Le planchiste Baptiste Brochu est devenu jeudi le troisième athlète de l’arrondissement La Baie, au Saguenay, à recevoir son billet pour les prochains JO.

La Baie, fabrique d’athlètes olympiques!

SAGUENAY — Où peut-on retrouver trois athlètes olympiques dans un rayon de 20 kilomètres au Canada? La ville de La Baie et ses environs peuvent se targuer d’avoir produit un trio d’olympiens.

Baptiste Brochu est devenu le troisième athlète de l’arrondissement La Baie (Saguenay) à recevoir son billet pour les Jeux olympiques (9 au 25 février). Il va donc accompagner à PyeongChang Valérie Maltais, elle aussi de La Baie, et Samuel Girard, de Ferland-et-Boilleau. Ces deux derniers évoluent en patinage de vitesse courte piste, tandis que Brochu est membre de l’équipe canadienne de snowboardcross.

Il a appris la nouvelle il y a quelques jours, mais le Comité olympique canadien et Snowboard Canada en ont fait l’annonce officielle, jeudi. «Le savoir officiellement, c’est un gros relâchement», a avoué Brochu, joint par téléphone en Bulgarie, où il se prépare à participer à une Coupe du monde.

«Ça va être le plus gros événement de ma vie, j’ai super hâte et c’est quelque chose d’un peu démesuré. En tant qu’athlète, c’est vraiment cool d’avoir la chance de représenter le Canada aux Jeux olympiques.»

Brochu, qui s’apprête à vivre sa toute première expérience olympique à 23 ans, est le plus jeune athlète masculin de l’équipe de snowboard cross.«Je n’ai pas d’objectif précis, mais je ne vais pas là juste pour avoir un chandail des Jeux», a-t-il dit en riant. «C’est sûr qu’on vise une certaine performance et une finale aux Jeux olympiques serait l’atteinte d’un objectif.»

Brochu revient passablement de loin. Une fracture de la cheville l’a forcé à subir deux opérations, en plus d’être à l’écart de la compétition une dizaine de mois. Il a également raté les premières compétitions en début de saison. Aurait-il aimé que les JO débutent un mois plus tard, histoire d’optimiser sa préparation?

«Non, parce qu’au bout de la ligne, tu n’es jamais aussi prêt que tu aimerais l’être, peu importe le contexte. C’est bien d’avoir une date, de se fixer un objectif et de vivre avec ça. Tu n’as pas le choix d’avoir un ultimatum et d’arriver le plus prêt possible.»

***

LES JO EN BREF

Guillaume Bastille à la retraite

Écarté de l’équipe canadienne pour les Jeux de PyeongChang, le patineur de vitesse sur courte piste et médaillé d’or olympique Guillaume Bastille a annoncé sa retraite, jeudi, en conférence téléphonique. L’athlète de 32 ans de Saint-Modeste, dans le Bas-Saint-Laurent, affirmait se retirer de la compétition active la tête haute, l’intégrité intacte et avec le sentiment d’avoir tout donné pendant ses 12 années au sein de l’équipe nationale. Il réfléchissait à son avenir depuis déjà quelques mois. «Depuis 2014, je réévaluais la situation pour savoir si j’avais encore ce qu’il fallait pour performer avec les meilleurs. Jusqu’à un certain point, j’étais prêt à me retirer, mais j’ai eu la chance de pouvoir me battre pour les Jeux de 2018», laissait savoir celui qui avait établi que les Jeux étaient sa limite. Il avait pris le septième rang des sélections olympiques, en août, malgré un virus et une commotion cérébrale. Le patineur formé au club de Rivière-du-Loup avait notamment remporté l’or au relais masculin des Jeux de Vancouver, en 2010.  Carl Tardif

-----

Datsyuk et Kovalchuk têtes d’affiche de l’équipe russe

Les ex-joueurs de la LNH Pavel Datsyuk et Ilya Kovalchuk mèneront l’équipe de hockey formée «des athlètes olympiques de Russie» aux Jeux de Pyeongchang. À leurs cinquièmes jeux en carrière, ils feront partie d’une équipe formée exclusivement de joueurs de la KHL. La formation russe comprendra aussi l’ex-défenseur des Kings de Los Angeles Slava Voynov, qui a quitté le circuit Bettman après avoir été arrêté à la suite d’accusations de violence conjugale en 2014. Cinq joueurs russes ont échoué le test d’admissibilité du Comité international olympique. Cependant, les dirigeants ont précisé que seul Sergei Plotnikov, ex-ailier des Penguins de Pittsburgh, aurait fait partie de l’équipe olympique. Conséquence du scandale de dopage, la délégation totale russe ne comportera que 169 athlètes à PyeongChang, contre 214 lors des Jeux de Sotchi en 2014.  AP et AFP

-----

Record de longévité pour Jasey-Jay Anderson

Jasey-Jay Anderson deviendra le premier athlète canadien à participer à six Jeux olympiques d’hiver en carrière. Le planchiste de Mont-Tremblant fait partie des 13 athlètes retenus pour représenter le pays en surf des neiges aux Jeux de PyeongChang. Le vétéran de 42 ans a commencé sa carrière olympique aux Jeux de Nagano en 1998 et a obtenu l’or en slalom géant en parallèle à Vancouver, en 2010. Il s’est ensuite lancé dans la confection de ses propres planches à neige, dans l’espoir d’améliorer les technologies utilisées pour les produire. Il a effectué un retour à la compétition sur le circuit de la Coupe du monde en décembre 2011. Il s’est illustré avec une septième place lors des derniers Championnats du monde de surf des neiges. Si Anderson sera le plus vieux représentant du pays, Elizabeth Hoskings (demi-lune), est la plus jeune, à l’âge de 16 ans.  La Presse canadienne