ABM aurait aimé compétionner en surf, mais comme il vient de Québec, le ski était beaucoup plus accessible!

20 questions à Alex Beaulieu-Marchand

Plusieurs athlètes olympiques du territoire desservi par Le Soleil ont accepté de se prêter au jeu des questions et réponses en prévision des JO. Une belle occasion de découvrir les multiples facettes de leur personnalité au-delà des résultats sportifs.

Considéré comme un candidat au podium du slopestyle samedi (20h, heure du Québec), le skieur acrobatique de Saint-Augustin-de-Desmaures a craint que tout bascule le 14 décembre. À sa dernière descente d’entraînement du Dew Tour, au Colorado, l’athlète de 23 ans rate son atterrissage. Sa tête frappe le sol avec violence : commotion cérébrale. Deux mois plus tard, tout ça est derrière lui. Douzième à Sotchi en 2014, celui qu’on surnomme ABM n’a qu’un objectif à PyeongChang : sortir juste le meilleur de son sac à manœuvres.

1. Le plus bel endroit que vous avez visité?

Difficile de nommer un seul endroit, j’ai eu la chance d’en visiter plusieurs magnifiques à travers le monde. Je trouve que Tofino, sur l’île de Vancouver, est une des plus belles places que j’ai visitées. 

2. Votre artiste musical préféré ou ce que vous écoutez présentement?

Allah-Las

3. Une série télévisée qui vous a captivé?

Vikings 

4. Une lecture qui vous accompagne?

Je ne suis pas un grand lecteur, mais mon entraîneur m’a fait lire Le golfeur et le millionnaire et j’ai adoré.

5. Votre plat préféré en cuisine?

J’ai un faible pour le homard.

6. Votre dernière pensée avant une course?

La visualisation de ma descente et un petit : LET’S GO

7. Votre héros olympique (actuel ou passé)

Mikaël Kingsbury. Il est quelqu’un de vrai, de gentil, et j’adore passer du temps avec lui, mais il a aussi un côté compétitif qui m’impressionne réellement. Il est incroyable sous la pression. 

8. Une cause sociale qui vous tient à cœur?

L’éducation! Mon grand-papa, Jean Marchand, a fondé une fondation qui s’appelle Éducaide. Elle permet à des jeunes dans le besoin d’avoir des bourses pour poursuivre leurs études. Il m’a beaucoup appris avec sa grande générosité et je crois que d’aider les jeunes à avoir une bonne éducation est la base pour régler plusieurs problèmes sociaux. 

9. Si vous étiez aux JO dans un autre sport, ce serait lequel?

Le surf! Ce serait mon rêve d’être assez bon en surf pour compétitionner, mais venant de Québec, le ski était beaucoup plus accessible! J’aime tout de même faire du surf quand je peux. 

10. Décrivez-vous en trois mots?

Positif, débrouillard, aventurier

11. Quel est votre plus grand défaut?

Je perds souvent des objets.

12. Une personnalité (morte ou vivante) avec qui vous aimeriez prendre un café, une bière?

Albert Einstein

13. Une personne marquante dans votre carrière?

Ma mère. Elle a su m’encourager dans mon sport non conventionnel dès le début mieux que personne.

14. Vous être plus Alex ou Beaulieu-Marchand?

Je préfère appeler les gens par leur prénom.

15. Vous êtes premier ministre, on vous donne le pouvoir de changer quoi?

Il n’y a pas de changement miraculeux malheureusement. Je ne pourrais faire aucun changement sans prendre en considération tous les côtés positifs et négatifs.

16. Si c’était à refaire, quelque chose que vous changeriez à votre carrière?

Peut-être que j’adopterais mes habitudes d’entraînement actuelles plus tôt dans ma carrière, mais on apprend toujours de ses erreurs et je ne serais peut-être pas où je suis aujourd’hui si je changeais quoi que ce soit à mon passé. 

17. Vous ne partez jamais à l’extérieur du pays sans…

Ma brosse à dents

18. Une gâterie/gourmandise que vous vous permettez n’importe quand?

J’ai un faible pour la crème glacée et le pop-corn.

19. Vous êtes un athlète, mais vous avez aussi déjà rêvé de faire quel métier?

C’est une question que je me pose toujours. 

20. Un mot, une expression, qui représente votre famille?

Généreuse