Le Néerlandais d’origine Ted-Jan Bloemen (photo), maintenant résidant de Calgary, a fracassé le record du monde du 5000 mètres avec un temps de 6:01,86, soit 1,46 seconde de mieux qu’un chrono de Sven Kramer datant de 2007.

Les JO pour Jean, un record pour St-Jean

Tout comme Alex Boisvert-Lacroix au 500 mètres, Olivier Jean a assuré sa place aux Jeux olympiques, samedi, en terminant huitième du départ de masse, mais surtout 10e au classement cumulatif de la Coupe du monde.

Une place parmi les 16 premiers après l’épreuve de Salt Lake City lui garantissait son billet pour la Corée. 

Un fait d’armes intéressant pour cet ancien spécialiste du courte piste, dont ce sera les troisièmes JO, mais les premiers en longue piste.

«J’ai la même chair de poule et les mêmes frissons qu’il y a huit ans lors de mes premiers Jeux à Vancouver», a affirmé le patineur de Lachenaie dans un communiqué de Patinage de vitesse Canada. «Si je regarde le pari que j’ai fait il y a trois ans en changeant de discipline et tout le travail que j’ai fait, je suis vraiment fier de ce que j’ai accompli jusqu’à présent», a ajouté Jean, qui dit viser une médaille à PyeongChang, en février.

Par ailleurs, Alexandre St-Jean a pris le 11e rang du 1000 mètres présenté dimanche, mais il a surtout battu son record personnel par 19 centièmes avec un temps de 1:07,65. Il s’agit aussi d’un record québécois, repris des mains de Laurent Dubreuil. La course a été remportée par le Russe Denis Yuskov en 1:06,92. L’Ontarien Vincent De Haître a terminé au cinquième échelon, à 29 centièmes du vainqueur. Un autre Canadien a toutefois volé la vedette en fin de journée. Le Néerlandais d’origine Ted-Jan Bloemen, maintenant résidant de Calgary, a fracassé le record du monde du 5000 mètres avec un temps de 6:01,86, soit 1,46 seconde de mieux qu’un chrono de Sven Kramer datant de 2007. Ironie du sort, Bloemen a aussi devancé Kramer, absent dimanche, au sommet du classement de la Coupe du monde.