Selon les calculs du Rouge et Or, équipe dont fait partie Anne-Marie Comeau, la skieuse de fond remplirait toutes les conditions nécessaires pour se qualifier pour les JO, mais rien n’est encore confirmé.

Comeau possiblement qualifiée pour les Jeux

Ce n’est pas encore officiel (évidemment!), mais Anne-Marie Comeau semble s’être qualifiée pour les Jeux olympiques de PyeongChang, jeudi.

La fondeuse de Saint-Ferréol-les-Neiges, membre de l’équipe du Rouge et Or, a terminé au 16e rang d’un cinq kilomètres style classique disputé pendant l’Invitation de l’Université de l’Utah, étrangement tenue à West Yellowstone, au Montana.

Difficile, dans l’incroyable parcours de Comeau ces dernières semaines, d’obtenir les confirmations nécessaires pour enfin conclure qu’elle sera en Corée à partir du 8 février. Mais l’athlète de 21 ans a obtenu 120,62 points pour sa performance. Selon les calculs publiés jeudi par le Rouge et Or sur Twitter, elle aurait conservé une moyenne de 98,47 pour ses cinq courses nécessaires aux yeux de la Fédération internationale de ski. Un score en dessous de 100 — moins signifie mieux, dans ce cas-ci — lui était essentiel à une qualification olympique. Mais même le Rouge et Or demeure prudent dans ce dossier, préférant attendre l’annonce des sélections de Ski de fond Canada avant de confirmer quoi que ce soit.

Jeudi, Comeau a terminé le parcours en 16:14,4, à près de 76 secondes de la gagnante, Hedda Baangman.

Immense surprise

Début janvier, l’étudiante en comptabilité à l’Université Laval a pris tout le monde par surprise en récoltant des deuxième et troisième places aux épreuves de distance des sélections olympiques canadiennes, au mont Sainte-Anne. Elle devait toutefois disputer deux autres épreuves sanctionnées par la FIS pour obtenir sa qualification olympique, tout en conservant une moyenne de points inférieure à 100. Dimanche dernier, Comeau avait pris le deuxième rang d’une course au Vermont, solidifiant son emprise sur une place en Corée.

La probable qualification de Comeau est une immense surprise, car elle avait annoncé il y a quelques mois faire une pause dans sa carrière de fondeuse pour se consacrer à celle en cross-country, où elle fait aussi partie du Rouge et Or. Elle n’avait participé qu’à une seule course de ski de fond dans les 12 mois précédant ses performances au mont Saint-Anne.

Les hommes et les femmes sélectionnés par Ski de fond Canada pour les JO seront nommés le 23 janvier. Si sa sélection est confirmée, Comeau deviendra la deuxième athlète de l’histoire du Rouge et Or à se qualifier pour les Jeux olympiques en portant toujours les couleurs de la formation sportive de l’Université Laval. La perchiste Mélanie Blouin a été la première, terminant 19e aux Jeux de Londres, en 2012.

Comeau a déjà annoncé qu’elle comptait participer aux Championnats du monde U23, peu importe le dénouement de son «aventure préolympique». Cette importante compétition aura lieu en Suisse du 28 janvier au 3 février. La première épreuve de ski de fond présentée aux JO, le skiathlon, sera présentée le 10 février.