime qu’un aréna au centre-ville aurait facilité les choses pour les amis et la famille habitant loin du Centre Canadian Tire, à Kanata. Il trouve que les dernières nouvelles sont aussi décevantes pour les joueurs n’étant pas originaires de la capitale fédérale.

«Certains gars le veulent là-bas [au centre-ville], parce qu’ils habitent à proximité et ça faciliterait les déplacements», mentionne Ceci. «Cela aurait été amusant. Ils pourraient aller dans différents restaurants et autres endroits.»