Grâce à Sébastien Toutant, le Canada compte maintenant 11 médailles d'or aux Jeux de PyeongChang.

Toutant décroche l'or au big air

PYEONGCHANG — On attendait un Québécois sur la plus haute marche du premier podium olympique de l’histoire du big air en surf des neiges. Surprise toutefois, c’est Sébastien Toutant et non pas le grand favori Maxence Parrot qui ramènera la précieuse médaille d’or au Québec.

Après avoir terminé 11e à l’épreuve de slopestyle la semaine dernière et 9e aux Jeux de Sotchi en 2014, «Seb Toots» a obtenu un pointage total de 174,25. Après une première descente qui lui a valu un score de 84,75, Toutant a amassé la meilleure note de la journée à son deuxième essai, soit 89,50 points. Le planchiste de 25 ans originaire de L’Assomption a devancé l’Américain Kyle Mack (168,75) et le Britannique Billy Morgan (168). 

L’or de Toutant a permis au Canada de surpasser sa récolte de 10 à Sotchi. Son record pour les JO d’hiver est de 14, établi à Vancouver en 2010.

Quant à Parrot, médaillé d’argent en slopestyle la semaine dernière et champion du big air des derniers X Games, les choses ne se sont absolument pas déroulées comme prévu. Deuxième sur 12 à la suite de son premier saut, le Bromontois a raté ses deux derniers atterrissages et terminé au neuvième rang.

«Je ne regrette rien», a expliqué Parrot à la télévision de Radio-Canada. «Après mon deuxième saut, j’ai décidé d’y aller le tout pour le tout et ça n’a pas fonctionné comme je l’espérais. J’aurais pu y aller avec un saut plus facile, qui m’aurait probablement assuré une place sur le podium, mais je me suis permis d’oser. Cette manœuvre, je l’avais réussie parfaitement à l’entraînement pendant la journée. Mais ça n’a pas marché et c’est correct, ça fait partie de la game.»

En pleine face

Parrot s’est présenté devant les caméras de télé avec une légère blessure au menton. «Quand j’ai atterri en pleine face, je ne sentais plus mon nez, je ne sentais plus ma bouche, je ne sentais plus rien dans mon visage. Mais là, ça va, il n’y a rien de grave.»

Beau joueur, il a affirmé qu’il avait hâte d’aller fêter les succès de son ami Sébastien Toutant. «Il mérite sa médaille d’or. Je suis tellement content pour lui. Il a bien fait ça, il a bien ridé.»

Parrot a expliqué qu’il allait rentrer au Québec rapidement avant de retourner aux États-Unis tout aussi rapidement, et ce, afin de participer à une autre compétition. «Je vais rentrer à la maison avec une médaille d’argent [en slopestyle] et j’en suis très content. Je vais aller célébrer ça avec les miens, surtout que je n’ai pas vraiment eu la chance de fêter encore. Et après, on va retourner travailler...»

Le Canadien Mark McMorris, aspirant au titre et médaillé de bronze au slopestyle, a aussi chuté lors de ses deux premiers sauts. 

Plus tard en soirée, le planchiste Jasey-Jay Anderson a vu ses sixièmes JO d’hiver — un record canadien — prendre fin lorsqu’il a terminé 24e sur 32 concurrents de la manche éliminatoire de slalom géant en parallèle. Âgé de 42 ans, l’athlète de Mont-Tremblay avait remporté une épreuve de la Coupe du monde, il y a un mois. Il avait décroché l’or aux Jeux de Vancouver, en 2010.  Avec Michel Tassé (La Voix de l’Est)